Restez connectés avec nous
Patrice Ferri souligne que le grand problème du PSG contre Monaco était la méforme de 3 des 4 Fantastiques
@IconSport.

Autour du PSG

Patrice Ferri souligne que le grand problème du PSG contre Monaco était la méforme de 3 des 4 Fantastiques

Patrice Ferri, ancien défenseur professionnel qui a surtout joué en France et est dorénavant consultant sportif, était sur au micro de beIN SPORTS pour le debrief du match nul 3-3 entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco dimanche soir en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Après plusieurs succès de suite en 4-4-2, Paris a connu son premier coup d’arrêt avec ce système. De quoi déclencher une vague de critiques, qui a d’ailleurs été commentée par le coach Thomas Tuchel en conférence de presse. Mais celui qui commente des matchs sur la chaîne sportive a plutôt souligné les mauvaises performances des joueurs offensifs, à part Neymar (attaquant de 27 ans).

« Il faut aussi avoir en tête que Di Maria, Mbappé et Icardi ont été en dessous. S’ils sont en forme, il y a moins de contres contre lesquels il faut défendre. Il n’y avait que Neymar en forme. Contre Dortmund, s’il y a autant de méformes il y aura de quoi s’inquiéter. Mais pas parce qu’il y a deux milieux. Les 4 doivent bien faire le boulot et comme ça les latéraux ont aussi moins besoin d’attaquer. Ce qui permet d’être mieux en place face à un contre. »

C’est bien de voir quelques « spécialistes » ne pas jeter la faute soudainement sur un 4-4-2 qu’ils ont adoubé récemment. Bien sûr, le PSG a encore des choses à peaufiner dans ce système. Il faut une bonne coordination dans le pressing, un positionnement juste de tous les joueurs. Des points sur lesquels le coach Thomas Tuchel a justement insisté. Mais le fait d’avoir des joueurs loin de le meilleur niveau a aussi une influence claire. Le PSG aurait pu perdre moins de ballons donnant des contres et marquer plus de buts si les 4 attaquants avaient en forme. Le fait d’en avoir 3 en difficulté a forcément une grande influence. Surtout qu’ils n’étaient pas les seuls (Juan Bernat et Marquinhos notamment). Il faut arrêter de résumer les matchs à un schéma et à l’intensité

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG