Restez connectés avec nous
TDC - Gonalons raconte la soirée des Lyonnais, pris dans les problèmes en Turquie: une préparation tronquée

Adversaires

TDC – Gonalons raconte la soirée des Lyonnais, pris dans les problèmes en Turquie: une préparation tronquée

Dans une entrevue pour le site internet de l’Olympique Lyonnais, Maxime Gonalons (milieu de terrain de 27 ans) est revenu sur les événements qui se sont déroulés en Turquie et qui ont contraint le club Rhodanien, qui rencontrera le Paris Saint-Germain lors du Trophée du Champions le 6 août, à ne pas disputer leur premier match amical.

L’Olympique Lyonnais devait affronter ce samedi soir l’équipe de Fenerbahçe en Turquie. Suite à la tentative de putsch de l’armée, qui a plongé quelques heures le pays dans le KO le plus total, le match entre ces deux équipes a été annulé. Avant un retour en France, Gonalons est revenue sur les événements et la façon dont le groupe les ont vécues.

« On a eu pas mal d’inquiétudes car on a pu suivre les informations à la télévision. On a vu la tournure des évènements et on ne comprenait pas trop ce qu’il se passait. On avait tous envie de rentrer en France au plus vite. Dans notre quartier c’était plutôt calme. On était assez loin des évènements qu’on pouvait voir à la télévision. On n’était pas dans notre pays et on ne savait pas trop ce qu’il se passait. On était au courant qu’il y avait un coup d’Etat. Ce sont des moments difficiles à gérer car on est juste venu jouer un match amical »

Il est vrai qu’à trois semaines du Trophée des Champions, qui les verra affronter le Paris Saint Germain, l’effectif Lyonnais a vécu un drôle de voyage. Une situation qui pourrait être le scénario qui a marqué le milieu international français.

« Ça tronque notre préparation mais ça fait partie de la vie, malheureusement. Beaucoup de choses difficiles se passent aujourd’hui, comme l’attentat de Nice il y a quelques jours. Il faut essayer de prendre ces choses du mieux possible. Mais ce n’est pas évident. »

Forcément, il y avait de quoi être inquiet du côté de l’OL hier soir. De quoi perturber un peu l’effectif, sans oublier que la préparation physique est un programme précis. Bien sûr, ce n’est pas ce qu’il y avait de plus important hier à Istanbul. Mais cela a un impact sur la saison. On espère tout de même que les Lyonnais n’oseront pas utiliser cet épisode comme excuse en cas de début de saison manqué, notamment s’il y a une défaite contre le PSG lors du Trophée des Champions. On se dit que ce serait bien sûr très mal vu, mais Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, a déjà montré un certain pour se plaindre.

 

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires