Restez connectés avec nous
PSG/Rennes - Stéphan "On n'a pas été loin. On a fait un match courageux, organisé"

Adversaires

PSG/Rennes – Stéphan « On n’a pas été loin. On a fait un match courageux, organisé »

Ce samedi, pour le compte du Trophée des Champios, le Paris Saint-Germain affrontait le Stade Rennais à Shenzhen. Le coach rennais Julien Stéphan, s’est arrêté face aux médias après la victoire parisienne (2-1),

« On n’était pas venu en victime. On voulait donner une bonne image, d’abord avec une grosse entame de match, ce qu’on a réussi à faire. On n’a pas été loin. On a fait un match courageux, organisé, par le moment intéressant avec le ballon. Dans les dix dernières minutes, on a pris des risques offensifs. On a eu les occasions pour revenir, malheureusement on ne les a pas concrétisées. Ce qu’on a proposé sur le plan défensif, c’était structuré, intéressant, et j’ai trouvé les joueurs intelligents dans leur gestion de la profondeur.

Stéphan « On est déçu car on a abordé ce match avec la volonté de gagner ce trophée. »

On ne peut pas être satisfait de ne pas avoir gagné le trophée. On a montré de la qualité. Il y a de la fierté dans ce qu’on a pu produire, dans notre attitude, dans nos ressources en fin de match. Peut-être qu’avec un peu plus de maturité dans les dernières minutes, on aurait pu égaliser. On est déçu car on a abordé ce match avec la volonté de gagner ce trophée, même si le rapport de force semblait très déséquilibré au départ. », propos de Stéphan relayés par Le Figaro.

Les Rennais peuvent être déçus après avoir ouvert le score et mené pendant un long moment, mais cette défait est finalement méritée. Sans même pensé au fait que leur but était hors-jeu, il faut reconnaître que le PSG a ensuite largement dominé et obtenu de nombreuses occasions. Les Bretons ont résisté un moment, mais c’était très difficile de tenir jusqu’au bout. C’est dommage pour eux, car c’est l’opportunité de gagner un titre qui s’en va. Mais tomber face à un PSG déjà intéressant n’a rien de honteux ou illogique.

Les Bretons ont eux surtout défendu, sauf sur la toute fin du match une fois qu’ils étaient menés. C’est un moment où les Parisiens ont souffert, mais ils ont tout de même dominé pendant 75 minutes environ et auraient pu marquer beaucoup plus pour ne pas laisser ce petit espoir de fin de match.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires