Restez connectés avec nous
Ménès défend le PSG et désigne les autres clubs coupables du manque d'intérêt de la Ligue 1

Autour du PSG

Le PSG ne rassure pas l’Europe selon Ménès

Comme à son habitude, Pierre Ménès analysé la dernière prestation du PSG. Le journaliste sportif a vu une belle équipe parisienne face à Kiev, avec notamment un excellent Pastore, et croit savoir que le club de la capitale risque d’inquiéter pas mal de grosses écuries européennes.

« Dans le projet des Qatari pour le PSG, on sait qu’il y a deux objectifs essentiels : remporter le championnat, la moindre des choses pour eux, et faire de Paris une équipe régulière au stade des demi-finales de la compétition, avant de la gagner dans un second temps. Dans ce contexte, j’attendais de savoir deux choses sur ce PSG-là : un, quel serait le degré d’investissement des joueurs ? Et deux, verra-t-on une différence avec un match de Ligue 1 ? Concernant le premier point, la réponse est claire : les joueurs parisiens ont tout donné dans l’engagement physique et la concentration. Ce qui induit la réponse à la deuxième question : oui, il y avait bien une différence d’intensité avec le championnat. En parlant d’intensité, avec Chantome à la place de Thiago Motta je trouve cette équipe parisienne beaucoup plus remuante. L’Italien est un bon manieur de ballon mais c’est ce qu’on appelle un « 6 fixe ». Chantome est plus actif dans le pressing et la percussion et ça permet à Verratti de jouer sur du velours. Le petit Italien a dribblé à bon escient et a connu une réussite insolente dans le jeu long. Souvent comparé à Pirlo au moment de son arrivée à Paris, pour le coup il a joué dans la configuration que préfère « l’Architecte » : avec deux harceleurs devant lui : un à gauche (Matuidi), un à droite (Chantome). Un autre joueur m’a bien plu hier soir : Pastore. Moyen voire médiocre lors de ses dernières prestations, l’Argentin a été décisif et a touché beaucoup de ballons. Alors il en a perdu quelques-uns mais son jeu de passe à haut risque veut ça. En tout cas, si c’est le nouveau Pastore qu’on a vu face à Kiev, ça va faire mal… Du côté des autres stars, on notera qu’Ibra a été assez moyen, ce qui est une donnée toute relative pour lui. Quant à Thiago Silva, encore à court de forme, il a montré deux choses. La première, c’est qu’il est un excellent relanceur. La seconde, c’est qu’il sait aussi marquer des buts. Pour ses grands débuts avec Paris, le Brésilien pouvait difficilement faire mieux. Un but qui a d’ailleurs totalement assommé les Ukrainiens, avant qu’Alex ne les achève deux minutes plus tard. A 3-0 évidemment, le match était plié. Après le repos, Paris a donc logiquement relâché son étreinte et il a fallu ce but heureux de Veloso pour réveiller les partenaires de Jallet. Bien lancé par Nene, Pastore y est lui aussi allé de son petit but, bien aidé par l’énorme déchirure du jeune gardien du Dynamo. Je pense que beaucoup de clubs en Europe étaient curieux de voir le PSG à l’oeuvre en Ligue des Champions. Ce 4-1 net et sans bavure ne va sans doute pas beaucoup les rassurer… », a analysé Ménès sur son blog.

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG