Archives

Fiorèse, l’interview explosive !

Publie le 04/11/2010 a 14:17



  • En exclusivité avec But! Paris, PSGteam vous offre des extraits d’une interview explosive de Fabrice Fiorèse. A l’approche du Clasico, l’ancien parisien et marseillais est revenu -sans langue de bois- sur la tension autour de ces matches. Il en profite également pour placer quelques tacles sur ses anciens partenaires. A la retraite sportive depuis l’an passé, Fabrice Fiorèse livre anecdotes, pronostiques ou encore révélations sur un « Clasico » qu’il connait par coeur.

    Fabrice Fiorèse restera dans l’histoire comme l’un des plus célèbres joueurs qui ont porté le maillot parisien, puis marseillais. Si « Fio » était l’un des chouchous du Parc, il décide de quitter le PSG pour rejoindre l’OM en décembre 2004. Erreur fatale, qui lui coutera une carrière pourtant très bien lancée. De ses « clasicos », il n’a rien oublié. Même, il dit tout. Peu importe le maillot qu’il portait, Fiorèse était toujours à fond « Je me suis toujours donné à 300% pour le club dans lequel j’étais le jour du clasico. Et je sentais qu’on ne se faisait aucun cadeau . On était tellement concentré, qu’on pouvait dévorer tous ceux qui se présentaient devant nous ». Aujourd’hui, Fiorèse déplore la baisse d’importance de ce match chez les joueurs. « J’ai l’impression que ça devient presque un match quelconque. Au niveau des supporters ou des médias ça reste la même chose, mais ce n’est plus pareil au niveau des joueurs. A mon époque, je me souviens que le soir de clasico j’avais des balafres de partout »

    Pour lui, un clasico n’est pas un match comme les autres. Chaque action, chaque moment du match devait être une bataille. Dans les limites du respect. « Je ne demande pas de l’agressivité méchante, mais ça reste une rencontre avec des couleurs à défendre« . Justement, Fiorèse a connu cette agressivité. Lors de son retour au Parc avec le maillot de l’OM en 2004, Sylvain Armand l’avait séverement taclé. « C’était drôle, car s’il y a un joueur qui n’était pas agressif dans le championnat français, c’était lui. Je l’ai côtoyé, et c’était quelqu’un de discret dans un collectif et il a sûrement voulu se donner de l’importance et se mettre les supporters parisiens dans la poche. Mais l’agressivité, on l’a ou on ne l’a pas. Lui, il a été très maladroit et s’était fait exclure. »

    Dimanche soir, Fabrice Fiorèse ne sait pas s’il sera devant sa télé pour la rencontre. Néanmoins, il prévoit une victoire marseillaise au Parc. « Comme j’ai deux amis à l’OM dont un qui compte vraiment pour moi, je dis Marseille ». Un ami qui se nomme Gabriel Heinze.

    « Fio » revient dans But! Paris sur l’ensemble de ses clasicos dans le détail. Extrait. 2002/2003: 12ème journée: PSG-OM (3-0). « Exceptionnel ! On était dans un enchaînement de victoires contre l’OM à l’époque. On avait installé une série et on voulait qu’elle dure le plus longtemps possible et Marseille était presque la « risée » à l’époque lors des clasicos. »

    L’ancien parisien et marseillais s’est également livré sur le Plan Leproux ou encore l’interdiction de déplacements des supporters. Retrouvez l’intégralité de l’interview de Fabrice Fiorèse dans le But! Paris, en kiosque dès demain. A ne pas manquer !

    Publie le 04/11/2010 a 14:17

    Fiorèse, l’interview explosive !

    En exclusivité avec But! Paris, PSGteam vous offre des extraits d’une interview explosive de Fabrice Fiorèse. A l’approche du Clasico, l’ancien parisien et marseillais est revenu -sans langue de bois- sur la tension autour de ces matches. Il en profite également pour placer quelques tacles sur ses anciens partenaires. A la retraite sportive depuis l’an passé, Fabrice Fiorèse livre anecdotes, pronostiques ou encore révélations sur un « Clasico » qu’il connait par coeur.

    Fabrice Fiorèse restera dans l’histoire comme l’un des plus célèbres joueurs qui ont porté le maillot parisien, puis marseillais. Si « Fio » était l’un des chouchous du Parc, il décide de quitter le PSG pour rejoindre l’OM en décembre 2004. Erreur fatale, qui lui coutera une carrière pourtant très bien lancée. De ses « clasicos », il n’a rien oublié. Même, il dit tout. Peu importe le maillot qu’il portait, Fiorèse était toujours à fond « Je me suis toujours donné à 300% pour le club dans lequel j’étais le jour du clasico. Et je sentais qu’on ne se faisait aucun cadeau . On était tellement concentré, qu’on pouvait dévorer tous ceux qui se présentaient devant nous ». Aujourd’hui, Fiorèse déplore la baisse d’importance de ce match chez les joueurs. « J’ai l’impression que ça devient presque un match quelconque. Au niveau des supporters ou des médias ça reste la même chose, mais ce n’est plus pareil au niveau des joueurs. A mon époque, je me souviens que le soir de clasico j’avais des balafres de partout »

    Pour lui, un clasico n’est pas un match comme les autres. Chaque action, chaque moment du match devait être une bataille. Dans les limites du respect. « Je ne demande pas de l’agressivité méchante, mais ça reste une rencontre avec des couleurs à défendre« . Justement, Fiorèse a connu cette agressivité. Lors de son retour au Parc avec le maillot de l’OM en 2004, Sylvain Armand l’avait séverement taclé. « C’était drôle, car s’il y a un joueur qui n’était pas agressif dans le championnat français, c’était lui. Je l’ai côtoyé, et c’était quelqu’un de discret dans un collectif et il a sûrement voulu se donner de l’importance et se mettre les supporters parisiens dans la poche. Mais l’agressivité, on l’a ou on ne l’a pas. Lui, il a été très maladroit et s’était fait exclure. »

    Dimanche soir, Fabrice Fiorèse ne sait pas s’il sera devant sa télé pour la rencontre. Néanmoins, il prévoit une victoire marseillaise au Parc. « Comme j’ai deux amis à l’OM dont un qui compte vraiment pour moi, je dis Marseille ». Un ami qui se nomme Gabriel Heinze.

    « Fio » revient dans But! Paris sur l’ensemble de ses clasicos dans le détail. Extrait. 2002/2003: 12ème journée: PSG-OM (3-0). « Exceptionnel ! On était dans un enchaînement de victoires contre l’OM à l’époque. On avait installé une série et on voulait qu’elle dure le plus longtemps possible et Marseille était presque la « risée » à l’époque lors des clasicos. »

    L’ancien parisien et marseillais s’est également livré sur le Plan Leproux ou encore l’interdiction de déplacements des supporters. Retrouvez l’intégralité de l’interview de Fabrice Fiorèse dans le But! Paris, en kiosque dès demain. A ne pas manquer !




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    7 minutes ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Fiorèse, l’interview explosive !

    <Archives

    En exclusivité avec But! Paris, PSGteam vous offre des extraits d’une interview explosive de Fabrice Fiorèse. A l’approche du Clasico, l’ancien parisien et marseillais est revenu -sans langue de bois- sur la tension autour de ces matches. Il en profite également pour placer quelques tacles sur ses anciens partenaires. A la retraite sportive depuis l’an passé, Fabrice Fiorèse livre anecdotes, pronostiques ou encore révélations sur un « Clasico » qu’il connait par coeur.

    Fabrice Fiorèse restera dans l’histoire comme l’un des plus célèbres joueurs qui ont porté le maillot parisien, puis marseillais. Si « Fio » était l’un des chouchous du Parc, il décide de quitter le PSG pour rejoindre l’OM en décembre 2004. Erreur fatale, qui lui coutera une carrière pourtant très bien lancée. De ses « clasicos », il n’a rien oublié. Même, il dit tout. Peu importe le maillot qu’il portait, Fiorèse était toujours à fond « Je me suis toujours donné à 300% pour le club dans lequel j’étais le jour du clasico. Et je sentais qu’on ne se faisait aucun cadeau . On était tellement concentré, qu’on pouvait dévorer tous ceux qui se présentaient devant nous ». Aujourd’hui, Fiorèse déplore la baisse d’importance de ce match chez les joueurs. « J’ai l’impression que ça devient presque un match quelconque. Au niveau des supporters ou des médias ça reste la même chose, mais ce n’est plus pareil au niveau des joueurs. A mon époque, je me souviens que le soir de clasico j’avais des balafres de partout »

    Pour lui, un clasico n’est pas un match comme les autres. Chaque action, chaque moment du match devait être une bataille. Dans les limites du respect. « Je ne demande pas de l’agressivité méchante, mais ça reste une rencontre avec des couleurs à défendre« . Justement, Fiorèse a connu cette agressivité. Lors de son retour au Parc avec le maillot de l’OM en 2004, Sylvain Armand l’avait séverement taclé. « C’était drôle, car s’il y a un joueur qui n’était pas agressif dans le championnat français, c’était lui. Je l’ai côtoyé, et c’était quelqu’un de discret dans un collectif et il a sûrement voulu se donner de l’importance et se mettre les supporters parisiens dans la poche. Mais l’agressivité, on l’a ou on ne l’a pas. Lui, il a été très maladroit et s’était fait exclure. »

    Dimanche soir, Fabrice Fiorèse ne sait pas s’il sera devant sa télé pour la rencontre. Néanmoins, il prévoit une victoire marseillaise au Parc. « Comme j’ai deux amis à l’OM dont un qui compte vraiment pour moi, je dis Marseille ». Un ami qui se nomme Gabriel Heinze.

    « Fio » revient dans But! Paris sur l’ensemble de ses clasicos dans le détail. Extrait. 2002/2003: 12ème journée: PSG-OM (3-0). « Exceptionnel ! On était dans un enchaînement de victoires contre l’OM à l’époque. On avait installé une série et on voulait qu’elle dure le plus longtemps possible et Marseille était presque la « risée » à l’époque lors des clasicos. »

    L’ancien parisien et marseillais s’est également livré sur le Plan Leproux ou encore l’interdiction de déplacements des supporters. Retrouvez l’intégralité de l’interview de Fabrice Fiorèse dans le But! Paris, en kiosque dès demain. A ne pas manquer !

    By
    @
    OTER ?>