Restez connectés avec nous
Makelele : « C’était le moment pour moi de devenir entraîneur »

Club

Makelele : « C’était le moment pour moi de devenir entraîneur »

Après avoir été officialisé au poste d’entraîneur du SC Bastia, Claude Makelele a été présenté à la presse ce mardi. L’ancien entraîneur adjoint de Laurent Blanc s’est expliqué sur les raisons qui l’ont poussé à quitter le PSG et à devenir l’entraîneur principal d’une équipe.

« Ça a été un choix d’hommes, une rencontre avec le président (Pierre-Marie Geronimi). Ça s’est fait très vite. Il faut sentir les gens, la sincérité qu’ils ont. J’ai vu que j’étais le premier choix des dirigeants, c’est ce qui m’a plu. J’aurais pu avoir d’autres possibilités. J’avais eu des approches de clubs depuis deux ans, mais je n’étais pas prêt. Je n’avais pas cette envie-là. Là, je les ai. Et, ici, le club a un statut en Ligue 1, il y a une histoire derrière. Les fondations sont très fortes. C’était le moment pour moi de devenir entraîneur N°1. J’ai soif de mettre tout mon savoir au service d’un groupe. Il y a une possibilité énorme au Sporting Club de Bastia. Après ma carrière, j’avais pris la décision de rester dans le football. Ça s’est fait naturellement. Qu’est-ce que j’ai appris de mes entraîneurs ? Je commencerai d’abord par Suaudeau (à Nantes). Ça a été la base de toute ma progression. Courbis (OM) aussi, Victor Fernandez en Espagne (Celta Vigo), Del Bosque (Real Madrid), Mourinho (Chelsea). J’ai appris énormément des sensations du football, des messages qu’on pouvait passer aux joueurs. Ancelotti m’a aussi appris, tout comme Laurent Blanc. Ce sont des bagages que j’ai pu mélanger. J’espère que ça me servira dans l’avenir. Si je prends un risque ? Ce n’est pas quelque chose qui m’effraie, au contraire. Il faut se lancer. Je pense que j’ai les capacités. C’est l’avenir qui le dira. Vous serez là pour me le rappeler (sourire) », a déclaré le nouveau coach bastiais.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club