Restez connectés avec nous
PSG/Strasbourg - Tuchel en conf : préparation, Neymar "va retrouver le sourire", Icardi, Cavani et concurrence

Club

PSG/Strasbourg – Tuchel en conf : préparation, Neymar « va retrouver le sourire », Icardi, Cavani et concurrence

Samedi, pour le compte de la 5e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera le RC Strasbourg (17e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 17h30, diffusion sur Canal+et beIN SPORTS). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la préparation particulière de ce match, le cas de Neymar (attaquant de 27 ans), ainsi que la concurrence entre Mauro Icardi et Edinson Cavani (buteurs de 26 et 32 ans). Retrouvez ici le point sur le groupe.

Comment sont les internationaux et comment on prépare ce match ?

Bien sûr, les sud-américains sont fatigués. Ils ont joué aux Etats-Unis. Ils ont arrivés mercredi soir ou jeudi matin avec du jet-lag. C’est toujours comme ça. Mais ils sont habitués. Certains joueurs européens ont eu une journée de repos. Je pense que nous sommes prêts physiquement pour jouer avec intensité demain. C’est nécessaire. Strasbourg joue bas, serré, physique et très dur. On doit trouver un autre rythme. Ce n’est jamais facile après une trêve et avant la Ligue des Champions. Mais mes joueurs connaissent cette situation. Ils doivent donner la meilleure chose.

La hiérarchie des gardiens ?

On aura un autre entraînement, mais si Keylor Navas n’est pas blessé, il jouera demain.

Tuchel « Je suis convaincu que Neymar va tout donner pour nous aider à atteindre nos objectifs. »

Pour avoir remplacé Areola par Navas ?

C’est une question d’occasion, de possibilité. La situation pour Alphonse et Kevin Trapp cela n’a pas été facile. Cela faisait plusieurs saisons. Là, il y avait la possibilité avec le Real Madrid de faire l’échange. On a choisi Keylor Navas pour sa personnalité. J’ai beaucoup de confiance en mon équipe et je suis heureux que le mercato soit fini. C’est aussi avec Sergio Rico, Icardi, Gueye, Diallo, Ander Herrera, on a gagné en caractère. C’était important pour continuer notre développement. Ce n’était pas une décision facile pour Alphonse, je l’aime beaucoup.

La crainte d’un accueil compliqué pour Neymar ?

Je peux comprendre que tous les supporters ne soient pas heureux, mais je ne peux pas influencer ou contrôler cette réaction. La seule chose que je peux contrôler, c’est dans mon équipe. Neymar est notre joueur. C’est absolument nécessaire de rester concentré. Demain, on verra. Je n’attends rien de particulier. Je suis convaincu qu’il va tout donner pour nous aider à atteindre nos objectifs.

Tuchel « Il faut du respect. Il faut que tout le monde soit complice. »

Mon avis sur Icardi ? Une hiérarchie avec Cavani ?

Il y aura une concurrence totale, je pense que c’est pour nous. Mauro doit montrer, il n’a pas joué pendant plusieurs semaines. Il doit retrouver son rythme. C’est clairement un buteur, comme Edi. C’est une bonne situation. Il est très content d’être là et j’ai l’impression qu’il se sent très libre. Peut-être que demain ce sera le premier où on peut utiliser cette saison. Je ne sais pas s’il peut jouer 90 ou 60 minutes. La compétition nous aidera beaucoup. Je ne pense pas à une concurrence sur un poste, mais à de la complicité. Peut-être qu’ils pourront jouer ensemble dans certains matchs. Il faut du respect. Il faut que tout le monde soit complice.

On doit décider, si les deux montrent qu’ils doivent jouer, je vais trouver une solution. Il faut le montrer. Mais c’est clair, la qualité de Mauro c’est de finir. Il est toujours dangereux, il n’a pas besoin de beaucoup toucher le ballon pour marquer. Mais entre l’Inter la saison dernière et nous, ce n’est pas le même style. Peut-être qu’il va s’adapter très vite, peut-être qu’il aura besoin de temps.

Tuchel « Vivre à Paris ce n’est pas trop grave (sourire). »

Quel schéma de jeu avec tous les joueurs disponibles ?

On verra quand la situation est là. Pour le moment, ce n’est pas le cas. Il y a les blessés, la suspension de Neymar en Ligue des Champions. Il y aura des décisions difficiles, mais ce serait une nouvelle pour tout le monde. Il faudra des choix difficiles pour remplir nos objectifs.

Comment faire pour que Neymar soit aussi heureux à Paris qu’à Barcelone ?

Vivre à Paris ce n’est pas trop grave (sourire). Comme j’ai déjà dit, il ne faut pas trop parler de tout ce qui a été dit. On perdait la tête. Les choses sont décidées. Je ne veux pas penser à avant. Je regarde devant. Neymar va retrouver son sourire et après on doit voir sourire).

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club