Restez connectés avec nous

Autour du PSG

Ménès « Tuchel n’a pas été très inspiré…l’équipe a eu un comportement d’une incroyable suffisance »

Ménès "Tuchel n’a pas été très inspiré...l’équipe a eu un comportement d’une incroyable suffisance"

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, est revenu sur les premiers matchs de la 12e journée de Ligue 1 via son blog. L’occasion de livrer son analyse de la défaite 2-1 du Paris Saint-Germain à Dijon dimanche soir au Stade Gaston-Gérard. Il pointe du doigt des choix du coach parisien Thomas Tuchel dans sa composition et l’état d’esprit affiché par les Parisiens.

« Cette 12e journée a commencé vendredi par un coup de tonnerre avec cette défaite inattendue du PSG chez la lanterne rouge dijonnaise. Depuis, les commentaires se sont multipliés et avec un peu de recul, ce qu’on peut dire c’est que Tuchel n’a pas été très inspiré. Qu’il soit privé de certains joueurs – Thiago Silva était malade – et qu’il fasse tourner avant le match de Ligue des Champions, OK. Mais est-ce qu’il avait besoin, en plus, de changer certains joueurs de poste ? Avait-il besoin de mettre Bernat au milieu ? De remettre Marquinhos en défense ? Pourquoi changer, pourquoi tripatouiller ? A chaque fois qu’il fait ça, il a tout faux.

Ménès « il y a quand même un standing minimum à assurer. »

Alors outre cela, évidemment l’équipe a eu, jusqu’à l’heure de jeu, un comportement d’une incroyable suffisance. Derrière, le PSG s’est enfin secoué mais s’est montré trop maladroit. Mbappé a offert trois passes décisives à Icardi et Di Maria qui ont été incapables de les transformer, a touché deux fois le poteau… Il n’empêche que cela fait désordre. Paris a déjà perdu trois fois en douze journées. Alors je l’ai déjà dit plusieurs fois cette saison, le champion en titre semble avoir compris que cela ne servait à rien de finir champion avec 25 points d’avance et a clairement donné la priorité à la Ligue des Champions cette saison. Mais il y a quand même un standing minimum à assurer. »

En effet, Tuchel a fait un ensemble de choix qui n’est pas évident à comprendre avec Bernat, Diallo et Marquinhos. Mais on peut se dire qu’il voulait permettre au Brésilien de retrouver son poste de prédilection, la défense centrale, tout en habituant Diallo à être latéral gauche alors que Kurzawa a du mal à convaincre. Sauf qu’il faudrait peut-être accepter qu’il est bien aussi de garder des joueurs dans une position. Cela fait d’ailleurs quelques semaines que Marquinhos a du mal en défense, on l’a vu dès la trêve internationale avec le Brésil.

Cependant, la composition n’était pas non plus insensée et promise à l’échec. Avec une équipe qui aurait mis le maximum d’envie et de concentration, la victoire était largement envisageable. C’est surtout sur le mental que Paris a perdu vendredi, en plus de l’inefficacité de la fin de match. Et on espère que les Parisiens vont enfin retenir la leçon. Non, la Ligue 1 n’est pas si facile que ça. Il faut respecter les adversaires et jouer sérieusement pour gagner. Ce serait bien de prendre l’habitude.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG