Restez connectés avec nous
Blanc: PSG - OL, ses progrès en tant que coachs et le sommet de l'Europe

Club

Blanc: PSG – OL, ses progrès en tant que coachs et le sommet de l’Europe

A 14h, à l’occasion du match de demain soir (21h) entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais dans le cadre de la 18e journée de Ligue 1, Laurent Blanc était en conférence de presse. L’occasion pour lui d’évoquer assez longuement cette rencontre qu’il veut, comme toujours, gagner, mais aussi ce lui apporte le fait d’être entraîneur au PSG et enfin la différence qui existe aujourd’hui entre le top européen et le club de la capitale.

Vous pouvez battre plusieurs records cette saison, qu’est-ce qui vous tient le plus à cœur?

Prendre les 3 points. Les records, je vous les laisse. Attention, battre des records c’est une très bonne chose bien sûr, mais on veut gagner tous les matchs. Je préfère les prendre un par un, toujours pour gagner. On s’est bien préparés pour le match de demain et avec le respect que l’on a, on veut les battre.

PSG – Lyon, encore un choc?

C’est à vous de le dire. C’est les médias qui donnent encore plus d’importance à un match. Le palmarès a une importance, mais une partie de la tension d’une rencontre vient des médias. Nous on veut gagner tous les matchs, quelque soit l’adversaire. Moi je constate qu’il n’y a pas grand monde à la conférence de presse aujourd’hui. (Un journaliste répond qu’il y a le tirage de l’Euro aujourd’hui). Vous avez choisi l’Euro, je peux comprendre (rires).

Encore des chocs en Ligue 1?

Des chocs médiatiques il y en a encore. Contre Marseille notamment. Mais je ne veux pas rentrer là-dedans. Ce qui m’intéresse c’est mon groupe, la forme des joueurs et les résultats. Il ne reste plus beaucoup de matchs avant la trêve. On veut tous les gagner, dans ce cas on pourrait partir heureux à la trêve.

Que vous apporte d’entraîner le PSG? Dans quels domaines progressez-vous?

Dans tous les domaines je progresse. J’ai été confronté à des situations nouvelles, certaines délicates. Cela m’a fait progresser, et c’est normal. Le fait d’entraîner un grand club avec des grands objectifs et donc une certaine pression, vous font progresser aussi. Il faut gérer cela. En plus de l’égo des joueurs, qui est bien développé, à gérer. Mais il me reste encore beaucoup de travail.

Une dent contre un OL « mauvais joueur » en fin de saison passée?

Non, on n’a pas une dent contre Lyon. C’est une équipe qui a été notre concurrent l’année dernière. Je pense qu’elle n’est pas à sa place, compte tenu de son effectif. Certainement que ce sera mieux en seconde partie de championnat.

Nous on a toujours la même envie, la même façon de se préparer, quelle que soit l’équipe. Certains rajoutent des petites phrases pour faire un choc. Nous on ne fait pas cela. On n’envoie pas de pique. Nous on veut gagner les matchs sur le terrain, je pense que c’est la meilleure façon de préparer les matchs.

Le Bayern a perdu en Bundesliga, plus que Porto, le Sporting Portugal et le PSG invaincus en championnat : Paris au sommet de l’Europe?

Tu ne peux pas dire cela. C’est quelque chose de se prétendre au sommet de l’Europe. Il n’y a que 3 ou 4 clubs qui peuvent. Si tu vas dans les musées de ces clubs, il te faudra beaucoup de temps dans la salle des trophées. J’espère qu’un jour il faudra autant de temps dans le musée du PSG. Il y a le Barça, le Real Madrid, le Bayern…et Manchester United c’est pas mal non plus.

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club