Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès est « totalement d’accord avec Leonardo » et apprécie Paredes « le premier à venir au fight »

Ménès est "totalement d'accord avec Leonardo" et apprécie Paredes "le premier à venir au fight"
©IconSport
Publicités

Chaque semaine, Pierre Ménès répond à quelques questions de supporters dans la rubrique Pierrot Face Cam. Dans la dernière vidéo, le Paris Saint-Germain est concerné par deux réponses. Le journaliste de Canal+ a d’abord été invité à revenir sur la prise de parole dimanche dernier du directeur sportif parisien Leonardo. Ce dernier a notamment critiqué la « négativité » des médias à propos du PSG.

« Je suis totalement d’accord avec lui. Alors, c’est pas toute la presse. Je pense que les visés reconnaîtront assez aisément. Alors c’est vrai que le PSG est depuis 3 ans victime d’une malédiction en 8e de finale dont ils sont aussi responsables. Maintenant, est-ce que cela autorise à être aussi pessimiste et surtout à transformer l’adversaire en monstre ? Håland a mis 7 buts en matchs et tout le monde, l’arme qui fait peur au PSG…Là, ils sont pris 7 buts en 2 matchs, ils se sont fait sortir en Coupe par le Werder. Et là, ça fait 3 lignes. Il y a 2 poids, 2 mesures.

Ménès « Cet anti-parisianisme primaire est fatiguant. »

J’ai l’impression que le PSG éliminé en 8e de finale avant le match, ça fait plus vendre que le PSG qualifié en quart de finale. C’est un peu agaçant. L’anniversaire de Neymar, la colère de Mbappé, tout est monté en épingle. Cet anti-parisianisme primaire est fatiguant. (…) Si le PSG peut avoir peur d’Håland , vous pensez que Dortmund n’a pas peur de Mbappé et Neymar ? »

Ménès a plutôt bien résumé les choses ici, avec chaque petit détail pouvant être négatif pour le PSG qui est exagéré dans les médias. Alors que les éléments d’espoirs sont plutôt minimisés. L’éventuelle peur parisienne et un possible échec ont l’air de plus attirer. C’est plutôt triste. Ce serait bien d’avoir à l’esprit que Paris a de beaux arguments. Mais on ne peut jamais être sûr de gagner la Ligue des Champions. On rappelle tout de même à Ménès qu’il fait partie de ceux qui en ont beaucoup fait autour de la colère de Mbappé. Avec des propos qu’il a peut-être déjà oubliés.

Ménès « c’est un chien de la casse. »

Le journaliste a ensuite été interrogé à propos de la montée en puissance de Leandro Paredes, milieu parisien de 25 ans.

Publicités

« Il me plaît bien Paredes. Il a un truc qui me plaît bien, c’est que c’est un chien de la casse. Dès que ça mailloche, il est là tout de suite. Quand Marcelo met son coup de pompe à Mbappé, c’est le premier à venir au fight. Parce qu’elle est quand même très très gentille cette équipe du PSG. Trop gentille sûrement. Lui il n’est pas gentil. Et c’est vrai, il nous a montré tellement de choses moches quand il est arrivé, que ce qu’il montre depuis quelques semaines n’est plutôt pas mal.

Alors je ne pense pas que Tuchel le titularisera, je pense qu’il va revenir à des basiques avec Kimpembe, Thiago Silva en charnière et Marquinhos au milieu, probablement avec Gueye et Verratti. Mais voilà, on n’est pas à l’abri d’une surprise effectivement. »

Paredes a eu du mal à s’adapter à Paris, mais il a obtenu cette saison une place importante dans l’équipe. Sans être un titulaire indiscutable, il a un temps de jeu régulier et est souvent le premier à remplacer Idrissa Gueye (30 ans) ou Marco Verratti (27 ans). En plus de sa technique très intéressante, l’Argentin amène indéniablement une agressivité qui fait du bien à l’équipe parisienne. C’est un plaisir de voir ce joueur sur le terrain. Pas seulement ou s’énerver contre ceux qui mettent des coups aux Parisiens. Mais parce qu’il sait défendre avec cette grinta sans aller jusqu’à prendre des cartons rouges. C’est un profil qui n’est de trop au PSG. Sans oublier qu’il a une très belle frappe de balle.


 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG