Archives

Le PSG est un sniper et non un chassé !

Publie le 29/11/2010 a 11:04



  • Une défaite, voire le nul à domicile, aurait naturellement été préjudiciable. Un partage de point dans le temple de l'OL: Gerland ne l'est pas ! Et il n'est surtout pas préjudiciable lorsque les hommes de Antoine Kombouaré restent à un petit point d'un leader provisoire et "anecdotique". En effet, depuis que son groupe flotte dans les hauteurs du classement, l'entraineur aime rappeler aux agences de presse du monde entier que "la place de leader ne (l')intéressera qu'à la fin du calendrier". Alors cette place de leader "anecdotique" du lundi au mardi n'est en effet pas intéressante. Elle n'est surtout pas intéressante à Paris où la pression est toujours énorme, voire démesurée.

    Nous voilà donc tombés dans un championnat aux accents de guerre des nerfs: à celui qui craquera le premier. Un championnat rappelant étrangement la coutume du tour de France, le favori reste à l'affut du premier pour l'attaquer dans un moment favorable: porter l'estocade. Le club, comme les supporteurs, a bien remarqué que jusqu'à présent, la place de premier est un siège éjectable, pire une place maudite qui vous expulse aussitôt vers les profondeurs du classement.

    Alors il n'y a pas péril en la demeure à rester à un petit point du trône. Le calendrier Parisien est en effet favorable, à l'aller comme au retour, avec comme prochaines rencontres des adverses de seconde catégorie 'sur papier), mais habitué depuis septembre à faire chuter les premiers de L1. Là, Claude Makelele et ses hommes affronteront ces tombeurs (Brest et consorts) l'esprit libre et léger. Les joueurs seront dans la position du sniper et non pas dans celle du chassé.

    Pourrait-on en conclure pour autant qu'à l'image d'un Real Madrid s'auto-expulsant deux joueurs, le PSG offrit l'égalisation à de pauvre Lyonnais en crise et ainsi mieux reculer pour mieux sauter ? LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO!!!!!!!!

    Publie le 29/11/2010 a 11:04

    Le PSG est un sniper et non un chassé !

    Une défaite, voire le nul à domicile, aurait naturellement été préjudiciable. Un partage de point dans le temple de l'OL: Gerland ne l'est pas ! Et il n'est surtout pas préjudiciable lorsque les hommes de Antoine Kombouaré restent à un petit point d'un leader provisoire et "anecdotique". En effet, depuis que son groupe flotte dans les hauteurs du classement, l'entraineur aime rappeler aux agences de presse du monde entier que "la place de leader ne (l')intéressera qu'à la fin du calendrier". Alors cette place de leader "anecdotique" du lundi au mardi n'est en effet pas intéressante. Elle n'est surtout pas intéressante à Paris où la pression est toujours énorme, voire démesurée.

    Nous voilà donc tombés dans un championnat aux accents de guerre des nerfs: à celui qui craquera le premier. Un championnat rappelant étrangement la coutume du tour de France, le favori reste à l'affut du premier pour l'attaquer dans un moment favorable: porter l'estocade. Le club, comme les supporteurs, a bien remarqué que jusqu'à présent, la place de premier est un siège éjectable, pire une place maudite qui vous expulse aussitôt vers les profondeurs du classement.

    Alors il n'y a pas péril en la demeure à rester à un petit point du trône. Le calendrier Parisien est en effet favorable, à l'aller comme au retour, avec comme prochaines rencontres des adverses de seconde catégorie 'sur papier), mais habitué depuis septembre à faire chuter les premiers de L1. Là, Claude Makelele et ses hommes affronteront ces tombeurs (Brest et consorts) l'esprit libre et léger. Les joueurs seront dans la position du sniper et non pas dans celle du chassé.

    Pourrait-on en conclure pour autant qu'à l'image d'un Real Madrid s'auto-expulsant deux joueurs, le PSG offrit l'égalisation à de pauvre Lyonnais en crise et ainsi mieux reculer pour mieux sauter ? LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO!!!!!!!!




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Samuel Umtiti - FC Barcelone

    Umtiti « Il y a une belle équipe de Paris »

    LDC

    En tant qu’ancien pensionnaire de Ligue 1 et actuel joueur du FC Barcelone, Samuel Umtiti est ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Coralie Owczaruka mis à jour un post"FC Nantes/PSG - "Draxler, juste un coup" selon Unai Emery"
    2 days ago
    Coralie Owczaruka mis à jour un post"FC Nantes/PSG - "Draxler, juste un coup" selon Unai Emery"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Le PSG est un sniper et non un chassé !

    <Archives

    Une défaite, voire le nul à domicile, aurait naturellement été préjudiciable. Un partage de point dans le temple de l'OL: Gerland ne l'est pas ! Et il n'est surtout pas préjudiciable lorsque les hommes de Antoine Kombouaré restent à un petit point d'un leader provisoire et "anecdotique". En effet, depuis que son groupe flotte dans les hauteurs du classement, l'entraineur aime rappeler aux agences de presse du monde entier que "la place de leader ne (l')intéressera qu'à la fin du calendrier". Alors cette place de leader "anecdotique" du lundi au mardi n'est en effet pas intéressante. Elle n'est surtout pas intéressante à Paris où la pression est toujours énorme, voire démesurée.

    Nous voilà donc tombés dans un championnat aux accents de guerre des nerfs: à celui qui craquera le premier. Un championnat rappelant étrangement la coutume du tour de France, le favori reste à l'affut du premier pour l'attaquer dans un moment favorable: porter l'estocade. Le club, comme les supporteurs, a bien remarqué que jusqu'à présent, la place de premier est un siège éjectable, pire une place maudite qui vous expulse aussitôt vers les profondeurs du classement.

    Alors il n'y a pas péril en la demeure à rester à un petit point du trône. Le calendrier Parisien est en effet favorable, à l'aller comme au retour, avec comme prochaines rencontres des adverses de seconde catégorie 'sur papier), mais habitué depuis septembre à faire chuter les premiers de L1. Là, Claude Makelele et ses hommes affronteront ces tombeurs (Brest et consorts) l'esprit libre et léger. Les joueurs seront dans la position du sniper et non pas dans celle du chassé.

    Pourrait-on en conclure pour autant qu'à l'image d'un Real Madrid s'auto-expulsant deux joueurs, le PSG offrit l'égalisation à de pauvre Lyonnais en crise et ainsi mieux reculer pour mieux sauter ? LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO!!!!!!!!

    By
    @
    OTER ?>