Restez connectés avec nous

Adversaires

Monaco/PSG – Moreno refuse de parler de l’arbitre et évoque la différence avec le match nul de dimanche

Monaco/PSG - Moreno refuse de parler de l'arbitre et évoque la différence avec le match nul de dimanche

Ce mercredi, en match en retard de la 15e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain affrontait l’AS Monaco au Stade Louis II. Robert Moreno, entraîneur monégasque, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire parisienne (1-4).

« Je n’ai rien à dire de l’arbitre, ni sur la VAR. Ils font du mieux possible. Je travaille uniquement sur ce que je peux essayer de contrôler. Je suis très content et fier de mon équipe. On a continué à faire ce que j’ai dit durant 95 minutes. Le résultat est différent de dimanche, mais on a encaissé trois contre-attaques et un penalty. On a attaqué avec les latéraux. On est resté seulement avec deux centraux. A la fin, à 3-1, on a pris des risques. Mais si on marque le 2e, la situation mentale peut changer et les dernières minutes peuvent être intéressantes.

Moreno « perdre 4-1 ainsi, face à cette grande équipe, c’est le football. »

L’équipe était prête physiquement. La différence, c’est que dimanche on a été précis. Et que Keylor Navas a fait un grand match ce soir. Le plan de match était de fermer les espaces, protéger notre but. On n’avait pas la qualité pour récupérer le ballon. Placé ainsi en défense, Paris a eu peu d’occasions. Toutes les occasions ont été des contres. Mais pour moi, perdre 4-1 ainsi, face à cette grande équipe, c’est le football. La réaction de l’équipe pour continuer à marquer jusqu’à la fin, c’est le chemin pour devenir une grande équipe. », propos de Moreno relayés par RMC Sport.

Les Monégasques ont réussi une belle performance dimanche (3-3, 20e journée de Ligue 1) face à Parisiens qui avaient commis des erreurs. Il y avait de quoi avoir un peu d’espoir pour réussir à obtenir un nouveau résultat positif ce soir. Mais il a manqué des forces physiques pour enchaîner face à un PSG mieux coordonné et un peu plus agressif. Difficile alors de tenir, surtout que le gardien Keylor Navas (33 ans) a fait de belles parades sur les quelques grosses occasions monégasques. Il reste à utiliser ces matchs pour progresser et se concentrer sur la suite du championnat, qui sera plus simple que ces rencontres face au PSG. Monaco a le potentiel pour faire bien mieux que sa 8e place en Ligue 1.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires