Restez connectés avec nous

Classico

Thomas Tuchel revient sur le classico et l’incompréhension de la seconde mi-temps face à l’OM

Thomas Tuchel revient sur le classico et l'incompréhension de la seconde mi-temps face à l'OM

L’année 2019 se termine, et c’est l’occasion de se rappeler les grands matchs de 2019. Globalement, cette année ne fut pas une grande année pour le Paris Saint-Germain. Le PSG totalise 8 défaites en ligue 1, ce qui est très au dessus de ses habitudes. Mais surtout on se souvient de la catastrophe face à Manchester United (1-3). Thomas Tuchel, est revenu sur la grande victoire face à l’OM en octobre dernier. Il s’est confié au site officiel du PSG

« Nous avons vu quelques buts incroyables durant ce match parce qu’ils nous ont laissé assez d’espaces au milieu pour que nous puissions nous retourner et utiliser notre vitesse devant. Nous avions imaginé qu’ils allaient tenter d’être audacieux. Mais jouer haut était risqué. Nous avons très bien joué en première mi-temps. Nous avons étrangement arrêté de jouer en seconde période et, après la rencontre, le sentiment général était un peu étrange. Dans le scénario contraire, si vous jouez un match serré, que vous être à 0-0 à la mi-temps et que vous gagnez finalement 4-0, vous vous sentez très heureux après. Mais si vous menez 4-0 à la mi-temps et que vous jouez une seconde période aussi serrée, vous finissez avec un sentiment partagé. Mais c’était un classique en France, un autre grand match et une grande victoire pour nos supporters et pour nous. J’en suis très content. »

Après cette victoire 4-0 face aux marseillais, le sentiment fut mitigé. En effet, après une grande première période, les parisiens ont baissé de niveau. Cependant, ce soir là, les parisiens avaient donné une véritable leçon aux olympiens, tout cela, pour le plus grand bonheur des supporters rouges et bleus. Le PSG avait su profiter des larges espaces dans le milieu marseillais. mais aussi ce soir là, de Valentin Rongier qui avait fait un match catastrophique, alors qu’aujourd’hui, l’ancien nantais est une pièce maîtresse du milieu marseillais. Le club de la capitale avait de son côté, réalisé une de ses meilleures mi-temps de la première partie de saison.

En face, on a pu retrouver des marseillais qui ont essayé de jouer haut. Mais cela fut un grand échec car il y avait déjà 4-0 à la mi-temps. Cela était honteux pour le grand rival, même si côté Parisiens, la rivalité d’antan s’est bien estompée tant la différence d niveau est frappante. C’est d’ailleurs de là que vient le « hic » de la soirée. En effet comme le souligne Tuchel, en seconde période, les parisiens ont levé le pied, un peu trop même. Cela avait donc laissé place à une mi-temps très ennuyeuse et d’un faible niveau. C’était décevant, car le PSG pouvait mettre une raclée historique aux phocéens. A ce moment-là de la saison, Paris était encore dans la période où les joueurs ne faisaient pas toujours les bons efforts, défensifs notamment.

Aujourd’hui, les deux équipes semblent avoir un niveau supérieur que lors de ce précédent classique. Cela pourrait nous permettre d’assister à une grande rencontre lors de la seconde partie de saison. Il sera intéressant de voir si les joueurs parisiens continuent avec la même intensité que lors des derniers matchs de 2019 (Saint-Etienne, Amiens). Mais il semblerait que la question de la mentalité soit en train d’être réglée. Cela restera à confirmer dès Janvier.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Classico