Restez connectés avec nous
PSG/OM - Leonardo s'en prend à l'arbitre, catastrophique dans l'ensemble du match
©Iconsport

Club

PSG/OM – Leonardo s’en prend à l’arbitre, catastrophique dans l’ensemble du match

Leonardo, directeur sportif du Paris Saint-Germain, s’est arrêté au micro de Téléfoot après la défaite parisienne (0-1, retrouvez le résumé ici) face à l’Olympique de Marseille ce dimanche au Parc des Princes en clôture de la 3e journée de Ligue 1. L’occasion d’afficher une grande colère vis-à-vis de l’arbitrage Jérôme Brisard, qui a été complètement dépassé, a multiplié les erreurs et a finalement participé à amener de la tension dans cette rencontre qui n’avait pas besoin de cela.

Leonardo « L’arbitre a été perdu. »

Que dire de la tension durant le match ?

14 cartons jaunes et 5 rouges, cela veut dire que le match était hors de contrôle. C’est la première chose. Je ne vais pas défendre des comportements indéfendables. Mais ce Classico lors de la 3e journée, ce n’est pas compréhensible. Personne n’est dans la meilleure situation. Aussi, je ne comprends pas pourquoi on n’a pas Turpin ou Buquet sur ce match. On choisit un arbitre qui a fait seulement un match d’Europa League, il n’a pas l’expérience. Il doit encore grandir. Ce n’était pas le moment pour lui de faire un Classico.

Après, on a perdu la tête, je ne peux le défendre. Après, je sais ce qui s’est passé sur le terrain. Il faut faire attention. Il faudra que les choses soient jugées. On verra ce que la LFP va donner, car il ne faut pas faire n’importe quoi. On arrivait à la fin d’un match hors de contrôle. L’arbitre a été perdu.

Leonardo « ce n’est pas que la faute que des joueurs, ce sont beaucoup de choses. »

C’est ce qui cause la défaite ?

Non, je ne parle pas de cela. Le match, tu perds ou tu gagnes. Après, la VAR je n’ai pas compris. Le premier but était hors-jeu et le 2e non. Il y a aussi le numéro 3 qui ne prend pas un jaune dès la première faute, après il mérite un rouge. C’était un match sans contrôle. Il faut l’élite du football. Turpin et Buquet sont mieux préparés pour un tel match. Il y a des choses graves. On va parler avec nos joueurs, car il y a des choses qui ne doivent pas se passer. Mais ce n’est pas que la faute que des joueurs, ce sont beaucoup de choses.

Thomas Tuchel est en danger ?

Après un match comme ça, la question est complètement hors du moment. Je ne vais pas parler de cela tous les jours. Le calendrier déjà…aujourd’hui, c’était la première journée des championnats importants. Il n’y a même pas eu le temps de se préparer. Normalement, on respire après la Ligue des Champions. On ne peut pas oublier ce que l’on vit. On ne peut pas juger seulement des choses comme ça. Mais il faut aussi avoir la cohérence pour organiser afin d’avoir des meilleures choses dans le championnat français. Aujourd’hui, il faut l’élite de l’arbitrage.

Leonardo « Non merci pour la morale. »

Un souci de comportement des joueurs ?

Il faut tout juger, il y a des coups parce qu’il y a des choses à dites. Je n’ai pas tous les éléments pour juger. Avec le PSG, vous empirez toujours les choses. C’est tout de suite le club qui reçoit la morale. Après, je suis d’accord, ce sont des choses que l’on n’aime pas.

D’autres recrues au mercato ?

L’équipe a fait un bon match. A la boxe on aurait gagné. Ils ont eu 2 occasions pour un but. Mais on aurait pu gagner. Là, ce n’est pas le cas. Bien sûr, on va parler de certaines choses. On va revoir les choses.

Des renforts ?

L’équipe est déjà forte. On est très content de Florenzi. L’équipe a bien joué. On a eu des situations, c’était un match de haut niveau. Les choses internes, on va s’en occuper. On sait comment faire, on sort d’une saison extraordinaire. Non merci pour la morale.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club