Restez connectés avec nous
Lens/PSG - Riolo a vu Paris "joué à 9" et tacle Ruiz-Atil "il va falloir que ça dégonfle"

Autour du PSG

Lens/PSG – Riolo a vu Paris « joué à 9 » et tacle Ruiz-Atil « il va falloir que ça dégonfle »

Daniel Riolo était au micro de RMC Sport dans l’After Foot jeudi soir afin de donner son avis sur la victoire du RC Lens contre le Paris Saint-Germain (0-1, match en retard de la 2e journée de Ligue 1). L’occasion pour le journaliste de notamment souligner que les deux jeunes alignés en attaque côté parisien, Kays Ruiz-Atil (18 ans) et Arnaud Kalimuendo (18 ans), n’ont pas été à la hauteur. Mais son jugement sur les deux joueurs est très différent, car le premier n’a pas eu la bonne mentalité selon lui.

Riolo « Ruiz a un boulard surdimensionné à se croire méga technique. »

« Paris a joué à 9. Les deux gamins ne peuvent pas jouer là, ils ne sont pas au niveau. Ruiz a un boulard surdimensionné à se croire méga technique. Quand il fait la semelle, si c’est moi, je lui dit qu’il ne refasse pas ça, et qu’il la donne vite. T’as 18 ans, tu pèses 10 kilos, arrête avec tes semelles, ne fais pas ça, rend la vite la balle, proprement. Les petites talonnades sur Verratti, arrête. Cette mentalité-là…

Kalimuendo m’a donné l’impression d’être beaucoup plus humble, qui a vraiment essayé des choses. Ruiz, mais ne te la raconte pas petit, tu as le temps ! Tu as le monde devant toi, sois un petit peu plus tranquille. Le PSG est à neuf, ces jeunes n’ont pas les épaules pour ça. Ruiz a de l’aisance technique ?

Riolo « Kalimuendo a la bonne mentalité, mais je ne sais pas s’il a particulièrement du talent. »

Mais il garde le ballon, il doit vite donner le ballon. Au centre de formation, depuis qu’il est gamin, on lui a tout passé. Il a été surprotégé. Il n’est pas responsable de la façon dont sa tête a gonflé, on lui a permis de le faire. Et il va falloir que ça dégonfle pour atteindre le haut niveau. J’espère qu’il n’y prétend pas trop vite. Kalimuendo a la bonne mentalité, mais je ne sais pas s’il a particulièrement du talent.

Ruiz-Atil étant plutôt un milieu de terrain, il faut garder une certaine indulgence au moment de juger sa performance. Riolo met aussi un peu vite de côté de bonnes choses qui ont été faites, ou de belles intentions. Même si on peut lui accorder que le Titi parisien a par moments voulu ajouter une dose de spectacle individuel qui n’était absolument pas nécessaire. Voire qui a été gênante pour l’idée de mener les actions au bout. Il aurait sans doute dû jouer plus simplement. Mais il est loin d’être le premier jeune à trop en faire pour son premier match officiel en professionnel.

Quant Kalimuendo, il y a eu des appels et des enchaînements très intéressants sur la première période. Ensuite, il a eu plus de mal à mettre la défense lensoise en difficulté. Peut-être qu’il y a eu de la fatigue et un manque d’expérience. Le fait que ses coéquipiers ne soient pas particulièrement inspirés ou précis n’a pas aidé non plus. On peut penser à Pablo Sarabia (28 ans), qui n’a pas été plus intéressant que ces deux jeunes. Et il est en tout cas exagéré de dire que le PSG jouait « à 9″. Il a surtout manqué quelque chose de vivacité et de précision dans le collectif.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast, avec comme sujets : la défaite du PSG à Lens jeudi (1-0, match en retard de la 2e journée de Ligue 1), la réception de l’OM dimanche (3e journée de Ligue 1) et le recrutement d’Alessandro Florenzi (arrière droit de 29 ans).

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG