Restez connectés avec nous
Gérard Lopez se plaint de l'arbitrage "le PSG n'a pas besoin d'aide pour gagner"
©IconSport

Adversaires

Gérard Lopez se plaint de l’arbitrage « le PSG n’a pas besoin d’aide pour gagner »

Gérard Lopez, président du LOSC, s’est présenté en zone mixte dimanche soir au Stade Pierre Mauroy après la défaite 0-2 contre le Paris Saint-Germain en clôture de la 21e journée de Ligue 1 (retrouvez le résumé ici). L’occasion d’afficher sa colère face à l’arbitrage alors que les deux buts parisiens sont refusables selon lui.

« Il y a deux buts un peu étranges. Sur le premier, pour moi et pour d’autres, il y a une faute d’anti-jeu de Neymar. Bon ça continue et juste derrière il met le but. Et sur le deuxième il y carrément faute sur Ikoné. Le règlement, c’est qu’il faut revenir à l’action. On ne revient pas, donc je ne sais pas à quoi sert le règlement.

Gérard Lopez « C’est un peu dommage, ça fausse le match. »

Un match comme ça, ça mérite un arbitrage à un niveau équivalent de l’équipe qui joue. Il n’y pas de honte à perdre contre le PSG. Ce qui est dommage, c’est de perdre comme ça. Une équipe comme le PSG n’a pas besoin d’aide pour gagner ces matchs. C’est un peu dommage, ça fausse le match. Il y avait un beau match. C’est vrai aussi que l’on n’a pas été efficace. A 1-0, ce n’est pas la même chose non plus. »

Le second but est en effet le sujet d’une polémique qui anime médias et « spécialistes ». On peut comprendre qu’il y avait possiblement faute sur la récupération de balle qui mène ensuite au penalty. Sauf que les arbitres ont estimé que ce n’était pas le cas, ou du moins que l’homme au sifflet (Amaury Delerue) n’avait pas fait une erreur manifeste en ne sifflant pas. Pour ce qui est du premier but, la plainte est plus surprenante.

Neymar fait bien une petite faute à la 27e minute et 3 secondes de jeu, l’arbitre fait un signe pour montrer qu’il a vu la faute et indique de continuer à jouer. Le milieu lillois Renato Sanches (22 ans) fait ensuite 4 touches de balle sans être attaqué et perd le ballon sur une passe vers l’avant ratée. Cela amène une possession de balle et 40 secondes après la faute, Neymar ouvre le score. Difficile de voir comment l’arbitre pouvait revenir à cela. Déjà, parce que c’est un joli laps de temps. Surtout, parce que Lille a eu l’avantage et a fini par perdre le ballon. Gérard Lopez peut être frustré, mais il faut rester raisonnable. Même si on lui concède que l’arbitrage de ce match n’a globalement pas été à la hauteur. Le PSG a gagné bien plus sur ses qualités que l’arbitrage.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires