Adversaires

Maurice-Belay redoute Ceara

Publie le 04/11/2011 a 13:47



  • L’ancien attaquant de Sochaux sait pertinemment qu’il faudra faire plus que contre l’AC Ajaccio pour venir à bout du PSG, tout en voyant en ce match un véritable test. « Le PSG, c’est un autre calibre. On va voir ce qu’on vaut vraiment. Il faudra être plus agressifs, jouer plus vite, faire de meilleures combinaisons. Je ne sais pas si on a les moyens de faire le jeu contre eux, mais je sais qu’on peut gagner. On a les armes pour. Intrinsèquement, dans l’équipe, il y a énormément de bons joueurs. Après, il faut que le feeling passe bien entre nous sur le terrain. C’est notre péché depuis le début de saison. On n’arrive pas à maximiser le potentiel de chacun.»

    Comme beaucoup d’adversaires des rouges et bleus cette saison, l’attaquant bordelais stigmatise le manque de repli défensif des attaquants parisiens comme principale faiblesse à exploiter. «Dans leur collectif, le rôle majeur est pour les deux milieux défensifs qui doivent faire l’intermédiaire entre la défense et l’attaque. Les quatre joueurs offensifs ne reviennent pas beaucoup défendre, donc ces deux milieux doivent compenser. Tant qu’ils vont bien, l’équipe va bien. Mais s’ils vont mal, contre un adversaire à peu près à leur niveau, ils peuvent être en difficulté

    D’un point de vue plus personnel, il s’attend à une rude bataille face à son adversaire direct, le brésilien Ceara. «C’est un très bon joueur, qui est sous-coté à mon avis. Offensivement, il n’est pas mal, mais il est surtout très difficile à déstabiliser et à passer. Il est très intelligent dans son placement. J’ai joué contre beaucoup d’arrières droit, et c’est l’un des plus embêtants a déclaré le numéro 19 des girondins au 20 minutes.

    Publie le 04/11/2011 a 13:47

    Maurice-Belay redoute Ceara

    L’ancien attaquant de Sochaux sait pertinemment qu’il faudra faire plus que contre l’AC Ajaccio pour venir à bout du PSG, tout en voyant en ce match un véritable test. « Le PSG, c’est un autre calibre. On va voir ce qu’on vaut vraiment. Il faudra être plus agressifs, jouer plus vite, faire de meilleures combinaisons. Je ne sais pas si on a les moyens de faire le jeu contre eux, mais je sais qu’on peut gagner. On a les armes pour. Intrinsèquement, dans l’équipe, il y a énormément de bons joueurs. Après, il faut que le feeling passe bien entre nous sur le terrain. C’est notre péché depuis le début de saison. On n’arrive pas à maximiser le potentiel de chacun.»

    Comme beaucoup d’adversaires des rouges et bleus cette saison, l’attaquant bordelais stigmatise le manque de repli défensif des attaquants parisiens comme principale faiblesse à exploiter. «Dans leur collectif, le rôle majeur est pour les deux milieux défensifs qui doivent faire l’intermédiaire entre la défense et l’attaque. Les quatre joueurs offensifs ne reviennent pas beaucoup défendre, donc ces deux milieux doivent compenser. Tant qu’ils vont bien, l’équipe va bien. Mais s’ils vont mal, contre un adversaire à peu près à leur niveau, ils peuvent être en difficulté

    D’un point de vue plus personnel, il s’attend à une rude bataille face à son adversaire direct, le brésilien Ceara. «C’est un très bon joueur, qui est sous-coté à mon avis. Offensivement, il n’est pas mal, mais il est surtout très difficile à déstabiliser et à passer. Il est très intelligent dans son placement. J’ai joué contre beaucoup d’arrières droit, et c’est l’un des plus embêtants a déclaré le numéro 19 des girondins au 20 minutes.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Visiteur on 5 novembre 2011 at 12:59 said:

      Néné et Menez ne font pas de replis defensif ? Je sais pas ou ta vu ca Maurice je sais pas quoi !!!!

    2. Rom1j60 on 4 novembre 2011 at 22:27 said:

      C’est vrai que Ceara est un joueur sous côté car très bon joueur, il apporte bien offensivement, il fait de très belles touches, défend super bien et est un bon camarade

    3. C’est pas Jallet qui sera là ?

    4. Ah c’est pas lui qui a mis 4 but en 4ans a sochaux??

    5. Gino on 4 novembre 2011 at 14:41 said:

      Contre Montpellier et Lyon Menez et Nene on fait un travail défensif énorme. Contre les petits peut-être un peu moins car ils n’étaient pas vraiment flippant les attaquants adverses.

      Donc contre Bordeaux, le replis défensif sera minimum.

      • tribuneparis on 4 novembre 2011 at 15:42 said:

        oui, ton analyse est la mienne. J’ai trouvé nos couloirs très appliqués dans les gros matchs quand surtout il y avait de la qualité en face. C’est juste

    6. ribouxka on 4 novembre 2011 at 13:59 said:

      S’il flippe devant Marcos, il va se chier dessus quand Javier va lui mettre des petits ponts toutes les 5 mn !

    7. Black Jumper on 4 novembre 2011 at 13:55 said:

      bla bla bla !!!

      Les derniers matchs, je vois de plus en plus Néné et Menez revenir défendre.
      L’affiche sera tout autre contre Bordeaux, malgré leur classement, l’avantage, c’est que nos joueurs ne vont pas les prendre de haut, comme ça été le cas contre les dernières équipes que l’on a joué. Jouer Bordeaux juste avant la trêve, c’est pas mal !!!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Pauleta PSG

    PSG/Real – Pauleta « Je crois que Paris a tout pour passer »

    LDC

    Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du Paris Saint-Germain (2003-2008), et 3e meilleur buteur de l’histoire du ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Maurice-Belay redoute Ceara

    <Adversaires , Autour du PSG , Club

    L’ancien attaquant de Sochaux sait pertinemment qu’il faudra faire plus que contre l’AC Ajaccio pour venir à bout du PSG, tout en voyant en ce match un véritable test. « Le PSG, c’est un autre calibre. On va voir ce qu’on vaut vraiment. Il faudra être plus agressifs, jouer plus vite, faire de meilleures combinaisons. Je ne sais pas si on a les moyens de faire le jeu contre eux, mais je sais qu’on peut gagner. On a les armes pour. Intrinsèquement, dans l’équipe, il y a énormément de bons joueurs. Après, il faut que le feeling passe bien entre nous sur le terrain. C’est notre péché depuis le début de saison. On n’arrive pas à maximiser le potentiel de chacun.»

    Comme beaucoup d’adversaires des rouges et bleus cette saison, l’attaquant bordelais stigmatise le manque de repli défensif des attaquants parisiens comme principale faiblesse à exploiter. «Dans leur collectif, le rôle majeur est pour les deux milieux défensifs qui doivent faire l’intermédiaire entre la défense et l’attaque. Les quatre joueurs offensifs ne reviennent pas beaucoup défendre, donc ces deux milieux doivent compenser. Tant qu’ils vont bien, l’équipe va bien. Mais s’ils vont mal, contre un adversaire à peu près à leur niveau, ils peuvent être en difficulté

    D’un point de vue plus personnel, il s’attend à une rude bataille face à son adversaire direct, le brésilien Ceara. «C’est un très bon joueur, qui est sous-coté à mon avis. Offensivement, il n’est pas mal, mais il est surtout très difficile à déstabiliser et à passer. Il est très intelligent dans son placement. J’ai joué contre beaucoup d’arrières droit, et c’est l’un des plus embêtants a déclaré le numéro 19 des girondins au 20 minutes.

    By
    @
    OTER ?>