Restez connectés avec nous

Amicaux

Un nul encourageant face au CSKA

A l’occasion de son deuxième match de préparation, le PSG a fait match nul face aux Russes du CSKA Moscou (2-2), au Hartberg Stadion (Autriche). Le onze de départ de Carlo Ancelotti comportait quatre défenseurs et trois milieux de terrain, comme le technicien italien l’avait expliqué hier, en conférence de presse. Pour la première fois depuis son transfert en provenance de Naples, Ezequiel  Lavezzi portait les couleurs franciliennes. Sur le front de l’attaque, « El Pocho » se trouvait associé à Nene et Guillaume Hoarau.

Composition du PSG pour la première mi-temps : Douchez – Bisevac, Alex, Sakho (c), Armand – Bodmer, Chantôme, Pastore – Lavezzi, Nenê, Hoarau

Dès la troisième minute de la rencontre, Sylvain Armand débordait sur son côté gauche et centrait pour la tête de Guillaume Hoarau. La tête de l’attaquant réunionnais passait de peu à côté du but moscovite. Javier Pastore récupérait le cuir plein axe, aux 25 mètres, mais sa frappe à ras de terre était captée par Akinfeev (6e). Après avoir été servi en profondeur par Armand, Lavezzi tentait de trouver Hoarau dans la surface de réparation. Son centre était alors dévié en corner (13e). « Le joufflu » se mettait à nouveau en valeur : à la réception d’un centre de Chantôme, il propulsait une tête au-dessus du but adverse (14e). A l’issue du premier quart d’heure, la maîtrise du jeu était totalement parisienne. La domination des Rouge et Bleu n’allait pas s’arrêter là. Nene tentait un corner direct, qui flirtait avec le poteau d’Akinfeev (18e). Nicolas Douchez se mettait en évidence, en sortant parfaitement dans les pieds de Doumbia, avant de repousser une lourde frappe de Tosic (22e).

Une fois de plus, Lavezzi faisait la différence en transperçant la défense russe mais voyait sa frappe contrée (26e). Puis, survenait une grosse alerte sur le but parisien : Doumbia se présentait seul face à Douchez. Heureusement, Bisevac revenait pour contrer la frappe de l’Ivoirien (27e). Nouveau danger devant le but francilien, avec un centre de Tosic pour Doumbia. Armand détournait de la tête en corner (31e). A l’approche de la mi-temps, le CSKA passait encore à deux doigts d’ouvrir le score. Doumbia trouvait Dzagoev dans la surface mais ce dernier était trop court pour propulser le ballon dans les filets parisiens (43e). Les deux équipes équipes rejoignaient le vestiaire sur un score de parité (0-0), au terme d’une première période où chaque formation aura eu successivement ses temps forts.

Composition du PSG pour la deuxième mi-temps : Douchez – Jallet, Lugano, Camara, Tiéné – Rabiot, Sissoko (c), Maxwell – Pastore – Gameiro, Luyindula

A la pause, Carlo Ancelotti chamboulait totalement son équipe, laissant les seuls Douchez et Pastore sur la pelouse du Hartberg Stadion. Toujours dangeureux, Doumbia armait une frappe aux 25 mètres, qui obligeait Douchez à s’employer en boxant le ballon (49e). Après un centre de Jallet contré, « El Flaco » héritait du cuir dans la surface et armait une frappe, contrée à son tour, en corner (58e). Dans la foulée, le jeune Rabiot frappait au-dessus du but d’Akinfeev. A l’heure de jeu, Peguy Luyindula ouvrait le score. Le numéro 8 francilien, qui n’avait pas joué la moindre seconde en match officiel la saison dernière, se trouvait en embuscade après une frappe de Gameiro. D’un plat du pied, il trompait la vigilance du portier russe (1-0, 59e). Gameiro adressait ensuite un tir puissant, repoussé cette fois par ce dernier. L’ancien Merlu allait rapidement permettre au PSG de faire le break. Après un débordement de Tiéné côté gauche, le numéro 19 trouvait le chemin des filets de l’extérieur du pied (2-0, 64e). Gameiro était même proche de récidiver, sauf qu’il voyait sa frappe boxée par  Akinfeev (67e).

Le CSKA réduisait le score, par l’intermédiaire de Dzagoev, qui trompait Douchez à bout portant (2-1, 68e). L’omniprésent Doumbia se présentait à l’entrée de la surface, armait une frappe que Douchez contrait (74e). L’attaquant de 24 ans ne tardait pas à égaliser, profitant d’une mésentante entre Jallet et Douchez. Sa frappe ne laissait pas la moindre chance à l’ancien Rennais (2-2, 78e). Pastore avait l’occasion de redonner l’avantage aux siens en récupérant un ballon au point de penalty mais l’international albiceleste croisait trop son tir (81e). L’intensité de la rencontre ne cessait de diminuer au fil des minutes et les deux formations se séparaient finalement sur un score nul (2-2), sous la pluie.

Après avoir mené par deux buts d’écart et s’être montré réaliste, le PSG s’est finalement fait rejoindre par le CSKA Moscou au tableau d’affichage. Le score de la rencontre (2-2) semble logique. Notons la bonne prestation de Lavezzi pour ses 45 premières minutes sous les couleurs parisiennes. Le prochain rendez-vous permettra d’en savoir davantage sur le réel niveau du PSG. Les hommes d’Ancelotti iront défier Chelsea lundi 23 juillet, au Yankee Stadium de New York.

Derniers articles

Autres articles présents dans Amicaux