Restez connectés avec nous

Club

Leonardo : « Si je dois tout démentir… »

Après avoir évoqué le mercato, Leonardo s’est exprimé sur la course au titre avec Lille et Montpellier. Le dirigeant brésilien estime que les Montpelliérains ont l’occasion de plier le championnat en battant Lille, dimanche soir, ce que le PSG n’a pas su faire à plusieurs reprises cette saison.

« Montpellier a une balle de match. C’est la fin de saison et elle est enthousiasmante, avec trois équipes qui peuvent finir première, deuxième ou troisième. Et pour nous, on sait qu’on peut atteindre notre objectif. C’est vrai que Montpellier a une balle de match. Après, ils jouent contre le troisième (Lille), qui peut encore gagner le Championnat. Nous, on joue chez nous contre Rennes, on est dans la lutte, complètement dedans. On a raté des balles de match, c’est vrai. Mais Montpellier et Lille aussi. Ca fait longtemps que le PSG n’a pas été dans cette situation. C’est très bien de revenir avec la possibilité de gagner. On est serein. Dès le début, l’idée c’était de transformer l’état d’esprit du club. Ca ne se fait pas seulement en faisant venir des joueurs. On a dit qu’on voulait gagner. On a choisi de croire tout de suite qu’on pouvait le faire. De ce point de vue là, on a beaucoup progressé. Il y a de la sérénité parce qu’on sait qu’on a progressé dans l’état d’esprit, le jeu, la personnalité », a analysé le directeur sportif du PSG, qui devrait sûrement être présent dimanche soir pour le dernier match de la saison au Parc des Princes, face à Rennes.

Concernant son futur, Leonardo semble un peu agacé de commenter chaque rumeur et assure simplement qu’il est heureux à Paris et concentré sur l’avenir du PSG. « On n’a jamais pensé autre chose. On dit que ma femme n’est pas contente à Paris, que j’ai des problèmes avec le prince ou Nasser… Ca fait partie du spectacle. Si je dois démentir tout ce qui a été dit sur moi, je ne fais que ça. Moi je dois faire une équipe. Je suis là, très content d’être là. Mes rapports avec le propriétaire sont clairs depuis le début. Et ce sera pareil dans le futur. Mais peut-être qu’il y a des gens qui seront contents si je pars. (…) Mon plan a toujours été de créer quelque chose qui pouvait vivre sans moi, créer quelque chose qui va rester avec le temps. Mon rôle c’est de créer une organisation pour répondre à tous les besoins du club. Si je pense que changer cette table c’est bien pour le club, je vais essayer de le faire. L’organisation est très claire, on travaille tous ensemble. Nous sommes trois personnes qui ne nous préoccupons pas trop de notre ego, a clarifié l’ancien coach de l’Inter Milan, qui sait que le PSG pourra devenir compétitif en Europe à l’avenir. Les grands joueurs veulent gagner et jouer les grandes compétitions. Même si tout le monde dit le contraire, c’est encore plus important que le contrat. On n’a pas les titres, peut-être pas non plus la possibilité de donner à quelqu’un la conviction qu’il peut gagner. Quand un joueur va au Real Madrid, il sait qu’il peut gagner la C1. Il faut entrer dans un projet et croire que c’est possible. Nous, on y croit. Gagner la C1 ? C’est difficile. Si on y va, on sera dans le 4e chapeau. On va commencer la Ligue des champions de l’autre côté, par une finale. C’est plus dur. »

Enfin, Leonardo se dit satisfait de la saison de Sakho et Gameiro, malgré leur mise à l’écart depuis quelques matches. « Cette année, on a eu peu de problèmes. J’aurais aimé avoir plus de problèmes de joueurs mécontents de ne pas jouer. C’est mieux pour l’équipe. Pour être compétitif dans quatre compétitions, il faut la concurrence. Le jugement par rapport à eux est positif à 80%. Gameiro a marqué 13 buts. Après, on a changé de système, Ménez, Pastore ont été bons. C’est la vie d’une saison. Ils sont capables de rebondir, c’est le moment d’en donner la preuve », a conclu le dirigeant parisien lors d’un entretien accordé à l’AFP.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club