Restez connectés avec nous
Le Parisien résume la situation du PSG face au FPF et dans le dossier Di Maria

Autour du PSG

Le Parisien résume la situation du PSG face au FPF et dans le dossier Di Maria

Aujourd’hui le mercato 2015 a officiellement ouvert ses portes et les dossiers du Paris Saint-Germain devrait donc pouvoir avancer. Cependant, la situation est loin d’être simple pour le club de la capitale. Le Parisien est revenu sur deux problèmes épineux pour la direction parisienne: le Fair-Play Financier et l’ailier Angel Di Maria.

« Ces dernières semaines, les responsables parisiens ont multiplié les réunions avec l’UEFA pour essayer d’obtenir quelques aménagements de leurs peines* valables pour deux saisons. S’ils ont obtenu de pouvoir inscrire 22 joueurs (dont deux impérativement formés au club) au lieu de 21 cette saison en Ligue des Champions, ils espèrent disposer d’une plus grande enveloppe financière (60 M€). Les derniers échos venus de l’instance européenne ne sont pas très positifs.

En l’état, avec un pécule de 48 millions d’euros (hors ventes de joueurs), déduction faite du paiement de l’option d’achat de Serge Aurier pour un montant de 12 M€, le PSG ne va pas pouvoir concrétiser toutes ses envies. »

Le PSG devrait donc encore être gêné, comme la saison passée. Il sera donc difficile de venir à bout des pistes parisiennes. Il faudra réussir de beaux coups et bien négocier, sans viser trop haut.

Le plus absurde dans cette affaire reste le timing. Le PSG sera fixé sur son sort, ses moyens à dispositions, à la fin du mois normalement. Soit 2 semaines après le début du mercato. Forcément, c’est plus compliqué de bien gérer la situation et prévoir. Un retard qui pourrait gêner Paris dans le A. Di Maria, qui n’a rien de simple.

« Angel Di Maria (27 ans). L’Argentin de Manchester United, actuellement en préparation à la Copa America, sort d’une première année difficile en Angleterre où il a été recruté pour 75 M€. Sans le fair-play financier, l’ancien Madrilène porterait déjà le maillot parisien. Malgré ce contre-temps, Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien, a toujours maintenu le contact avec l’entourage du joueur. Si des discussions assez précises sur le contour de son contrat dans la capitale ont déjà été menées, un doute subsiste sur ce que son club va demander comme indemnité. Le prix de 60 M€ semble un minimum. Dans le meilleur des mondes, Paris aimerait se faire prêter Di Maria avec option d’achat l’année suivante. Pas sûr que MU se montre aussi conciliant.

Gregory Van der Wiel (27 ans), sous contrat à Paris jusqu’en 2016, est l’objet d’une cour assidue de Louis Van Gaal, le coach néerlandais de… Manchester United. Quant à Lucas Digne (21 ans), qui souhaite gagner du temps de jeu, le PSG n’est pas fermé à sa demande. A condition de rentrer dans ses frais : le club parisien l’a acheté à Lille 15 M€ en 2013. »

Si Manchester United refuse l’idée du prêt, le financement du transfert de Di Maria sera compliquée. Il faudra donc des ventes, mais qui devront aussi être compensées, et l’arrivée de Di Maria ne suffira pas. Le PSG ne peut pas se permettre d’attaquer une saison avec moins de joueurs que lors de l’exercice qui vient de s’achever.

Echanger Van der Wiel pour Di Maria, c’est une solution. Mais il faut ensuite avoir un arrière droit. Et vendre un joueur pour l’acheter repousserai le problème à un autre poste. Il faudrait donc cibles des joueurs en fin de contrat pour se renforcer à moindre coût. Cependant, il faut aussi que ces joueurs soient compétitifs en Ligue des Champions. Mais surtout qu’ils n’aient pas signé autre part en attendant que le PSG puisse avancer.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG