Autour du PSG

Ménès « un pays qui ne cherche que la polémique sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance de Neymar »

Ménès un pays qui ne cherche que la polémique sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance de Neymar
Publie le 19/01/2018 a 21:45



  • Depuis mercredi soir, journaux et spécialistes ne cessent de parler du penalty que Neymar a tiré contre Dijon (8-0, 21 journée de Ligue 1) plutôt que de le laisser à Edinson Cavani, alors que ce dernier n’a rien demandé. Pierre Ménès regrette que le quadruplé et les 4 passes décisives de l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain soient complètement oubliés.

    « Et si finalement Zlatan Ibrahimovic avait raison, quand il a lancé son fameux «pays de merde» ? Contre Dijon, mercredi, Neymar a inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives. Celui qui est taxé d’égoïsme est donc le meilleur passeur du championnat (11 passes).

    Mais comme il n’a pas laissé le penalty à Edinson Cavani pour qu’il puisse battre le record d’Ibrahimovic (156 buts), qu’il battra quoi qu’il arrive, il y a une partie très intelligente du Parc des Princes qui a sifflé le Brésilien. Et donc, au lieu de célébrer ce triomphe (8-0), Neymar est rentré directement aux vestiaires, alors qu’il était le héros de la soirée.

    ‘Cavani n’a pas polémiqué’

    Comment a-t-on pu devenir un pays qui ne cherche que la polémique et le buzz sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance du joueur ? Cela donne l’impression que ça dérange que Neymar soit en France, et surtout au PSG, alors qu’on devrait tous mesurer la chance d’avoir un joueur comme lui dans notre championnat.

    Et il ne faudrait pas que ce genre d’incidents se renouvelle trop souvent, car ça pourrait vite le faire réfléchir. D’autant plus que Cavani n’a pas polémiqué. »

    Cavani n’a pas demandé à tirer le penalty, n’a pas montré de colère, ne s’est pas plaint…mais certains ont décidé pour lui que c’était terrible qu’il ne puisse pas tirer. Pourtant, les tireurs sont décidés avant la rencontre et l’ordre a simplement été respecté. Le Matador battra son record prochainement et Neymar fait sa course pour le Ballon d’Or. Et comme les 2 joueurs avancent sur leurs records et titres individuels en travaillant pour le collectif, il faut se réjouir.

    C’est dommage que le besoin de polémique dépasse le simple amour du football. Ce que l’on voit au PSG en ce moment est superbe, avec un projet qui est bien parti pour s’installer au sommet de l’Europe. Les observateurs du football français devraient aussi se réjouir de voir de tels joueurs en Ligue 1.

    Mais cet appétit pour la polémique n’est pas un problème que du sport, on le voit un peu partout. Malheureusement, il suffit de voir les émissions qui se sont imposées à la télé ces dernières années. Le soucis est donc très large et nous n’en ferons pas une analyse ici. Restons concentrés sur le fait que le PSG vit de superbes années et que les supporters doivent encourager les joueurs, pas les siffler.

    Publie le 19/01/2018 a 21:45

    Ménès « un pays qui ne cherche que la polémique sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance de Neymar »

    Depuis mercredi soir, journaux et spécialistes ne cessent de parler du penalty que Neymar a tiré contre Dijon (8-0, 21 journée de Ligue 1) plutôt que de le laisser à Edinson Cavani, alors que ce dernier n’a rien demandé. Pierre Ménès regrette que le quadruplé et les 4 passes décisives de l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain soient complètement oubliés.

    « Et si finalement Zlatan Ibrahimovic avait raison, quand il a lancé son fameux «pays de merde» ? Contre Dijon, mercredi, Neymar a inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives. Celui qui est taxé d’égoïsme est donc le meilleur passeur du championnat (11 passes).

    Mais comme il n’a pas laissé le penalty à Edinson Cavani pour qu’il puisse battre le record d’Ibrahimovic (156 buts), qu’il battra quoi qu’il arrive, il y a une partie très intelligente du Parc des Princes qui a sifflé le Brésilien. Et donc, au lieu de célébrer ce triomphe (8-0), Neymar est rentré directement aux vestiaires, alors qu’il était le héros de la soirée.

    ‘Cavani n’a pas polémiqué’

    Comment a-t-on pu devenir un pays qui ne cherche que la polémique et le buzz sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance du joueur ? Cela donne l’impression que ça dérange que Neymar soit en France, et surtout au PSG, alors qu’on devrait tous mesurer la chance d’avoir un joueur comme lui dans notre championnat.

    Et il ne faudrait pas que ce genre d’incidents se renouvelle trop souvent, car ça pourrait vite le faire réfléchir. D’autant plus que Cavani n’a pas polémiqué. »

    Cavani n’a pas demandé à tirer le penalty, n’a pas montré de colère, ne s’est pas plaint…mais certains ont décidé pour lui que c’était terrible qu’il ne puisse pas tirer. Pourtant, les tireurs sont décidés avant la rencontre et l’ordre a simplement été respecté. Le Matador battra son record prochainement et Neymar fait sa course pour le Ballon d’Or. Et comme les 2 joueurs avancent sur leurs records et titres individuels en travaillant pour le collectif, il faut se réjouir.

    C’est dommage que le besoin de polémique dépasse le simple amour du football. Ce que l’on voit au PSG en ce moment est superbe, avec un projet qui est bien parti pour s’installer au sommet de l’Europe. Les observateurs du football français devraient aussi se réjouir de voir de tels joueurs en Ligue 1.

    Mais cet appétit pour la polémique n’est pas un problème que du sport, on le voit un peu partout. Malheureusement, il suffit de voir les émissions qui se sont imposées à la télé ces dernières années. Le soucis est donc très large et nous n’en ferons pas une analyse ici. Restons concentrés sur le fait que le PSG vit de superbes années et que les supporters doivent encourager les joueurs, pas les siffler.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. justo 1958 on 19 janvier 2018 at 22:21 said:

      MENES trouvait-il « de merde », son pays, quand il recevait des messages de prompt rétablissement à la pelle ?
      Bon, puisque certains passages de la polémique ont été plus ou moins volontairement omis, je vais m’y coller :
      1/ Quand Edi a obtenu du « chef » de botter un coup franc, il s’est fait prendre la tête par du blabla à rallonge, jusqu’à ce qu’il tire, légèrement au-dessus (NEYMAR lui parlait sans cesse et lui fit même un geste de hochement de main, comme s’il ne croyait pas à la réussite de son équipier).
      2/ Après que CAVANI ait marqué, plus de la moitié de l’équipe est venu le congratuler. NEYMAR, qui n’était pas loin du tout est resté à l’écart.
      3/ Dans les secondes immédiates, qui suivaient sa réalisation, la caméra s’est posée sur le banc et la tronche que tirait ALVES, qui a déjà montré quelques uns de ses sentiments à son encontre.
      Pour moi, « neyney » et sa « nounou » sont réellement hostiles à la compagnie d’Edi…Mais si ça ne va pas plus loin que çà, seul, le public du Parc (qui ne constituait pas que trois tondus, quand les sifflets sont tombés des tribunes) refusera de se montrer dupe de la situation et on finira, quand même, par réussir à gagner quelques titres 2018.

      • Gateso6 on 19 janvier 2018 at 23:00 said:

        De merde pour le foot tu parles du fait qu’il est était hospitalisé c’est vraiment bas le rapprochement oui il a raison footballistiquement on est à chier c’est tout, humainement c’est autre chose on peut débattre de sa mais sa à strictement rien à voir avec le foot.
        Pour le reste on s’en fout de se qui se passe temps qu’on gagne et que les individualités vivent pour le groupe

        • justo 1958 on 20 janvier 2018 at 00:06 said:

          Détestable que pour gagner sa croute, MENES s’en prenne à notre pays et qu’il lèche les résidus tombés à la verticale d’Ibra, le mec qui a terminé sa carrière au PSG, rejetons sur les bras, en abandonnant, équipiers, adversaires et arbitre, avant la fin d’un match officiel (L1).
          La réaction du Parc était spontanée, donc sincère. Problème de ton comm’, tout ce que j’ai énuméré est vérifiable à la vidéo, sauf pour les groupies de ta catégories, qui préfèrent les prétentions au ballon d’or (le genre de trophée magouille, qui ne vaut rien, par rapport aux titres collectifs d’un sport, qui n’est pas individuel, il faut quand même le remettre en tête). Il est très possible qu’en fin de saison, « neyney » et « nounou » obtiennent la tête d’Edi, chose qui me peinerait beaucoup, car pour moi, si je devais choisir, revendre le futur ballon d’or au Real, avec ses caprices inclus dans le pack, permettrait certainement d’aller chercher, au moins trois joueurs hors pair, un ton en-dessous, mais au mental, autrement fiable SUR TOUS LES MATCHS. J’adorais l’idée de le voir arriver ici, mais maintenant, ses numéros d’otari me gonflent un peu

      • Verratti10 on 20 janvier 2018 at 01:59 said:

        je vois ce que tu veux dire mais autant d’habitude je suis plutôt d’accord là je trouve que tu mélanges un peu tout et c’est très réducteur.
        OUI ne se voilons pas la face au fond alves neymar n’aiment pas plus que ça cavani et ça ne va pas plus loin que ça. Après franchement tout Cavani qu’il est c pas lui qui nous fera gagner la LDC tt seul. C’est + Neymar voici la réalité. Du moment que ce dernier ne nous fait pas du mépris à la Ibra on prend et je dirais même que il faut l’aimer le pousser à atteindre son rêve. Le sois-disant gosse capricieux nous le rendra ensuite au centuple contrairement à ce gitan d’ibra qui a chié sur tout le monde du début à la fin. Menés pays de merde par contre tu melanges tout. Dejà les messages c ni toi ni moi ni la France c’est le monde du foot et certainement pas toute la presse. Et ensuite c le seul « journaliste » qui a l’air de sortir la tête de l’eau sur l’anormalité du PSG bashing ambiant qui pue fort la jalousie collabojournalistique des grandes heures du sadisme boboparisien. D »ailleurs j’observe que les medias hors Paris et étrangers nous encensent et n’ont pas une lecture aussi négative. En resumé tout va bien et frénétiquement quelques illuminés cherchent à remuer la merde. Ça a d’ailleurs rendu fous certains comme le pauvre flg 😂

        • justo 1958 on 20 janvier 2018 at 09:06 said:

          C’est vrai, j’ai forcé le trait dans mon appréciation, mais pas sur ce que la vidéo du match prouve, alors que ces scènes ont été tues par les médias. Bien sûr que CAVANI n’a pas le même potentiel que NEYMAR, mais au Vélodrome, c’est lui, qui va chercher tout seul, autre chose qu’une défaite humiliante, alors que son meneur de jeu n’est plus là. Les spectateurs, qui se fâchent provisoirement, car après le but, ils applaudissent, ont eu une attitude de reconnaissance, pour un joueur fidèle à notre club et qui donne beaucoup, quand NEYMAR ne joue brillamment avec ses équipiers que lorsqu’il en a envie. Contre Dijon, il a réussi un show, en seconde mi-temps, mais pas toujours en première (à noter que le second but de DI MARIA n’est pas le fait d’une passe décisive, mais d’un tir raté et qu’un autre de NEYMAR est offert par un dijonnais. Le vrai show sera d’autant plus beau, qu’il se réalisera contre une toute autre opposition. Par ailleurs, il est également vrai qu’à part ses retours à rallonge de congé, Edi est toujours exemplaire, alors que ALVES (plus tout à fait au niveau de MEUNIER) et NEYMAR ont probablement la tête de CAVANI dans leur ligne de mire et ne se privent pas de lui faire sentir publiquement (le fameux ballon arraché des mains de EC par DA a vraiment été une déclaration de guerre). Pour ce qui est de MENES, j’ai certainement été de ceux qui, sur le site et ailleurs, ont été les plus peinés de ce qu’il lui arrivait, voici quelques mois. Maintenant, à 70 balais, j’ai de plus en plus de mal à supporter que des individus, grassement payés pour commenter un sport (quand d’autres bossent comme des malades et n’ont même pas de quoi se loger décemment), utilisent la francophobie, alors qu’eux-mêmes sont français, pour s’écouter et se regarder écrire.

