Restez connectés avec nous
http://www.allpaname.fr/rubrique/psg/news-30269.html

Clasico

Le Clasico, il est pour Paris !

En match de clôture de la 26ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est offert le Clasico en disposant de l’Olympique de Marseille, grâce à un but contre son camp de Nkoulou et une réalisation d’Ibrahimovic (2-0). Une victoire qui permet aux Parisiens de conforter leur place de leader.

Après sa défaite face à Sochaux le week-end dernier, le PSG avait à coeur de renouer avec la victoire lors de ce grand rendez-vous de la deuxième partie de saison de Ligue 1 face à l’OM. Carlo Ancelotti décidait alors d’aligner à quelque chose près l’équipe qui s’est imposée face à Valence le 12 février dernier en Ligue des Champions, avec Armand à la place de Sakho, blessé.

Les Parisiens entraient parfaitement dans le match en pressant un bloc marseillais positionné très bas sur le terrain. Et Lavezzi ne traînait pas pour se mettre en évidence en trouvant le poteau de Mandanda sur une demi-volée, après avoir été parfaitement servi par une déviation d’Ibrahimovic (2e). Les hommes de Carlo Ancelotti continuaient de presse et au bout d’une longue période de conservation du ballon, Lucas se présentait aux vingt mètres et décochait un tir du droit. Le ballon, qui ne prenait pas la direction du but, était dévié par Barton puis Nkoulou et prenait Mandanda à contre-pied (1-0, 11e) ! Un premier but très important pour le PSG, qui n’a perdu qu’un seul match cette saison après mené au score, c’était la semaine dernière face à Sochaux (3-2). Verratti, très sollicité dans cette première période, et ses coéquipiers laissaient ensuite le ballon aux Marseillais, qui ne parvenaient toutefois pas à s’approcher des buts de Sirigu. Ce sont même les Parisiens qui se montraient les plus dangereux grâce à des contres tonitruants orchestrés par un Lavezzi absolument intenable. Malheureusement, les attaquants franciliens manquaient de précision dans la dernière passe. Plus les minutes défilaient et plus les Phocéens y croyaient mais les tentatives de Kadir (32e), Valbuena (41e) et Gignac (43e) étaient toutes repoussées par un Sirigu très concentré. Côté parisien, Lavezzi était à deux doigts de doubler la marque suite à un bon mouvement entre Pastore et Ibrahimovic mais El Pocho était trop court pour reprendre le ballon et ajuster Mandanda. C’est donc sur un petit avantage d’un but pour le PSG que les deux équipes retrouvaient les vestiaires à la pause.

Lavezzi intenable, première pour Beckham

En début de seconde période, les Parisiens tenaient un peu plus le ballon et étaient les premiers à se procurer une belle occasion. Sur un énième débordement, Lavezzi centrait pour Pastore mais El Flaco ne parvenait pas à tromper Mandanda (52e). Sur l’action suivante, c’était au tour des Phocéens de faire frémir le Parc lorsque Gignac perdait son duel face à Sirigu (53e). Quelques minutes plus tard, les deux mêmes acteurs se mettaient de nouveau en évidence lorsque l’attaquant marseillais forçait le portier parisien à de déployer en effectuant un retourné acrobatique (61e). Mais c’était un match équilibré auquel nous assistons après l’heure de jeu, avec un rythme de moins en moins élevé et des occasions franches de plus en plus rares. Mis à part deux tentatives d’Ibrahimovic, plutôt discret ce soir, et des situations de contre, les Parisiens n’inquiétaient pas Mandanda et c’était même à Sirigu de s’employer encore une fois sur une tête d’Ayew (75e). Le moment était donc venu pour Carlo Ancelotti d’effectuer deux changements en remplaçant Verratti par Chantôme et Pastore par…Beckham, qui fêtait alors sa première apparition sous le maillot du PSG. Le milieu de terrain anglais nous offrait d’ailleurs une superbe relance vers Lavezzi sur son premier ballon mais les Phocéens se faisaient toujours menaçants, grâce notamment aux qualités de Valbuena et aux montées de Rod Fanni, qui sollicitaient Sirigu à plusieurs reprises. Fort heureusement, les hommes de Carlo Ancelotti tenaient le coup défensivement et pliaient même le match dans les derniers instants. Sur un centre de Ménez, le ballon tapait sur le genou d’Ibrahimovic et filait au fond des buts phocéens (2-0, 91e). Un but assez chanceux synonyme de coup de sifflet final.

Grâce à cette victoire, le PSG conforte sa place de leader en restant à trois points devant l’Olympique Lyonnais. Tout n’a pas été parfait ce soir face à une équipe phocéenne venue vendre chèrement sa peau mais l’essentiel demeure la victoire et ces huit points d’avance pris sur l’OM au classement. Les deux équipes vont maintenant se préparer pour un deuxième rendez-vous qui aura lieu mercredi, cette fois-ci en huitième de finale de la Coupe de France.

———————————————————————————————

Paris Saint-Germain – Olympique de Marseille : 2-0
Buts : Nkoulou (11e csc) et Ibrahimovic (91e) pour le PSG

L’équipe du PSG : Sirigu – Jallet (c), Alex, Armand, Maxwell – Lucas (Ménez, 84e), Verratti (Chantôme, 76e), Matuidi, Pastore (Beckham, 76e) – Lavezzi, Ibrahimovic

L’équipe de l’OM : Mandanda (c) – Fanni, Nkoulou, Mendes, Morel – Kadir (Sougou, 76e), Barton, Romao, A.Ayew – Valbuena – Gignac

Avertissements : Morel (48e, tirage de maillot sur Lucas), Nkoulou (62e, simulation dans la surface)

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico