Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/OM – Ménès « L’OM s’est fait éclater dans tous les sens…le second acte a malheureusement ressemblé à un match amical sans intérêt. »

PSG/OM - Ménès "L’OM s’est fait éclater dans tous les sens...le second acte a malheureusement ressemblé à un match amical sans intérêt."

Pierre Ménès, journaliste de Canal+, a donné son avis via son blog sur la victoire du Paris Saint-Germain dimanche soir contre l’Olympique de Marseille au Parc des Princes en clôture de la 11e journée de Ligue 1 (4-0). Il regrette une seconde période un peu triste et un manque de rivalité entre les deux clubs.

« Villas-Boas avait un peu annoncé la couleur dans ses déclarations mais il a choisi une stratégie un peu étrange, consistant à aller chercher très haut les Parisiens. Cela a pas trop mal marché en début de match. Benedetto a raté une occasion de se mettre en position de frappe et Germain n’a pas cadré sa reprise sur un centre en retrait de Payet. Les Marseillais se sont-ils alors dit qu’ils avaient choisi la bonne formule ? Toujours est-il que, lorsque tu évolues aussi haut sur le terrain face au PSG, dont la sortie et la remontée de balle sont un modèle du genre, tu t’exposes.

Ménès « on ne peut plus vraiment parler de Classico. »

Et cela va tellement vite devant côté parisien, que l’OM s’est fait éclater dans tous les sens, encaissant quatre buts en 35 minutes. A la mi-temps, la messe était dite et le second acte a malheureusement ressemblé à un match amical sans intérêt. AVB a stoppé sa tactique suicidaire pour mettre en place un 4-4-2 avec deux lignes plus compactes. Et le PSG n’a pas non plus cherché à accélérer, ce qui a d’ailleurs fortement déplu à Tuchel.

Maintenant voilà, l’écart est tellement abyssal aujourd’hui entre les deux équipes – ce qui redisons-le est tout à fait normal vu la différence de budget et d’effectif – qu’on ne peut plus vraiment parler de Classico. »

Avant la rencontre, Villas-Boas a clairement fait comprendre que ce match n’était pas particulièrement important. On l’a senti sur le terrain. Même si les Marseillais ont tenté de jouer, il n’y a pas eu le sentiment qu’ils donnaient sur le terrain pour s’éviter une défaite dans ce Classico. Cela ne peut pas donner autre chose qu’une défaite face à un PSG qui a lui respecter « l’histoire » de cette rencontre, comme l’a souligné le coach Thomas Tuchel. Surtout que Marseille a voulu jouer haut. Il était alors impossible de résister sans un maximum d’efforts et d’agressivité.

Même si les Marseillais ont pu avoir quelques occasions, il était logique que le PSG mène largement à la pause. Malheureusement, comme le souligne Ménès, la seconde période a été bien moins spectaculaire. L’OM a misé surtout sur le fait d’arrêter de prendre des buts, alors que les Parisiens ont perdu en concentration et semblaient surtout se ménager en pensant à la suite de la saison. C’est humain, mais dommage pour le spectacle. Et les supporters parisiens auraient aimé un peu plus d’application pour obtenir un résultat historique. Il n’y a jamais trop de buts inscrits dans un Classico. Mais on ne va pas se plaindre d’un 4-0 non plus. Au moins, l’équipe parisienne a respecté l’importance du match.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG