Restez connectés avec nous

Europa League

Bilbao fait chuter le PSG

C’est en position de leader de la Ligue 1 que le PSG se déplaçait ce jeudi soir à Bilbao pour y affronter l’Athletic, dix-neuvième de Liga. Une équipe basque «pas à son niveau» selon son coach, Marcelo Bielsa, et qui espérait profiter des absences de Gameiro et Ménez côté parisien pour reconquérir  la Cathédrale de San Mamés.

Si l’entraîneur argentin de cette équipe de Bilbao ne considérait pas ce PSG comme «la meilleure équipe pour se relancer», ses hommes l’ont contredit dès les premières minutes. Le champion du monde espagnol Llorente a notamment fait vivre un cauchemar à Lugano et Armand, et c’est sur un de ses décalages que Susaeta a trouvé Gabilondo au second poteau. La sublime reprise acrobatique du Basque à donner un avantage mérité à son équipe (1-0, 20e).

Les joueurs de l’Athletic ont ensuite alterné pressing très haut et jeu en mouvement pour déstabiliser un milieu de terrain parisien privé de repères en l’absence de Matuidi. Ce dispositif a cependant failli être réduit à néant lorsqu’Iraizoz, en voulant sortir dans les pieds de Bodmer, a touché le ballon de la main en dehors de sa surface. L’arbitre a alors sanctionné le gardien d’un carton… jaune. Une erreur d’arbitrage grotesque que les Parisiens allaient payer cher.

Sissoko dans le rouge

Car malgré les belles opportunités d’Erding (30e), Bodmer (43e) ou Tiéné (45e), ce sont bien les Basques qui ont fait évoluer le tableau d’affichage avant la pause, Gabilondo renvoyant l’ascenseur à Susaeta (2-0, 46e). Compliquée à 11 contre 11, cette première confrontation officielle entre les deux équipes est devenue compromise suite à l’expulsion de Sissoko après un deuxième carton jaune. Antoine Kombouaré l’a compris et a fait sortir Pastore (58e) et Nenê (76e) en prévision du match de dimanche.

Les Parisiens ont alors résisté comme ils ont pu aux vagues offensives basques tandis qu’Erding était cantonné à courir dans le vide. Le Turc n’a pu que constater le manque de rythme et d’automatismes de cette équipe bis parisienne qui perd sa place de leader du groupe F ce soir. Espérons qu’il reste encore des réserves mentales et physiques au club de la capitale pour finir la semaine face à Lyon sur une meilleure note.

Derniers articles

Autres articles présents dans Europa League