Restez connectés avec nous

Club

Maxwell, une promesse crédible à gauche

Le 12 janvier, Maxwell Scherrer Cabelino Andrade devient le premier renfort du PSG version Carlo Ancelotti. Retour sur les quatre premiers mois du défenseur brésilien dans le club de la capitale.

Le recrutement d’un latéral gauche constitue une priorité à cette époque. Dans ce secteur de jeu, Siaka Tiéné peine à masquer ses lacunes. Parti disputer la Coupe d’Afrique des Nations, l’international ivoirien doit impérativement être remplacé par un joueur d’un autre standing. Doublure d’Éric Abidal au FC Barcelone, Maxwell n’a disputé que sept matches de Liga et trois en Ligue des Champions depuis le début de la saison. A 30 ans, il s’offre un nouveau challenge en rejoignant le PSG, pour une somme avoisinant quatre millions d’euros. « La motivation vient de l’invitation que j’ai reçu du PSG. Cela me fait plaisir et les projets et les motivations du club sont ce qui m’a amené ici. Je m’attacherai à être en accord avec la philosophie de l’entraîneur du PSG surtout », déclare-t-il lors de sa présentation à la presse. Remplaçant de luxe au Barça, il se métamorphose illico presto en titulaire indiscutable à Paris.

« Correct, mais peut mieux faire »

Deux jours après l’officialisation de sa signature, Maxwell est titularisé par Carlo Ancelotti, pour la réception de Toulouse, à l’occasion de la 20e journée de Ligue 1. Pour son premier match sous les couleurs franciliennes, l’ancien élément de l’Ajax Amsterdam et de l’Inter Milan joue juste. « Correct, mais peut mieux faire » : voici comment pourrait être qualifiée la majorité de ses prestations. Dans le couloir gauche, son apport offensif n’est pas assez prononcé. Défensivement, il « fait le boulot », sans pour autant se montrer intraitable. Début mars, le natif de Vila Velha se blesse aux ischio-jambiers, lors de la victoire de la 26e journée de Ligue 1 contre Ajaccio (4-1). De retour dans le groupe face à Bordeaux (1-1) trois journées plus tard, il est laissé en tribunes par « Carletto ».

Titulaire indiscutable

Rapidement, Maxwell retrouve sa place de titulaire au poste de latéral gauche. Début mai, Ancelotti l’aligne au milieu de terrain face à Saint-Etienne (2-0), aux côtés de Mathieu Bodmer et Thiago Motta. Pour cette rencontre où Sylvain Armand l’a remplacé à son poste de prédilection, son manque d’impact physique se fait sentir. En Ligue 1, l’entraîneur du PSG l’aura utilisé à quatorze reprises, dont treize en tant que titulaire. A l’occasion du déplacement à Valenciennes (3-4), comptant pour la 36e journée de Championnat, il trouve le chemin des filets pour la première fois avec les Rouge et Bleu. Lancé côté gauche par Nene, il marque d’une frappe croisée à ras de terre (40e minute de jeu). Un but important dans la mesure où les Nordistes menaient 2-1 à ce moment de la rencontre.

Un concurrent à venir ?

Arrivé l’hiver dernier, Maxwell ne risque pas de quitter le club durant l’intersaison. « Je suis très heureux ici, j’apprends petit à petit le Français et dès la saison prochaine j’espère parler couramment votre langue (sourire). Le PSG donne un nouveau souffle au football français, toutes les équipes sont motivées contre nous », expliquait-il lors d’une conférence de presse donnée au mois d’avril. A priori, l’ex-Barcelonais devrait conserver son statut de titulaire pour entamer la saison prochaine. Même si le nom du défenseur de Palerme Federico Balzaretti revient avec insistance depuis plusieurs mois. Si les dirigeants venaient à recruter un nouvel arrière gauche, ce qui ne figure pas parmi les priorités, cela serait plutôt destiné à pallier un éventuel départ de Tiéné. Au pire, Maxwell aurait un nouveau concurrent à son poste. Pas de quoi terroriser le numéro 17, qui pourra bénéficier d’une préparation physique complète avec le PSG, avant de reprendre le chemin de la Ligue 1, le 11 août prochain face à Lorient.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club