Restez connectés avec nous
Souquet veut oublier le match et souligne "qu'il n'y a pas à avoir honte en perdant" contre le PSG
©Photo Icon Sport

Adversaires

Souquet veut oublier le match et souligne « qu’il n’y a pas à avoir honte en perdant » contre le PSG

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 4-0 ce vendredi soir lors de la 21e journée de Ligue 1 contre le Montpellier Hérault Sport Club (retrouvez le résumé ici). Les Parisiens ont livré une excellente prestation loin des matchs soporifiques de la fin 2020. Les milieux et les attaquants se sont fait plaisir et cela fait du bien. La « patte » Pochettino commence à clairement faire effet. On a senti des joueurs heureux d’être sur le terrain. Arnaud Souquet, au micro de Téléfoot, ne veut « pas avoir trop de regrets tant ils ne jouent pas « dans la même cour » que les Parisiens.

Souquet « On savait que ce serait difficile ici »

« On savait que ce serait difficile ici. Il n’y a pas à avoir honte en perdant, on ne joue pas dans la même cour. Après, on fait des erreurs mais il ne faut pas avoir trop de regrets. Il faut se remettre devant. (…) On ne va pas retenir trop de choses de ce match, on a été dans le dur du début à la fin. »

Quelle prestation parisienne. On n’était plus habitué, mais cela fait plaisir de voir les visages des joueurs concentrés sur leur jeu et les mouvements des partenaires. Il faudra retenir de l’envie, de la force collective et des joueurs qui montent en pression. Les Montpelliérains ont volé en éclats sous la qualité de passe parisienne. Les rouge et bleu ont débordé les Héraultais dans tous les compartiments du jeu, et Souquet ne se trompe pas. Ils sont tombés sur une équipe de haut niveau, injouable ce soir.

Le festival offensif est à noter. Mauro Icardi (27 ans) a marqué et fait une passe décisive. Neymar (28 ans) a marqué aussi et livré une très belle prestation collective et ont été avec Kylian Mbappé (22ans), double buteur et passeur décisif, les artisans de ce 4-0 mérité et qui fera date dans la saison parisienne, au moins dans l’esprit. Notons aussi que Leandro Paredes (26 ans), qui a la confiance de Pochettino, a montré de très belles choses, tout comme Marco Verratti (28 ans), capitaine en seconde mi-temps. Quand tous ces joueurs jouent ensemble à ce niveau-là, ils sont difficilement jouables. À eux de confirmer ce regain de confiance.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires