Restez connectés avec nous
Naples/PSG - Giresse "Tout ce qui était fait simplement et efficacement en première mi-temps n’était plus là en seconde mi-temps"

Autour du PSG

Naples/PSG – Giresse « Tout ce qui était fait simplement et efficacement en première mi-temps n’était plus là en seconde mi-temps »

Mardi 6 novembre, le Paris Saint-Germain et le SSC Napoli (4e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions) se sont quittés sur un score nul (1-1) après un match au Stade San Paolo. Alain Giresse (66 ans), ancien international français, a donné son avis sur la rencontre au micro de La Chaine L’Equipe.

« Naples est revenu en deuxième mi-temps avec des intentions différentes pour remuer cette équipe du PSG et ils ont failli y parvenir, ils sont revenus au score.

ça s’est un peu liquéfié.’

Paris a été en danger, ils n’ont pas pu faire face et après physiquement ça s’est un peu liquéfié et en perdant cette fraîcheur physique, c’est devenu moins simple. Tout ce qui était fait simplement et efficacement en première mi-temps n’était plus là en seconde mi-temps. », a indiqué Giresse.

Le PSG a été très bon, mais doit encore progresser sur quelques points.

La 1ere mi-temps des hommes de Tuchel a été très intéressante. C’est même sans doute les meilleures 45 minutes du PSG en Ligue des Champions cette saison. Cela, en plus de la tactique et la technique, grâce à l’engagement et l’intensité mise par les joueurs. De quoi rentrer au vestiaire avec un avantage d’un but inscrit par Juan Bernat (latéral gauche de 25 ans).

Malheureusement, les Parisiens n’ont pas su bien répondre en début de 2e période quand les Napolitains ont imprimé un rythme énorme pendant 20 minutes, comme le dit Giresse. Les Italiens ont fait trembler les cages parisiennes gardées très grand Gianluigi Buffon (gardien de 40 ans), qui a réalisé 4 très beaux arrêts en 6 minutes. Paris a finalement craqué sur une erreur de Thiago Silva (défenseur central de 34 ans). Mais le but encaissé est loin d’être venu de nul part.

Moins discipliné défensivement et intelligent avec le ballon, le PSG ne pouvait que souffrir. Les Parisiens doivent encore progresser dans la gestion d’un temps faible (presque inévitable dans un match de haut niveau très intense). Au moins, ils ont montré qu’ils savent réagir ensuite et aurait pu gagner. Il aurait fallu plus d’efficacité et que l’arbitre siffle le penalty évident sur Juan Bernat. Reste à travailler pour mieux se sortir d’un immense pressing et gérer quand l’équipe a un peu plus de mal. La bonne nouvelle étant que le PSG progresse très vite depuis le début de la saison.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG