Restez connectés avec nous

Club

Serge Aurier «Il y avait une énorme attente en Côte d’Ivoire»

Si le PSG ne licencie pas Aurier, "les dirigeants devront encore devoir respecter la charte du football" rappelle L'Equipe

Serge Aurier a remporté la CAN avec la sélection Ivoirienne et a remporté tous les trophées nationaux avec le Paris Saint-Germain. Le latéral parisien a confié à Eurosport que l’attente était elle plus importante lors des Coupes d’Afrique des Nations.

«Il y avait une énorme attente en Côte d’Ivoire, car la sélection n’avait plus remporté la CAN depuis 1992. Aujourd’hui, elle est championne d’Afrique et les gens sont encore plus exigeants, ce qui est après tout normal. Mais depuis la Coupe du monde au Brésil, il y a eu beaucoup de changements. Sabri Lamouchi est parti après la compétition, puis Hervé Renard n’est resté qu’un an, le temps de gagner la CAN, et aujourd’hui, c’est Michel Dussuyer qui est à la tête de la sélection. Cela se passe pour l’instant très bien, car les résultats sont bons. Mais il y a des joueurs importants comme Copa Barry, Didier Drogba et Kolo Touré qui ont mis un terme à leur carrière internationale ces derniers mois, de nouveaux joueurs arrivent et il faut du temps pour que cela fonctionne, car la sélection ne se retrouve que sept ou huit fois par an, pour quelques jours seulement.»

Une fois une grande compétition remportée la pression est moins importante, même si les résultats doivent toujours être positifs. En ayant gagné une place de titulaire au PSG, l’attente est aujourd’hui grande, surtout lors des match européens. L’an passé l’Ivoirien a joué moins de matchs car il avait des choses à prouver et il a été blessé, mais il est maintenant un titulaire indiscutable. Il faudra donc répondre présent dés février lors des 8e de finales de Ligue des Champions, car l’attente et les objectifs sont centrés sur cette compétition.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club