Restez connectés avec nous

Archives

Nenê « a dû murir et changer »

Interrogé au sujet de sa gestion du cas Anderson Luis de Carvalho dit Nenê, l’ex-président de l’AS Monaco Jérôme de Bontin a répondu aux questions sur celui qui fait actuellement le bonheur du PSG, dans un entretien accordé à Monaco Hebdo.

Pour lui, Nenê, « c’était plus de 2 millions d’euros de salaire par an », ce qui, à l’époque, représentait une somme conséquente pour le club monégasque alors en déficit. Comme il « fallait se séparer des gros salaires », Nenê avait donc tout d’abord été prêté à l’Espanyol Barcelone lors de la saison 2008-2009. Puis, sur le plan social, « il y avait un problème dans l’équipe, où il n’y avait pas d’esprit de groupe ». Il ajoute que Nenê faisait « partie de ceux qui créaient plus de problèmes qu’ils ne pouvaient en résoudre ». Son départ avait donc permis de régler deux problèmes, l’un financier, l’autre collectif. Mais aujourd’hui, Jérôme de Bontin « pense qu’il a dû mûrir et changer », et il le prouve sur et en dehors du terrain.

Au retour de son prêt à l’Espanyol, Nenê a brillé à Monaco avant de signer au Paris-Saint-Germain, et cela ne semble pas étonner l’ex-président du club de la principauté, qui déclare n’avoir « jamais douté de ses compétences. À Monaco, il a brillé l’an dernier pendant la première partie de saison, ce qui lui a permis de trouver un nouveau club avec un salaire plus élevé. ».

Pour autant, il ne fut pas déçu de ce départ puisqu’il concède être « content que ses successeurs aient pu trouver un accord avec le Paris-SG pour Nenê. ».

Qu’il se rassure, le Paris-Saint-germain et ses supporters sont eux aussi ravis de l’entente trouvée l’été dernier.

Derniers articles

Autres articles présents dans Archives