Restez connectés avec nous

Adversaires

Maurice-Belay redoute Ceara

L’ancien attaquant de Sochaux sait pertinemment qu’il faudra faire plus que contre l’AC Ajaccio pour venir à bout du PSG, tout en voyant en ce match un véritable test. « Le PSG, c’est un autre calibre. On va voir ce qu’on vaut vraiment. Il faudra être plus agressifs, jouer plus vite, faire de meilleures combinaisons. Je ne sais pas si on a les moyens de faire le jeu contre eux, mais je sais qu’on peut gagner. On a les armes pour. Intrinsèquement, dans l’équipe, il y a énormément de bons joueurs. Après, il faut que le feeling passe bien entre nous sur le terrain. C’est notre péché depuis le début de saison. On n’arrive pas à maximiser le potentiel de chacun.»

Comme beaucoup d’adversaires des rouges et bleus cette saison, l’attaquant bordelais stigmatise le manque de repli défensif des attaquants parisiens comme principale faiblesse à exploiter. «Dans leur collectif, le rôle majeur est pour les deux milieux défensifs qui doivent faire l’intermédiaire entre la défense et l’attaque. Les quatre joueurs offensifs ne reviennent pas beaucoup défendre, donc ces deux milieux doivent compenser. Tant qu’ils vont bien, l’équipe va bien. Mais s’ils vont mal, contre un adversaire à peu près à leur niveau, ils peuvent être en difficulté

D’un point de vue plus personnel, il s’attend à une rude bataille face à son adversaire direct, le brésilien Ceara. «C’est un très bon joueur, qui est sous-coté à mon avis. Offensivement, il n’est pas mal, mais il est surtout très difficile à déstabiliser et à passer. Il est très intelligent dans son placement. J’ai joué contre beaucoup d’arrières droit, et c’est l’un des plus embêtants a déclaré le numéro 19 des girondins au 20 minutes.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires