Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Aulas explique qu'il faut "réclamer les 800 M€ de déficit probable" à l'Etat
©IconSport

Adversaires

Ligue 1 – Aulas explique qu’il faut « réclamer les 800 M€ de déficit probable » à l’Etat

Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, était au micro de RMC Sport mercredi soir. L’occasion d’évoquer encore son désaccord avec l’arrêt de la Ligue 1 2019-2020, alors que les autres grands championnats européens travaillent pour reprendre et se terminer. Mais il a ajouté un point important cette fois, avec l’idée d’une plainte collective contre l’Etat. L’idée étant notamment de récupérer de l’argent perdu.

« Il y a une volonté des clubs de L 1 d’aller exercer un recours contre l’État à l’initiative de Bernard Caïazzo (président de Saint-Etienne), qui permet de les regrouper dans cette action. Tous les clubs vont dire que s’il y a un responsable, c’est l’État. À partir du moment où c’est l’État qui a intimé l’ordre d’arrêter le championnat (le 28 avril par la voix du Premier ministre, Édouard Philippe), sa responsabilité est engagée et il faut aller lui réclamer les 800 M€ de déficit probable pour l’exercice en cours.

Aulas « Cette affaire n’est pas très ‘clean’. »

 C’est peut-être pour cela que la ministre des Sports dit que ce n’est pas le gouvernement qui a pris la décision. Cette affaire n’est pas très ‘clean’, car c’est la loi qui vient dire le droit a posteriori après que les décisions sont prises, pour donner raison aux Ligues et aux Fédérations d’avoir changé le règlement qui disait d’aller jusqu’à la 38e journée pour décerner les titres et l’ensemble des qualifications européennes, les descentes et les montées. », propos relayés par L’Equipe.

Si Aulas a été globalement fatiguant avec un combat qui défendait souvent les intérêts de l’OL, il faut admettre ici qu’il semble y avoir un certain mouvement en Ligue 1 pour protester contre la décision qui a été prise. Mais on y avoir surtout un grand flou dans cette situation particulièrement, puisque Roxana Maracineau, la ministre des Sports, a bien souligné que la décision avait été faite par la Ligue de Football Professionnel. Le recours risque donc d’avoir du mal à aboutir à quelque chose. Sans pouvoir dire que l’Etat a mal agi, on peut tout de même accorder qu’il y a une part d’ombre un peu dérangeante autour de toute cette affaire. Ce qui n’aide pas à comprendre ni à avancer.

 

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires