Restez connectés avec nous

Actu Féminin

Patrice Lair « Si j’étais parti du PSG, j’aurais été une petite pourriture »

Patrice Lair Si j'étais parti du PSG, j'aurais été une petite pourriture

Patrice Lair, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès du Parisien. Celui qui est arrivé l’été dernier a notamment répondu aux rumeurs d’un départ. Ces dernières ont notamment été insistantes en fin de saison avec une proposition pour coacher l’équipe masculine du Red Star (National).

« Ce qui m’a convaincu de rester ? Je ne pouvais pas lâcher les joueuses. Le président Nasser a été aussi important. A Cardiff, il est venu dans le vestiaire avant le match, à la mi-temps et après. C’est un signe fort pour les filles. Puis je suis bien à Paris. J’ai envie d’y arriver avec le plus grand club français, le seul qui peut gagner la Ligue des champions masculine.

Même si l’attrait des garçons était fort, encore plus après avoir eu mon BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football). L’aspect financier a également joué. En National ou en Ligue 2, je divise mon salaire par deux ou trois. J’ai quand même 56 ans.

C’est pour cela que j’ai refusé le Red Star ? Le problème des clubs parisiens, c’est qu’ils sont SDF. Il n’y a pas de structures. Au Paris FC ou au Red Star, les stades et les centres d’entraînement sont à droite, à gauche.

Mais surtout, il y avait les joueuses. A Cardiff, je suis resté avec elles jusqu’à 8 heures du matin. J’étais malheureux. Après la Coupe de France, c’est la première fois que je suis tombé en pleurs devant mes filles. J’ai craqué parce qu’elles ne méritaient pas ça. Je ne pouvais pas leur dire : je m’en vais. J’aurais été une petite pourriture. »

Même si ce n’est pas le seul élément, Lair a une vraie affection pour le PSG et on espère voir le club grandir avec lui.

Même s’il avoue que le salaire et le manque d’organisation des autres clubs a joué un rôle dans le fait qu’il reste, on peut voir que Lair est vraiment attaché au groupe. Le coach parisien veut réussir à faire quelque chose de grand avec ses joueuses, surtout qu’elles auraient mérité un titre la saison passée. Un tel lien et une volonté aussi forte devraient aider le PSG à grandir. Lair est un coach expérimenté, il peut avoir de bonnes idées pour progresser. Que ce soit dans la structure ou l’effectif. A lui ensuite de bien faire passer son message.

Cette saison, Paris doit faire sans Ligue des Champions. L’objectif sera donc de revenir dès l’an prochain et pourquoi pas assez de remporter un titre national sur l’exercice 2017-2018. Il faudra ensuite repartir à la conquête du trophée européen. On peut espérer que Lair sera à fond dans ce projet.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Actu Féminin