Restez connectés avec nous

Adversaires

Rummenigge dénonce les inégalités face au FPF et assure que Nasser Al-Khelaïfi est « favorable » au principe

Rummenigge "en mesure de payer les salaires de City et du PSG mais il y a des montants fous

Karl-Heinz Rummenigge, dirigeant du Bayern Munich, qui a parfois critiqué le Paris Saint-Germain et souvent le Fair-Play Financier, s’est exprimé dans le Journal Du Dimanche. Et s’il n’a plus de problèmes avec le club de la capitale, le règlement lui pose toujours problème.

« Je ne comprends pas certaines décisions. Par exemple, Manchester City a pu investir beaucoup d’argent cet été alors qu’il avait été sanctionné préventivement un an plus tôt. Pour être mieux compris, le FPF doit être plus transparent. Ne pas dépenser plus que ce qu’on gagne, c’est l’idée de départ. Or, il nous faut dépenser pour rester compétitifs face aux clubs anglais. La saison passée, le Bayern a encaissé 50M€ de droits tv, moins que le montant versé au dernier de Premier League ! Il y a de grandes inégalités, de la même façon que la taxe à 75% a pénalisé les Français comme me l’a rappelé récemment Nasser [Al-Khelaïfi]. On a eu une discussion franche. Il m’a affirmé être favorable au fair-play financier. La discussion n’est pas terminée… Nous avons un accord pour dîner ensemble à Paris. Je le laisserai choisir le restaurant. »

Le FPF n’est pas une mauvaise idée en soit, mais son application est plus que discutable. Avec les différents fonctionnements et les lois dans les pays européens, il est difficile d’en faire quelque chose de juste. Pour le moment, les clubs anglais sont clairement avantagés face aux autres. Espérons que cela change rapidement.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Adversaires