Archives

Giuly, Sessegnon et la concurrence

Publie le 24/03/2011 a 14:06



  • Souvent cité comme source du départ de Stéphane Sessegnon, Ludovic Giuly vient apporter quelques réponses à cette question.

    L'actuel titulaire du couloir droit du PSG tient à préciser que malgré la concurrence, lui et Sessegnon était proche. Il reconnaît aussi qu'en début de saison il se voyait plus remplaçant que titulaire, la concurrence était claire dans sa tête mais pas négative: il fallait se battre à l'entrainement pour peut être retrouver une place de titulaire. La suite, c'est Antoine Kombouaré qui l'a choisi, il a jugé Giuly meilleur et l'a donc placé en titulaire dans le groupe parisien. Le béninois s'est tiré une balle dans le pied en n'acceptant pas la concurrence, la suite nous la connaissons, un bras de fer gagné par Sessegnon, un départ pour Sunderland et depuis aucune victoire sportive pour le béninois.

    « Après c'est le principe de concurrence. Nous ( Sessegnon et Giuly) on était bien pote, il n'y a avait rien entre-nous, on était même voisin dans le vestiaire. Après le coach a du faire des choix et il les a fait, moi je n'ai rien à voir dans l'histoire. Au départ, c'était lui qui devait être titulaire, c'était même clair dans ma tête. Tant qu'il était bon, il jouait, il n'y avait vraiment pas de souci là-dessus »

    Publie le 24/03/2011 a 14:06

    Giuly, Sessegnon et la concurrence

    Souvent cité comme source du départ de Stéphane Sessegnon, Ludovic Giuly vient apporter quelques réponses à cette question.

    L'actuel titulaire du couloir droit du PSG tient à préciser que malgré la concurrence, lui et Sessegnon était proche. Il reconnaît aussi qu'en début de saison il se voyait plus remplaçant que titulaire, la concurrence était claire dans sa tête mais pas négative: il fallait se battre à l'entrainement pour peut être retrouver une place de titulaire. La suite, c'est Antoine Kombouaré qui l'a choisi, il a jugé Giuly meilleur et l'a donc placé en titulaire dans le groupe parisien. Le béninois s'est tiré une balle dans le pied en n'acceptant pas la concurrence, la suite nous la connaissons, un bras de fer gagné par Sessegnon, un départ pour Sunderland et depuis aucune victoire sportive pour le béninois.

    « Après c'est le principe de concurrence. Nous ( Sessegnon et Giuly) on était bien pote, il n'y a avait rien entre-nous, on était même voisin dans le vestiaire. Après le coach a du faire des choix et il les a fait, moi je n'ai rien à voir dans l'histoire. Au départ, c'était lui qui devait être titulaire, c'était même clair dans ma tête. Tant qu'il était bon, il jouait, il n'y avait vraiment pas de souci là-dessus »




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Guillaume Hoarau

    Hoarau « Remporter la C1? S’ils battent le Barça, c’est l’autoroute »

    Anciens

    Sur les ondes de RMC, Guillaume Hoarau (32 ans, attaquant des Young Boys de Berne), ancien ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    5 days ago
    Erwin Kouassia mis à jour un post"Verratti : "Toulouse n’a fait que défendre, on n’a pas trouvé le but""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Féminines – 4 joueuses du PSG convoquées en Equipe de France B

    Actu Féminin

    Du 1er au 8 mars aura lieu un grand tournoi de football féminin qui se nomme ...

    Vidéos PSG

    Giuly, Sessegnon et la concurrence

    <Archives

    Souvent cité comme source du départ de Stéphane Sessegnon, Ludovic Giuly vient apporter quelques réponses à cette question.

    L'actuel titulaire du couloir droit du PSG tient à préciser que malgré la concurrence, lui et Sessegnon était proche. Il reconnaît aussi qu'en début de saison il se voyait plus remplaçant que titulaire, la concurrence était claire dans sa tête mais pas négative: il fallait se battre à l'entrainement pour peut être retrouver une place de titulaire. La suite, c'est Antoine Kombouaré qui l'a choisi, il a jugé Giuly meilleur et l'a donc placé en titulaire dans le groupe parisien. Le béninois s'est tiré une balle dans le pied en n'acceptant pas la concurrence, la suite nous la connaissons, un bras de fer gagné par Sessegnon, un départ pour Sunderland et depuis aucune victoire sportive pour le béninois.

    « Après c'est le principe de concurrence. Nous ( Sessegnon et Giuly) on était bien pote, il n'y a avait rien entre-nous, on était même voisin dans le vestiaire. Après le coach a du faire des choix et il les a fait, moi je n'ai rien à voir dans l'histoire. Au départ, c'était lui qui devait être titulaire, c'était même clair dans ma tête. Tant qu'il était bon, il jouait, il n'y avait vraiment pas de souci là-dessus »

    By
    @
    OTER ?>