Restez connectés avec nous
PSG - Di Maria "C'est un artiste, un passeur dans l'âme", "il devra améliorer son côté finisseur" affirme Da Fonseca

Autour du PSG

PSG – Di Maria « C’est un artiste, un passeur dans l’âme », « il devra améliorer son côté finisseur » affirme Da Fonseca

Si sa signature au Paris Saint-Germain n’est pas encore officielle, l’arrivée d’Angel Di Maria au club de la capitale ne souffre d’aucun doute. Le Parisien a donc fait le tour du joueur, ses qualités et défauts, en interrogeant deux personnes qui le connaissent bien.

Nuno Gomes, ancien attaquant portugais, coéquipier de Di Maria à Benfica de 2007 à 2010 – « Je garde le souvenir d’un jeune homme humble. Il n’a jamais pris la grosse tête, confie son ancien coéquipier à Benfica (2007-2010), l’ex-attaquant vedette Nuno Gomes. Au contraire, il était travailleur, prêt à écouter les anciens pour progresser. Il a aussi toujours été très collectif, disposé à faire jouer les autres.

 Il fonctionne à l’affect. Il est sensible à l’environnement dans lequel il évolue, il a besoin de sentir en confiance. A Manchester United, il n’était pas à l’aise. Il a senti la défiance de Van Gaal. Mais, même s’il n’a pas très bien réussi, cela n’enlève rien à son immense talent. Sa rapidité, ses qualités dans les dribbles et ces centres sont impressionnants. Au PSG, entouré de tous les Sud-Américains (NDLR : dont David Luiz, son ancien coéquipier à Benfica), il brillera à nouveau. »

Omar Da Fonseca, ancien joueur argentin et maintenant consultant pour BeIn Sport – « Ce n’est pas un Messi ou Ronaldo qui veulent à tout prix être les meilleurs à chaque match. Di Maria, lui, veut tout simplement savoir ce qu’il a apporté à son équipe. Au cours de sa carrière, il a évolué à plusieurs postes, y compris arrière gauche. C’est un artiste, un passeur dans l’âme, mais il ne va pas trop chercher à marquer. Sur une saison, en championnat, il met rarement plus de 5 buts. A Paris, il devra améliorer son côté finisseur.

 Aujourd’hui, encore, il a ce côté surexcité sur un terrain. Il possède un volume de jeu énorme. Son physique frêle y est pour beaucoup.

 C’est un joueur de percussion, de vitesse, de conduite de balle, poursuit le consultant. Il a besoin d’espace et de liberté. Avec Mourinho, lorsque le Real jouait en contre-attaque, il pouvait exprimer tout son talent. Lorsqu’il y a des attaques placées, il est moins à l’aise. Ce qui explique peut-être certaines de ses performances en demi-teinte.

 Il est vrai qu’à Paris, le jeu est surtout basé sur la possession. Mais, s’il vient, c’est avant tout pour apporter en Ligue des champions. Or, il a souvent répondu présent dans les grands rendez-vous, comme lors de la finale avec le Real (NDLR : contre l’Atlético Madrid en 2014). »

Di Maria semble être le même genre de joueur que Pastore. Un génie du football qui fonctionne aux sentiments et à la confiance. Si cela a comme danger de voir un joueur en méforme perdre un peu ses moyens lors d’un match, on a aussi pu voir la magie que cela peut donner sur le terrain. D’ailleurs, les deux hommes ont fait de très belles choses lors de la Copa America avec l’Argentine.

Les contres conviennent parfaitement aux qualités de El Angelito, mais sa technique lui permet aussi de jouer la possession de balle, où il peut servir d’accélérateur du jeu et percer les lignes adverses. Un type de joueur qui a manqué au PSG sur les deux dernières saisons, alors que Lavezzi est trop souvent brouillon et Lucas a besoin de progresser dans le dernier geste.

Di Maria marque peu, c’est vrai. Mais il sait mettre de beaux buts, qu’il construit presque tout seul, et ce dans les grands matchs, ce qui n’est pas négligeable. Aussi, s’il ne met pas de nombreux buts, il a pour habitude de faire une quinzaine de passes décisives par saison, si on ne compte que le championnat. Un régal annoncé pour Cavani et Ibrahimovic.

Avec l’Argentin, le PSG peut espérer franchir un cap en Ligue des Champions pendant que la Ligue 1 peut s’inquiéter. Maintenant, il manque un milieu de terrain plus solide. Il faut que Motta soit à 100% ou le remplacer, mais une incertitude n’est jamais bonne.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG