Restez connectés avec nous

Club

Tuchel face à la presse : travail, tactique, Cavani, Icardi, Paredes, Marquinhos, Kouassi et Kehrer

Tuchel face à la presse : travail, tactique, Cavani, Icardi, Paredes, Marquinhos, Kouassi et Kehrer
Publicités

Samedi, pour le compte de la 27e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera Dijon (17e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 17h30, diffusion sur Canal+ et beIN SPORTS). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la concurrence en attaque, les possibles choix au milieu de terrain, le travail pour préparer le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund et les Jeux Olympiques. Retrouvez ici le point sur le groupe.

Tuchel « J’ai eu le sentiment que c’était le moment pour Edi. »

Une réaction de Dijon après la défaite 1-6 en Coupe de France ?

Il y a eu une première mi-temps serrée et après on a mis beaucoup de buts. Cette équipe sait défendre très serré en 4-4-2 et ensuite jouer les contres en ballons longs sur Tavares qui se bat pour que l’équipe puisse récupérer le 2e ballon. C’est un jeu très direct qui peut être dangereux. On doit continuer notre travail sérieusement sur le terrain. Il ne faut pas trop penser à la coupe. C’est maintenant au Parc des Princes, on s’y sent fort et on veut gagner.

Publicités

Comment relancer Icardi sans casser la dynamique d’Icardi ?

C’est toujours la même question. Au début, c’était pourquoi Cavani était sur le banc et Icardi titulaire. Maintenant on a changé. On a confiance en tous nos joueurs. J’ai eu le sentiment que c’était le moment pour Edi et il a beaucoup donné, il a été décisif. C’est toujours comme ça. Et encore plus pour un attaquant.

Le travail de Cavani défensivement ?

C’est sa force. Mais Icardi il l’a fait aussi très bien. Il est très intelligent sans ballon. Entre les deux, c’est plus un sentiment sur qui peut commencer et qui peut entrer. Lors des derniers entraînements, Edi a regagné la confiance. Il a marqué son 200eme but. Ce n’est pas le moment d’arrêter Edi.

Tuchel « C’est le moment de laisser les joueurs prendre leurs responsabilités. »

Un travail particulier psychologiquement en ce moment ? 

On a perdu un match 2-1, on n’a pas fait notre meilleur match. Cela peut arriver qu’une équipe perde à Dortmund. C’est une équipe très forte à la maison et qui s’est renforcée cet hiver. Peut-être qu’on a manqué d’un peu rythme, de plusieurs joueurs importants. On a perdu 1 match sur les 20 et quelques derniers, avec 2 matchs nuls. Ce n’est pas le moment pour tout changer. C’est le moment de laisser les joueurs prendre leurs responsabilités. Ils veulent absolument renverser la situation contre Dortmund et ils veulent gagner chaque match avant. On va y aller pas à pas et au moment voulu on va préparer Dortmund.

Le PSG qui n’a pas beaucoup couru contre Dortmund ?

C’était notre 14eme match de l’année et eux, leur 7eme. Nous sommes arrivés avec des joueurs qui manquaient de rythme. On a peu de temps pour regagner du rythme. On veut jouer ce 2eme match. »

La relation avec Paredes ?

Elle est bonne, elle est bien, rien n’a changé. Je dois décider de faire mon groupe, je suis triste qu’il n’ait pas été avec nous. Je n’ai pas décidé contre lui, mais pour Kouassi parce qu’il joué 6 ou en défense centrale. C’est comme ça. Ce sont des décisions très difficiles. Ce n’est jamais personnel, toujours sportif.

Tuchel « Marquinhos, je le préfère au milieu de terrain. »

Le poste de Marquinhos ?

Je le préfère au milieu de terrain, il a une plus grande influence sur le terrain. Mais oui, en défense centrale il est aussi très performant. Il y a plusieurs possibilités d’ici le match Dortmund, on a trois matches pour décider.

Kouassi peut jouer à la place de Verratti ?

Oui, Tanguy est toujours une option. Il a le talent, la capacité et la personnalité. J’ai confiance en lui. Il est toujours une option, c’est clair. On doit jouer sans Marco deux fois, Dijon et Dortmund. Entre les deux, il y a Lyon et Strasbourg. On peut essayer. On va prendre la possibilité d’essayer des choses. Mais ce n’est pas comme si on allait toujours jouer sans Marco.

Kehrer ?

Kehrer revient super fort. Il est très agressif. C’est une belle surprise. Avec Dagba blessé et Meunier suspendu, c’est clair qu’il va jouer.

Tuchel « Peut-être que c’est le moment de commencer avec notre structure habituelle en 4-4-2. »

Le schéma tactique face à Dijon ?

Nous sommes capables de faire plusieurs choses si nous sommes convaincus que c’est le moment d’aider des joueurs. Peut-être que c’est le moment de commencer avec notre structure habituelle en 4-4-2.

Neymar et Mbappé aux JO ?

Je suis heureux que ce ne soit pas une question pour moi. C’est au club et aux sélections de décider. Je ne suis pas impliqué pour en parler.


 

Articles récents

Autres articles présents dans Club