      • Fred Six Nine on 20 janvier 2018 at 03:57 said:

        honte a ceux qui ont sifflé menes a 1 milliard de fois raison

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Pauleta PSG

    PSG/Real – Pauleta « Je crois que Paris a tout pour passer »

    LDC

    Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (2003-2008), et 3e meilleur buteur de l’histoire du ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Ménès « un pays qui ne cherche que la polémique sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance de Neymar »

    Ménès un pays qui ne cherche que la polémique sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance de Neymar <Autour du PSG

    Depuis mercredi soir, journaux et spécialistes ne cessent de parler du penalty que Neymar a tiré contre Dijon (8-0, 21 journée de Ligue 1) plutôt que de le laisser à Edinson Cavani, alors que ce dernier n’a rien demandé. Pierre Ménès regrette que le quadruplé et les 4 passes décisives de l’attaquant de 25 ans du Paris Saint-Germain soient complètement oubliés.

    « Et si finalement Zlatan Ibrahimovic avait raison, quand il a lancé son fameux «pays de merde» ? Contre Dijon, mercredi, Neymar a inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives. Celui qui est taxé d’égoïsme est donc le meilleur passeur du championnat (11 passes).

    Mais comme il n’a pas laissé le penalty à Edinson Cavani pour qu’il puisse battre le record d’Ibrahimovic (156 buts), qu’il battra quoi qu’il arrive, il y a une partie très intelligente du Parc des Princes qui a sifflé le Brésilien. Et donc, au lieu de célébrer ce triomphe (8-0), Neymar est rentré directement aux vestiaires, alors qu’il était le héros de la soirée.

    ‘Cavani n’a pas polémiqué’

    Comment a-t-on pu devenir un pays qui ne cherche que la polémique et le buzz sans être capable de s’attarder sur l’incroyable performance du joueur ? Cela donne l’impression que ça dérange que Neymar soit en France, et surtout au PSG, alors qu’on devrait tous mesurer la chance d’avoir un joueur comme lui dans notre championnat.

    Et il ne faudrait pas que ce genre d’incidents se renouvelle trop souvent, car ça pourrait vite le faire réfléchir. D’autant plus que Cavani n’a pas polémiqué. »

    Cavani n’a pas demandé à tirer le penalty, n’a pas montré de colère, ne s’est pas plaint…mais certains ont décidé pour lui que c’était terrible qu’il ne puisse pas tirer. Pourtant, les tireurs sont décidés avant la rencontre et l’ordre a simplement été respecté. Le Matador battra son record prochainement et Neymar fait sa course pour le Ballon d’Or. Et comme les 2 joueurs avancent sur leurs records et titres individuels en travaillant pour le collectif, il faut se réjouir.

    C’est dommage que le besoin de polémique dépasse le simple amour du football. Ce que l’on voit au PSG en ce moment est superbe, avec un projet qui est bien parti pour s’installer au sommet de l’Europe. Les observateurs du football français devraient aussi se réjouir de voir de tels joueurs en Ligue 1.

    Mais cet appétit pour la polémique n’est pas un problème que du sport, on le voit un peu partout. Malheureusement, il suffit de voir les émissions qui se sont imposées à la télé ces dernières années. Le soucis est donc très large et nous n’en ferons pas une analyse ici. Restons concentrés sur le fait que le PSG vit de superbes années et que les supporters doivent encourager les joueurs, pas les siffler.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>