Restez connectés avec nous

Adversaires

L’OL se satisfait de se rapprocher du PSG

En concédant le match nul à Brest, l’OL a gâché une occasion de revenir à hauteur du PSG au classement de la Ligue 1. Mais les Lyonnais préfèrent retenir le point gagné en Bretagne, qui leur permet de revenir à deux unités du leader parisien.

« On ne loupe pas une occasion de revenir à hauteur du PSG en tête, je retiens plus qu’on est revenu à deux points. On a pris un point. On avance et on se rapproche du PSG, a retenu Bafétimbi Gomis, qui s’est dit « désolé » d’avoir manqué une énorme occasion en fin de match alors qu’il était à deux mètres du but à la réception d’un centre de Mvuemba.

De son côté, Milan Bisevac estime que c’est l’équipe la plus forte mentalement qui sera sacrée championne de France à la fin de la saison. « C’est compliqué pour nous et Paris, le plus fort mentalement va gagnerIl faudra être forts, le titre va sans doute se jouer contre les petites équipes », a indiqué le défenseur lyonnais.

Enfin, Rémi Garde a lui aussi positivé après ce match nul et n’a pas manqué de critiquer l’état de la pelouse du stade Francis Le Blé, absolument catastrophique. « De toute façon le Championnat ne s’arrêtait pas la semaine prochaine. Le Stade Brestois voulait nous battre et nous, on voulait rejoindre le PSG tout en restant lucide. C’était une opportunité, les joueurs ont tout fait pour la saisir. Si on continue avec cet état d’esprit, on peut en embêter quelques uns encore et avoir la possibilité de terminer dans notre objectif, sur le le podium. La pelouse ? C’est pour les deux équipes, il n’y a pas de problème, j’en aurais parlé si on avait gagné ou perdu. C’est indigne du spectacle qu’on nous demande de faire. Je veux bien qu’on critique la Ligue 1, tout ce qu’on veut, qu’on demande aux joueurs de mettre des bandelettes de la même couleur que leurs chaussettes, qu’on insiste sur des détails comme ça. Mais c’est comme si on jouait avec un ballon crevé. Des matches hier (samedi) se sont joués sur des surfaces indignes, sincèrement, de ce qu’on nous demande de faire. Les deux équipes étaient obligées de jouer long, j’ai demandé à mes joueurs d’allonger, ce n’est pas normal que la surface, à cette époque de l’année, soit dans cet état. Je souhaite beaucoup de courage à Landry Chauvin et son équipe de jouer sur une surface comme ça », a réagi l’entraîneur de l’OL après la rencontre.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires