Restez connectés avec nous
Montpellier/PSG - Interview avec un rédacteur d'AllezPaillade "Tout est possible"

Autour du PSG

Montpellier/PSG – Interview avec un rédacteur d’AllezPaillade « Tout est possible »

Ce samedi soir, le Paris Saint-Germain est en déplacement au Stade de la Mosson pour affronter Montpellier (5e) dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1 2020-2021. Avant la rencontre, nous eu Florian, supporter montpelliérain et rédacteur du site AllezPaillade, en interview afin d’en savoir plusieurs sur l’équipe héraultaise, l’approche du match dans le camp adverse et l’avis sur le PSG.

« Cette année, l’équipe est solide collectivement. »

Petite présentation personnelle et du site.

Je m’appelle Florian. J’ai 30 ans et supporter de Montpellier, ville où je suis né. Je suis le dernier arrivé des rédacteurs du site AllezPaillade. Un site créé en 2007 alors que la Paillade flirtait dangereusement avec le National et qui connait à présent une ascension assez similaire à l’équipe fanion ! Nous tâchons de relayer au mieux l’actualité de notre club de manière quotidienne pour faire vivre la communauté du peuple orange et bleu. En 2019, nous avons largement battu notre précédent record de fréquentation avec plus de 4 millions de visites. Nous en sommes satisfaits et nous espérons le battre cette année encore.

Présentation du MHSC. De ses forces, de ses faiblesses.

Le MHSC est un club familial aussi bien dans l’organigramme du club qu’en tribunes. Cette année, l’équipe est solide collectivement. Tout le monde fait les efforts. L’entraîneur Michel Der Zakarian a su modifier le système de jeu en passant d’un 5-3-2 à un 4-3-3 qui permet d’aligner cinq joueurs à vocation offensive.

De plus, il y a une grande qualité technique avec un meilleur apport des latéraux aussi, dans les centres notamment. Cela s’en ressent au niveau des résultats et des buts marqués. Au niveau des faiblesses, je dirai un manque de vitesse de nos deux défenseurs centraux et il y a eu quelques journées où ils ont eu du mal à finir les matchs à onze. Mais ça va mieux !

Montpellier/PSG - Interview avec un rédacteur d'AllezPaillade "Tout est possible"

Michel Der Zakarian head coach of Montpellier during the Ligue 1 Uber Eats match between Montpellier HSC and RC Strasbourg at Stade de la Mosson on November 22, 2020 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) – Stade de la Mosson – Montpellier (France) – Michel DER ZAKARIAN – Stade de la Mosson – Montpellier (France)

« La dynamique est positive. »

Comment juges-tu la progression du MHSC depuis les 2 dernières saisons ? 

L’effectif est de qualité et est resté le même avec deux apports. Le gardien international Suisse Jonas Omlin qui apporte une sérénité et qui sait être décisif. Et Stephy Mavididi, attaquant anglais qui amène plus de vitesse et de profondeur et qui complète le duo d’attaquant Delort-Laborde qui se trouve les yeux fermés sur le terrain.

L’année dernière, on finit 7ème avec l’arrêt du championnat. En le terminant, on aurait pu espérer peut être mieux. Au vu du début de saison et de la place actuelle au classement, c’est très encourageant et la dynamique est positive.

Le MHSC semble plus solide cette saison. Toujours aussi spectaculaire à domicile et surtout plus solide à l’extérieur … 

Hormis le trou d’air au mois d’octobre, à domicile,  avec la défaite dans le derby contre Nîmes et le match suivant avec une défaite contre Reims 4-0, l’équipe est repartie de l’avant à la Mosson avec cette victoire et ce match fou contre Strasbourg en gagnant 4 à 3.

C’est surtout à l’extérieur, en enchaînant deux victoires à Saint-Étienne et à Bordeaux que l’équipe a évolué et s’est libérée de cette pression des matchs hors de ses bases.. C’est de bon augure, pour espérer aller chercher quelque chose en fin de saison.

Vu le niveau de jeu actuel de l’équipe, comment places-tu les ambitions des supporters à l’égard de cette saison ?

Je pense que les supporters, avec les résultats actuels, ont envie de retrouver Montpellier en coupe d’Europe. Que ce soit l’Europe Conférence League, nouvellement créée, ou l’Europa League, on prend. Après si vers  la fin du championnat, on peut avoir mieux, je pense que les joueurs ne s’en priveront pas. Ils commencent d’ailleurs à évoquer cet objectif, à eux d’y mettre les ingrédients nécessaires pour y parvenir.

« C’est aussi l’équipe qui est attendue chaque week-end par ses adversaires. »

Comment jugez-vous le PSG ? 

C’est une grosse armada d’Europe, tant dans la masse financière que dans les joueurs de l’effectif. Après, on voit que c’est plus compliqué depuis le début du championnat et même en Ligue des Champions. Je pense que c’est le Final 8 avec un rythme soutenu, une préparation tronquée et une reprise rapide de la compétition qui en est à l’origine. En plus, les matchs s’enchaînent mais ce sera peut-être mieux après la trêve de Noël.

Ça reste des grands joueurs avec une qualité technique plus grande que la moyenne avec Neymar et Mbappé. Après, leur comportement peut parfois être agaçant aussi bien pour l’équipe adverse que pour les supporters. D’ailleurs Delort n’est pas devenu ami ni avec Neymar, ni avec Paredes (rires). Et du coup, c’est aussi l’équipe qui est attendue chaque week-end par ses adversaires, car c’est la grande équipe du championnat.

« On ne peut pas remettre en cause son travail depuis qu’il est arrivé. »

Quel est votre avis sur Thomas Tuchel ?

Montpellier/PSG - Interview avec un rédacteur d'AllezPaillade "Tout est possible"

Thomas TUCHEL head coach of Paris Saint Germain during a press conference of Paris Saint-Germain at Camp des Loges on February 22, 2020 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) – Thomas TUCHEL – Paris (France)

C’est un grand entraîneur. Il a fait de belles choses avec Dortmund et il a amené Paris en finale de Ligue des Champions. Par contre, j’ai l’impression qu’il y a des choses qui ont changé à l’intersaison. Ce choix de faire jouer Danilo derrière alors qu’il était attendu comme un milieu de terrain. Et puis, il a été très virulent avec les médias, après les deux matchs contre Leipzig notamment, alors que ce n’était pas du tout le cas avant. Pour lui aussi, cet enchaînement de compétitions liés au Covid plus la gestion du groupe, ça doit lui peser. Mais on ne peut pas remettre en cause son travail depuis qu’il est arrivé.

On sait qu’une belle amitié liait Loulou et Nasser. Qu’en est-il du côté des supporters ? (Hors Ultras)

Le PSG est toujours le club à battre, ça représente toujours la capitale contre la province. Je ne peux pas répondre pour l’ensemble des supporters, mais à titre personnel, j’ai rarement eu des amis, supporters du PSG. Par contre, de manière générale, lors des matchs du PSG à la Mosson, les flashs éblouissent davantage les joueurs parisiens que les joueurs Montpelliérains (rires). C’est dommage de ne pas soutenir sa ville mais c’est comme ça, c’est normal que les stars attirent du monde. Ça fait partie intégrante du football et si ça peut faire revenir des personnes lors d’autres rencontres à domicile, cela peut aussi être positif.

« C’est encourageant. »

Avant le match de ce samedi, êtes-vous confiants ? 

On sentait un engouement et l’envie d’y croire. C’est un peu retombé car on a appris que Delort ne ferait pas partie du groupe (positif au Covid) et son importance est telle tant dans sa combativité que dans son efficacité et sa complémentarité avec Laborde et Savanier. Mais, côté parisien, pas de Verratti et de Neymar, ce n’est pas rien. Et un match important mardi. Tout est possible. Il faudra être solide en première mi-temps, bien gérer les contres parisiens avec Mbappé et Di Maria notamment et enfin être efficaces sur les opportunités qu’il y aura. Si on se réfère aux quatre dernières confrontations à la Mosson, il y a deux victoires parisiennes et deux montpelliéraines. C’est encourageant.

« Ce ne doit pas être évident de jouer dans des stades qui sonnent creux. »

Un MHSC-PSG sans supporter, c’est un peu fade ? 

C’est toujours fade un match sans supporter. Pour n’importe quel match. C’est vraiment triste cette situation et vivement qu’elle soit derrière nous. Car l’essence même du football, c’est les personnes qui se retrouvent le week-end, en famille, entre amis, pour soutenir leur équipe. Sans supporters, sans ultras, sans ambiance, c’est vraiment sans saveur à regarder. Et même pour les joueurs, ce ne doit pas être évident de jouer dans des stades qui sonnent creux.

Votre pronostic pour ce soir ?

2-2. Je pense qu’on peut prendre des buts mais qu’il y aura quelques opportunités pour faire douter et accrocher le PSG. Bon match à tous !

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG