Archives

Banderole Anti-Ch’tis : Mauvais timing ?

Publie le 07/01/2011 a 21:10



  • Plus de deux ans et demi après, la sanction contre  » l’affaire de la banderole  » est tombée. Peu importe les sanctions, le timing semble être très mauvais. Le tribunal correctionnel de Bobigny rend sa décision à 24H d’un match de Coupe de France entre le PSG et Lens. En mars 2008, Paris remporte sa troisième coupe de la Ligue contre ce même Racing Club de Lens (2-1). Ce qu’on retient de ce match, c’est la banderole.

    Cette dernière a scandalisé monde du football et même politique. Phénomène de société, le film  » Bienvenue chez les Ch’tis  » de Dany Boon et la  » communauté  » Ch’tis étaient devenus intouchables. Le Maire de Lens puis le président de la Ligue, Thiriez, sont montés au créneau pour dénoncer les auteurs de cette banderole. Les mots ont choqué certains, d’autres non. Dans tous les stades du monde, chaque week-end, une banderole est sortie pour injurier, dénoncer ou chambrer l’adversaire. Vous pouvez chercher par vous-même sur internet, de nombreuses banderoles sont beaucoup plus choquantes que celle de cette finale. La tension et l’ampleur que cette affaire a pris dans les médias laissent perplèxe. Tout comme l’interdiction d’un an de stade, assortie d’amendes pour les cinq coupables (lorsque le parquet réclamait de la prison avec sursis).

    Aucun appel ne sera fait. Logique. Est-il vraiment nécessaire de remettre cette histoire devant les tribunaux ? Surtout que la première décision du tribunal tombe juste avant la rencontre entre le PSG et Lens en Coupe de France. Nul doute que les papiers d’avant-match se feront une joie d’en reparler. Histoire de remettre de l’huile sur le feu. De plus, cette sanction se généralisera t-elle ? Tous les auteurs de banderoles injurieuses vont-ils être condamnés ? Mauvais timing, faux procès.

    Publie le 07/01/2011 a 21:10

    Banderole Anti-Ch’tis : Mauvais timing ?

    Plus de deux ans et demi après, la sanction contre  » l’affaire de la banderole  » est tombée. Peu importe les sanctions, le timing semble être très mauvais. Le tribunal correctionnel de Bobigny rend sa décision à 24H d’un match de Coupe de France entre le PSG et Lens. En mars 2008, Paris remporte sa troisième coupe de la Ligue contre ce même Racing Club de Lens (2-1). Ce qu’on retient de ce match, c’est la banderole.

    Cette dernière a scandalisé monde du football et même politique. Phénomène de société, le film  » Bienvenue chez les Ch’tis  » de Dany Boon et la  » communauté  » Ch’tis étaient devenus intouchables. Le Maire de Lens puis le président de la Ligue, Thiriez, sont montés au créneau pour dénoncer les auteurs de cette banderole. Les mots ont choqué certains, d’autres non. Dans tous les stades du monde, chaque week-end, une banderole est sortie pour injurier, dénoncer ou chambrer l’adversaire. Vous pouvez chercher par vous-même sur internet, de nombreuses banderoles sont beaucoup plus choquantes que celle de cette finale. La tension et l’ampleur que cette affaire a pris dans les médias laissent perplèxe. Tout comme l’interdiction d’un an de stade, assortie d’amendes pour les cinq coupables (lorsque le parquet réclamait de la prison avec sursis).

    Aucun appel ne sera fait. Logique. Est-il vraiment nécessaire de remettre cette histoire devant les tribunaux ? Surtout que la première décision du tribunal tombe juste avant la rencontre entre le PSG et Lens en Coupe de France. Nul doute que les papiers d’avant-match se feront une joie d’en reparler. Histoire de remettre de l’huile sur le feu. De plus, cette sanction se généralisera t-elle ? Tous les auteurs de banderoles injurieuses vont-ils être condamnés ? Mauvais timing, faux procès.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Rai "C’est un caprice des dieux... qui restera dans l’histoire du football"

    LDC – Rai « C’est un caprice des dieux… qui restera dans l’histoire du football »

    LDC

    Rai, ancien milieu offensif de 51 ans du Paris Saint-Germain (1993-1998), est revenu auprès de Marca sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Verratti : Ménès « Le PSG ne peut se laisser dicter sa loi par un gamin de 24 ans »"
    15 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."CDF : Un tifo exceptionnel prévu par les supporters de l'US Avranches"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Jean-Michel Aulas "jurisprudence PSG à tous les étages !"

    Féminines – Jean-Michel Aulas « jurisprudence PSG à tous les étages ! »

    Actu Féminin

    Jeudi soir, si le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Bayern Munich (1-0), l’Olympique Lyonnais a ...

    Vidéos PSG

    Banderole Anti-Ch’tis : Mauvais timing ?

    <Archives

    Plus de deux ans et demi après, la sanction contre  » l’affaire de la banderole  » est tombée. Peu importe les sanctions, le timing semble être très mauvais. Le tribunal correctionnel de Bobigny rend sa décision à 24H d’un match de Coupe de France entre le PSG et Lens. En mars 2008, Paris remporte sa troisième coupe de la Ligue contre ce même Racing Club de Lens (2-1). Ce qu’on retient de ce match, c’est la banderole.

    Cette dernière a scandalisé monde du football et même politique. Phénomène de société, le film  » Bienvenue chez les Ch’tis  » de Dany Boon et la  » communauté  » Ch’tis étaient devenus intouchables. Le Maire de Lens puis le président de la Ligue, Thiriez, sont montés au créneau pour dénoncer les auteurs de cette banderole. Les mots ont choqué certains, d’autres non. Dans tous les stades du monde, chaque week-end, une banderole est sortie pour injurier, dénoncer ou chambrer l’adversaire. Vous pouvez chercher par vous-même sur internet, de nombreuses banderoles sont beaucoup plus choquantes que celle de cette finale. La tension et l’ampleur que cette affaire a pris dans les médias laissent perplèxe. Tout comme l’interdiction d’un an de stade, assortie d’amendes pour les cinq coupables (lorsque le parquet réclamait de la prison avec sursis).

    Aucun appel ne sera fait. Logique. Est-il vraiment nécessaire de remettre cette histoire devant les tribunaux ? Surtout que la première décision du tribunal tombe juste avant la rencontre entre le PSG et Lens en Coupe de France. Nul doute que les papiers d’avant-match se feront une joie d’en reparler. Histoire de remettre de l’huile sur le feu. De plus, cette sanction se généralisera t-elle ? Tous les auteurs de banderoles injurieuses vont-ils être condamnés ? Mauvais timing, faux procès.

    By
    @
    OTER ?>