Restez connectés avec nous
Roustan Emery n'a quand même pas de pot. Il faut tout analyser

Autour du PSG

Roustan « Emery n’a quand même pas de pot. Il faut tout analyser »

Didier Roustan, journaliste qui s’exprime souvent au micro d’Europe 1 et de L’Equipe, est revenu dans une vidéo sur le site du quotidien sportif sur le bilan d’Unai Emery, qui sera sans doute remplacer en juin à la fin de son contrat au Paris Saint-Germain. Selon Roustan, le coach espagnol est assez mal jugé. 

« La réussite n’est pas totale, c’est passé à ça avec un arbitrage incroyable et à une seconde près à Barcelone… Avant tu tombais en 8e de finale sur Chelsea ou Valence… A Madrid, ce qui m’intéresse c’est le match aller. Le retour n’en est que la conséquence, il est obligé d’aligner Silva et Motta après la défaite pour tenir son vestiaire jusqu’à la fin de saison. Parce qu’il y a des clans et des ego. Si tu gagnes à Madrid avec un bon arbitrage, ou en étant efficace, ça change tout. 

‘Comme la presse et l’aficionado n’analysent pas le match ou qu’à partir du résultat…’

Ce résultat te donne tort. Comme la presse et l’aficionado n’analysent pas le match ou qu’à partir du résultat, ça te met dans une mauvaise position. Rendez-vous compte, ce même PSG, premier de son groupe, a Neymar qui se blesse. Si c’est Ronaldo qui se blesse, ce n’est pas la même chanson. Emery n’a quand même pas de pot. Il faut tout analyser. Il arrive après une équipe bâtie autour d’Ibrahimovic. Il y a un laps de temps pour passer à autre chose… Pour moi, le bilan est globalement positif. Et quand il n’est pas champion la saison dernière, c’est que Monaco a 95 points… »

Emery n’est pas coupable de tout, mais a forcément une part de responsabilité.

En effet, ce sont simplement des détails qui font perdre Paris en Ligue des Champions. Une accumulation qui ont montré l’écart entre les plus grand d’Europe et le PSG. Emery ne peut pas être responsable de tout. Mais il semble délicat de prolonger avec des résultats très loin des objectifs dans cette compétition. Surtout que le coach a forcément sa part de responsabilité dans ce qu’il se passe sur le terrain.

Ce qui ne doit pas empêcher tous les Parisiens de se remettre en question, joueurs comme dirigeants. Il est clair que Paris doit trouver comment faire mieux. Peut-être qu’Emery mériterait d’avoir plus de temps, avec plus de liberté et un effectif un peu plus disposer à tout donner durant chaque semaine de la saison (même si encore une fois c’est aussi à l’entraîneur d’instaurer le bon état d’esprit).

Sauf que la patience n’est pas une vertu que l’on voit souvent dans le football. Peut-être à tort. Aussi, il ne faut pas oublier qu’Emery n’a pas que l’Europe dans ses loupés. Il y a des matchs ratés sur la scène nationale, souvent en déplacement, même si le talent des joueurs a permis parfois d’éviter des résultats négatifs.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG