Adversaires

Modibo Maïga, un Lionceau à surveiller

Publie le 18/04/2012 a 13:20



  • Dimanche (17h), le Paris Saint-Germain devra impérativement renouer avec la victoire face à Sochaux pour rester au contact du leader montpelliérain, qui accueillera lui Valenciennes.

    Si l’on se réfère au classement, ce match face aux Sochaliens peut paraître déséquilibré mais depuis quelques matches, les Lionceaux se sentent beaucoup mieux et se sont mis à croire dur comme fer au maintien. Avec 4 victoires en 6 matches, et une défaite imméritée à Lyon, l’actuel avant-dernier du championnat est en net regain de forme et semble avoir retrouvé une efficacité offensive, ce qui lui faisait défaut depuis quelques mois.

    Et cette rédemption correspond au retour en forme de Modibo Maïga, auteur de 4 buts lors des 4 derniers matches de championnat (contre Lyon, Brest, Montpellier et Dijon). En froid avec se dirigeants lors du mercato hivernal, un départ vers Newcastle ayant été annoncé durant plusieurs semaines, l’attaquant malien s’est remis au travail et pourrait bien permettre à son équipe de se maintenir en Ligue 1. Eric Hély, l’entraîneur sochalien, est d’ailleurs conscient que Maïga y est pour beaucoup si son équipe prend des points en ce moment, comme il l’a expliqué suite à la victoire face à Dijon (1-0). « Ca a été difficile, ce qui est tout à fait normal. On a manqué d’allant offensif en première mi-temps. Notre situation est difficile parfois nerveusement pour les joueurs. Avec les changements, on a eu plus de dynamisme offensif. On n’a pas pris de but, c’est bien. C’est qu’ils ont bien travaillé cette semaine, car si à chaque fois il faut marquer deux ou trois buts… On a été un peu moins dynamique sur les derniers matchs. Modibo Maïga a aspiré l’équipe vers le haut, même si tous les joueurs comptent. Maintenant le match de Dijon est terminé, il faut passer au suivant… L’espoir peut conduire à beaucoup de choses et ce soir, on se dit qu’on peut le faire », a analysé le technicien doubiste. La défense parisienne devra donc se méfier de l’ancien Manceau, qui a en plus la chance d’évoluer devant de bons techniciens tels que Marvin Martin et Ryad Boudebouz.

    Publie le 18/04/2012 a 13:20

    Modibo Maïga, un Lionceau à surveiller

    Dimanche (17h), le Paris Saint-Germain devra impérativement renouer avec la victoire face à Sochaux pour rester au contact du leader montpelliérain, qui accueillera lui Valenciennes.

    Si l’on se réfère au classement, ce match face aux Sochaliens peut paraître déséquilibré mais depuis quelques matches, les Lionceaux se sentent beaucoup mieux et se sont mis à croire dur comme fer au maintien. Avec 4 victoires en 6 matches, et une défaite imméritée à Lyon, l’actuel avant-dernier du championnat est en net regain de forme et semble avoir retrouvé une efficacité offensive, ce qui lui faisait défaut depuis quelques mois.

    Et cette rédemption correspond au retour en forme de Modibo Maïga, auteur de 4 buts lors des 4 derniers matches de championnat (contre Lyon, Brest, Montpellier et Dijon). En froid avec se dirigeants lors du mercato hivernal, un départ vers Newcastle ayant été annoncé durant plusieurs semaines, l’attaquant malien s’est remis au travail et pourrait bien permettre à son équipe de se maintenir en Ligue 1. Eric Hély, l’entraîneur sochalien, est d’ailleurs conscient que Maïga y est pour beaucoup si son équipe prend des points en ce moment, comme il l’a expliqué suite à la victoire face à Dijon (1-0). « Ca a été difficile, ce qui est tout à fait normal. On a manqué d’allant offensif en première mi-temps. Notre situation est difficile parfois nerveusement pour les joueurs. Avec les changements, on a eu plus de dynamisme offensif. On n’a pas pris de but, c’est bien. C’est qu’ils ont bien travaillé cette semaine, car si à chaque fois il faut marquer deux ou trois buts… On a été un peu moins dynamique sur les derniers matchs. Modibo Maïga a aspiré l’équipe vers le haut, même si tous les joueurs comptent. Maintenant le match de Dijon est terminé, il faut passer au suivant… L’espoir peut conduire à beaucoup de choses et ce soir, on se dit qu’on peut le faire », a analysé le technicien doubiste. La défense parisienne devra donc se méfier de l’ancien Manceau, qui a en plus la chance d’évoluer devant de bons techniciens tels que Marvin Martin et Ryad Boudebouz.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • ARTEM

      Avec Martin et Boudebouz derrière, on va prendre 3 buts et montpellier va s’envoler !

      • Be

         Ha t’est voyant?

      • si on suit ta logique.. autant laisser notre place en ligue des champions car le jour ou on aura Benzema, ronaldo en face on va en prendre 10 lol 

      • Pedroreviens

        Avec Menez et Pastore il vont en prendre 4

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Pierre-Antoine Gauberta publié un new post."PSG-Toulouse : Neymar "Je suis content que l'équipe a fait un bon match...""
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Amian "On va essayer de tenir et mettre un but, tout est possible""
    4 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Modibo Maïga, un Lionceau à surveiller

    <Adversaires , Ligue 1

    Dimanche (17h), le Paris Saint-Germain devra impérativement renouer avec la victoire face à Sochaux pour rester au contact du leader montpelliérain, qui accueillera lui Valenciennes.

    Si l’on se réfère au classement, ce match face aux Sochaliens peut paraître déséquilibré mais depuis quelques matches, les Lionceaux se sentent beaucoup mieux et se sont mis à croire dur comme fer au maintien. Avec 4 victoires en 6 matches, et une défaite imméritée à Lyon, l’actuel avant-dernier du championnat est en net regain de forme et semble avoir retrouvé une efficacité offensive, ce qui lui faisait défaut depuis quelques mois.

    Et cette rédemption correspond au retour en forme de Modibo Maïga, auteur de 4 buts lors des 4 derniers matches de championnat (contre Lyon, Brest, Montpellier et Dijon). En froid avec se dirigeants lors du mercato hivernal, un départ vers Newcastle ayant été annoncé durant plusieurs semaines, l’attaquant malien s’est remis au travail et pourrait bien permettre à son équipe de se maintenir en Ligue 1. Eric Hély, l’entraîneur sochalien, est d’ailleurs conscient que Maïga y est pour beaucoup si son équipe prend des points en ce moment, comme il l’a expliqué suite à la victoire face à Dijon (1-0). « Ca a été difficile, ce qui est tout à fait normal. On a manqué d’allant offensif en première mi-temps. Notre situation est difficile parfois nerveusement pour les joueurs. Avec les changements, on a eu plus de dynamisme offensif. On n’a pas pris de but, c’est bien. C’est qu’ils ont bien travaillé cette semaine, car si à chaque fois il faut marquer deux ou trois buts… On a été un peu moins dynamique sur les derniers matchs. Modibo Maïga a aspiré l’équipe vers le haut, même si tous les joueurs comptent. Maintenant le match de Dijon est terminé, il faut passer au suivant… L’espoir peut conduire à beaucoup de choses et ce soir, on se dit qu’on peut le faire », a analysé le technicien doubiste. La défense parisienne devra donc se méfier de l’ancien Manceau, qui a en plus la chance d’évoluer devant de bons techniciens tels que Marvin Martin et Ryad Boudebouz.

    By
    @
    OTER ?>