Restez connectés avec nous
Dagba revient sur le Final 8 de la LDC, qui a aidé le PSG à grandir
©Iconsport

Club

Dagba revient sur le Final 8 de la LDC, qui a aidé le PSG à grandir

Colin Dagba, arrière droit de 22 ans formé au Paris Saint-Germain et sous contrat jusqu’en 2024, s’est confié auprès de So Foot cette semaine. L’occasion pour le Titi parisien d’évoquer notamment sa situation au club, des coéquipiers qui l’ont marqué et des consignes du coach Thomas Tuchel, mais aussi le parcours histoire du PSG sur la Ligue des Champions 2019-2020 avec la finale qui a été atteinte lors du Final 8 en août dernier. Il y a la frustration de perdre en finale (contre le Bayern Munich, 0-1), mais aussi beaucoup de bonnes choses retenues.

« Le Final 8, c’était vraiment incroyable. Je pense néanmoins que le point de départ de tout cela reste Dortmund, où on a senti un groupe qui a voulu aller chercher cette qualification. Derrière, tu as ce match et ce final face à l’Atalanta qui a encore un peu plus renforcé les liens… Je pense qu’on n’était pas loin de le faire, ça s’est joué sur certains détails. On aurait mérité autant qu’eux de soulever cette coupe.

Dagba « Les gens nous voient un peu différemment avec ce parcours jusqu’à cette finale. »

L’analyse de la défaite ?

On a des regrets, car on a des occasions de marquer sur cette finale. Mais le Bayern méritait aussi d’être là, tout autant que nous. Ils ont mérité leur victoire. On sait qu’on n’était pas loin d’eux et qu’on a créé quelque chose cette année-là. Les gens nous voient un peu différemment avec ce parcours jusqu’à cette finale. Il y aura plus de respect de la part des autre clubs européens. On va nous voir encore un peu plus grand, je pense.

Mon plus beau souvenir personnellement ?

L’ambiance de groupe. On était tous à l’hôtel, on jouait au ping-pong, à la play… Moi, je jouais au ping-pong pendant que d’autres jouaient au billard. Au ping-pong, j’étais moyen, car je n’avais pas assez de temps pour me chauffer. Et puis, il y avait aussi tout ce qui était jeux de cartes, comme le Uno. »

Ce Final 8, qui restera normalement un format exceptionnel, a été une immense aventure pour tout le PSG. Même si Dagba fait bien de rappeler que ces grandes émotions ont commencé avec la qualification face au Borussia Dortmund. Il y a eu le sentiment que les joueurs ont eu un déclic collectif pour enfin être prêts à tous se donner au maximum pour le collectif et la victoire. Personne n’a compté ses efforts ou a cherché le spectacle. Il s’agissait d’avancer tous ensemble. Puis il y a eu cette fête exceptionnelle, de quoi resserrer encore les liens. Pas seulement entre les joueurs, mais avec les supporters aussi.

Cela a forcément servi ensuite en Ligue des Champions. Notamment contre l’Atalanta, avec un quart de finale durant lequel le PSG a été longtemps mené alors que les Parisiens dominaient. L’esprit collectif n’a jamais été perdu et le PSG s’est battu jusqu’au bout. Ce qui a été récompensé. Ce sont de belles expériences qui permettent de grandir en tant que groupe et de gagner en confiance. On remarque d’ailleurs ici que Dagba retient aussi les moments passés en dehors du terrain. Un contexte très particulier, mais qui permet de renforcer encore la cohésion. On espère maintenant voir cette même énergie cette saison, car le PSG a montré qu’il a de quoi aller loin. Il serait dommage de se relâcher.

Retrouvez ci-dessous notre podcast : Nîmes/PSG : Que retenir de la belle victoire parisienne ?

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club