Restez connectés avec nous
FPF - Le cas du PSG réétudié "la saison prochaine", une attaque en justice plus lente et risquée qu'utile

Club

FPF – Le cas du PSG réétudié « la saison prochaine », une attaque en justice plus lente et risquée qu’utile

En ce moment, l’UEFA prend de grandes décisions, concernant le Fair-Play Financier. Forcément, le Paris Saint-Germain est très intéressé par l’issue des discussions. D’après Frédéric Gouillard, reporter au Parisien-Aujourd’hui en France qui couvre le PSG toute l’année, il n’y a pas beaucoup de place pour l’optimisme ni une attaque en justice des Parisiens.

« Les sanctions infligées par l’UEFA la saison dernière courent jusqu’en 2016 (amende, enveloppe de 60 M€, encadrement de la masse salariale…). Le dossier du PSG sera réétudié la saison prochaine par l’UEFA et, en fonction de celui-ci, la chambre d’instruction de l’instance de contrôle auditionnera de nouveau le PSG et décidera s’il y a lieu d’envisager une nouvelle série de sanctions ou pas.

En revanche l’UEFA envisage un assouplissement du fair play financier qui devrait permettre aux clubs avec un fort pouvoir financier de connaître un déficit plus important que les 30 M€ prévus les prochaines saisons. C’est là que le PSG pourrait être impacté puisque ce nouveau règlement (qui doit être voté aujourd’hui ou demain) prévoit que les clubs qui ont déjà été sanctionnés au titre du FPF ne pourront pas bénéficier de ces mesures pendant 3 ans. Ce qui veut dire que Paris devrait attendre jusqu’en 2019.

Les dirigeants parisiens réfléchissent actuellement à la possibilité d’attaquer la légalité du FPF en justice. Difficile de présumer de l’issue judiciaire d’une telle action qui pourrait se dérouler devant le Tribunal arbitral du sport, sinon qu’elle prendrait beaucoup de temps et que cela ne collerait sûrement pas avec les besoins urgents du PSG en terme d’assouplissement des sanctions. Il y a aussi un risque non négligeable à attaquer (seul de surcroît) l’UEFA, instance organisatrice des compétitions surtout si une telle entreprise aboutissait à un échec. », a-t-il déclaré sur lors d’un tchat organisé par Le Parisien.

Le PSG semble très loin d’être libéré par le FPF. Le mercato, encore une fois, ne sera pas simple à gérer. Après les dernières décisions, on ne serait presque pas surpris de voir les sanctions être prolongées à l’an prochain.

Pour Paris, qui est très seul face à ce règlement, réagir est très compliqué. Affronter l’UEFA sans soutien, c’est un gros risque qui pourrait aboutir à une exclusion de la Ligue des Champions, un catastrophe pour le club.

Et il n’est imaginable de voir d’autres grands clubs s’ailier au PSG, qui semble déranger depuis son retour sur le devant de la scène. Les grands d’Angleterre, Espagne, Italie et Allemagne n’ont pas grand chose à gagner voir le PSG avec plus de liberté qu’actuellement.

Le seul soutien que l’on pouvait espérer était celui de Manchester City, qui a aussi été sanctionné. Seulement les problèmes seraient terminés pour les Citizens et la liberté est retrouvée.

Le PSG, très seul, devra être intelligent et patient pour continuer de bien grandir et s’approcher de son objectif: s’imposer comme un très grand d’Europe et remporter la Ligue des Champions.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club