Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès « même avec la VAR, l’UEFA trouve le moyen d’enfler régulièrement le PSG lors des gros matchs. »

Ménès "même avec la VAR, l’UEFA trouve le moyen d’enfler régulièrement le PSG lors des gros matchs."

Malheureusement, il y a fort à parier que tout ce qu’on retienne de ce Real Madrid – Paris Saint-Germain soit ce fait de jeu survenu juste avant la mi-temps à la 43ème minute. Après avoir accordé un penalty au PSG sur une faute de Courtois sur Icardi dans la surface, l’arbitre se déjuge lui-même pour accorder d’abord un coup franc. Puis, par l’intermédiaire de la VAR, il repart vérifier l’action et annule le tout à cause d’une faute de Gueye au milieu de terrain, cette interception conduisant à l’action en question. Mais ce qui choque Pierre Ménès, journaliste et consultant sur Canal+ entre autres, c’est qu’au départ, l’arbitre a laissé continuer l’action, considérant que le Brésilien Marcelo en avait rajouté.

Ménès « On avait l’impression que le PSG jouait un match amical. »

« Tout le monde va dire que les Parisiens ont fait un match de merde – ce qui est vrai – et qu’ils ont eu une chance insolente – ce qui est vrai aussi. Il n’en demeure pas moins que le Paris Saint-Germain a fait match nul sur la pelouse du Real Madrid, à qui il a pris quatre points en deux matchs et qu’il est assuré de terminer premier du groupe avant même la dernière rencontre. Quand on se souvient de tout ce qu’a vécu Paris à l’extérieur ces dernières saisons en Ligue des Champions, cela montre que les choses sont peut-être en train de changer. Un changement qui porte deux noms : la réussite et un gardien de but, un vrai.

La première période a été une grande déception. Pas d’envie, pas d’intensité… On avait l’impression que le PSG jouait un match amical contre une équipe qui, elle, se livrait à fond. Le milieu de terrain qui avait si bien fonctionné depuis le début de la saison en Ligue des Champions a été incroyablement médiocre, le trio Marquinhos-Gueye-Verratti étant en dessous de tout.

Ménès « il est évident, une nouvelle fois, que l’utilisation de la VAR est une farce. »

Enfin, ‘s’estimer heureux’, si on oublie la faute de Courtois sur Icardi qui a abouti à une parodie d’arbitrage ! Parce qu’il est évident, une nouvelle fois, que l’utilisation de la VAR est une farce. En fait, l’arbitre est revenu sur sa propre décision puisqu’au moment de l’action, quand Gueye fait sa poussette sur Marcelo, il fait signe de jouer en montrant que c’est une faute bénigne. Et puis, il est appelé par les mickeys dans le bus – qui ont visiblement plus d’autorité qu’en Ligue 1 – et annule le penalty et le carton rouge de Courtois. 

Alors évidemment, si le PSG s’était retrouvé à 1-1 et en supériorité numérique à la mi-temps, cela n’aurait pas été vraiment mérité. Mais c’est la réalité de la règle. Dans ces cas-là, on n’a qu’à remonter à la faute de Schumacher sur Battiston pour lui mettre un rouge. Cela n’a pas de sens et prouve juste un truc : même avec la VAR, l’UEFA trouve le moyen d’enfler régulièrement le PSG lors des gros matchs. Et elle a même fait coup double sur cette action en avantageant aussi le Real. »

Faut-il nécessairement y voir un quelconque indice de malversations de l’UEFA à l’encontre du club parisien ? Nous ne franchirons pas ce pas malgré une certaine répétition dans les faits. Ce que nous retiendrons en revanche, c’est que cette fois-ci, le PSG ne s’est pas laissé abattre malgré les circonstances et a su se sortir d’un très mauvais pas. Cette force de caractère a trop souvent été absente du côté des « Rouge et Bleu » et cela montre que les échecs du passé sont en train d’être complètement digérés. Oui, ils peuvent le faire s’ils y croient. Ne boudons pas notre plaisir.

Alors heureusement que cela ne change rien au classement, heureusement que ce n’était pas un match à l’enjeu sportif supérieur. Mais cet heureusement, c’est aussi le PSG qui est allé le chercher en revenant au score. Ce nul, qui a longtemps porté les habits de la défaite, ne revêtait-il finalement pas les couleurs de la victoire ? C’est difficile d’aller jusque-là, puisque le contenu a tout de même été globalement décevant. On attend plus de consistance, de solidité défensive et de création en attaque. Reste qu’il y a eu la force pour réagir quand le match semblait pourtant réglé. Et les Parisiens ont su ne pas s’arrêter au fait que l’arbitre avait été injuste. Même si ce fait de jeu reste très étrange et un peu douteux.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG