Restez connectés avec nous
TDC - Jean-Michel Aulas, une "bouderie" contre le PSG pour une fois compréhensible

Adversaires

TDC – Jean-Michel Aulas, une “bouderie” contre le PSG pour une fois compréhensible

Le 1er août, le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais disputent leur premier match officiel de la saison. Concurrents annoncés au titre en Ligue 1, les clubs se battent déjà pour un trophée. Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, a revanche affirmé qu’il ne viendrait pas assister au match parce qu’il boude, mais pour une fois pour une raison que l’on peut comprendre.

“Je vais suivre ce match, mais je ne serai pas présent à Montréal.

C’est une bouderie de ma part. J’ai demandé au président du PSG Nasser Al Khelafi à ce que Nabil Fekir puisse jouer pour le trophée, pour le spectacle, pour le foot. Et il m’a répondu non.”, a-t-il déclaré dans Le Progrès. Le journaliste lui fait alors justement remarqué que Fekir est bien suspendu, et Aulas répond :

“Oui, mais pas rapport à nos moyens du moment et un club qui a 500 millions d’euros de budget, je pensais qu’il y avait une possibilité. Dans l’autre sens, j’aurais accepté. Nabil a été suspendu pour un troisième carton jaune en L1. Cela ne m’aurait pas choqué s’il avait été suspendu pour le match de L1 contre Lorient.”

Si l’argument du budget est assez moyen, car l’argent ne change pas le règlement, c’est même Aulas qui l’a demandé à plusieurs reprises, la dernière phrase est intéressante.

En effet, accepté la présence de Fekir pour ce match officiel, mais qui est encore un peu de gala, aurait pu être intéressant si l’OL acceptait qu’il soit ensuite suspendu en Ligue 1. Pas sûr que cela soit possible et acceptable par la LFP, mais l’idée a plus de mérite qu’une simple annulation de la suspension.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires