Restez connectés avec nous
Di Campli se prononce sur l'avenir de Cavani : le PSG "ne veut pas" qu'il parte

Ligue 1

Blanc : « J’ai aimé mon équipe dans l’état d’esprit » quant à Cavani, « il faut lui faire reprendre confiance »

Nombreuses étaient les réactions attendues de la part de Laurent Blanc. Après avoir évoqué les sujets Marco Verratti et Javier Pastore, l’entraîneur français s’est montré satisfait du match et de l’état d’esprit de ses troupes. Avant de revenir brièvement sur le cas Edinson Cavani, en grande difficulté ce soir encore. 

« Depuis un certain temps, on arrivait à gagner nos matches. Ce soir, on aurait aussi pu le faire. On s’est quand même procuré pas mal de situations, cela n’a pas voulu sourire mais, paradoxalement, je suis très content du match. Cela n’a certes pas été un grand match.  On avait prévu certains changements, on les a faits, on n’a pas eu de blessés graves sur ce match-là, il ne manque que les deux points supplémentaires. »

Les Parisiens ont géré leur match tranquillement. Bien sûr, on a vu dans les dernières minutes qu’ils auraient aimé aller chercher la victoire, mais l’important était de rester sur la bonne dynamique et de ne pas rompre la série d’invincibilité. Tout comme éviter les blessures, avant de défier les Blues. C’est chose faite.

L’entraîneur francilien est satisfait de l’état d’esprit de ses joueurs qui ont essayé de ne pas trop penser à la Ligue des Champions avant la fin de la rencontre et de se concentrer pleinement sur le match.

« Il y avait beaucoup de choses à oublier puisque les joueurs se sont programmés pour la semaine prochaine comme vous le savez et j’ai trouvé du positif dans l’attitude… J’ai aimé mon équipe dans l’état d’esprit. On aurait pu lâcher, avoir des arrière-pensées, mais les joueurs qui ont joué se sont donné à fond. Cavani ? Il faut l’aider. Il faut lui faire reprendre confiance. »

A l’image de David Luiz en fin de match, souvent aux avant-postes à vouloir forcer le destin, les Parisiens ont tenté de s’imposer jusqu’au coup de sifflet final.

Quant à Cavani, encore maladroit, parfois perdu, il n’a été que l’ombre du Matador buteur. Dans sa position fétiche dans l’axe, l’Uruguayen n’a pas été à son aise, loin de là. Le soldat Edi est à la dérive et en perte totale de confiance. Les supporters présents au stade ont pour une partie scandé son nom pour l’encourager, siffler pour une partie, lassé de ses performances plus que médiocres ses derniers temps.

Encore une fois, le rôle des supporters sera primordial si l’on veut que Cavani retrouve son niveau. Le mental devra d’abord reprendre le dessus pour qu’il redevienne le grand buteur qu’il était.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1