Archives

PSG 1-1 Benfica : Encore raté

Publie le 17/03/2011 a 21:34



  • Mené au score contre le cours du jeu après un but de Gaitan (27e), Paris doit se résoudre à quitter l’Europa League au bout de 180 minutes intenses. Benfica aura été tout simplement plus réaliste malgré l’égalisation de Bodmer (35e).

     Antoine Kombouaré ne l’avait avoué qu’à moitié mais ce huitième de finale retour face à Benfica était bien un tournant dans la saison du club de la capitale. Après un début de semaine perturbé par la contre-performance face à Montpellier (2-2), les Parisiens se sont dit ce qu’ils avaient à se dire et devaient l’emporter pour se rassurer et aller au Vélodrome dimanche avec le plein de confiance.

    Oui mais voilà, face à des Portugais frais et disciplinés puisqu’ils avaient (presque) tous été laissés au repos ce week-end, Nenê et consorts ont eu du mal à imposer leur loi. Le Brésilien a vu sa frappe contrée après un une-deux avec Chantôme (16e) puis sa reprise s’envoler (23e) lors des premières demi-occasions du match. Et c’est sur un contre que les Portugais ont inscrit le but qui leur permettrait d’assurer leur qualification. Décalé sur la gauche, Gaitan a feinté le centre pour finalement tromper Edel, qui avait abandonné son premier poteau (0-1, 27e).

    Pour Paris, qui avait désormais deux buts à marquer pour espérer voir les quarts de finale, la tâche s’annonçait alors rude. Et elle l’a été. Même si Erding a buté sur Roberto dans la foulée de l’ouverture du score (28e). Même si le Turc a dévié de la tête pour Bodmer, dont la reprise de volée magistrale n’a pu que remettre les deux équipes à égalité (1-1, 35e). Et même si Nenê, après un coup franc rapidement joué par Maké, a vu son tir frôler les cages du gardien lisboète (46e). 

    Maurice, ça glisse

    Au retour des vestiaires, Paris n’a pourtant pas appuyé sur l’accélérateur. Cardozo (48e , 61e, 73e), Saviola (57e), Luisão (61e) et Aimar (64e) se sont en effet chargés d’animer un match que Paris laissait progressivement filer. Pourtant, Erding puis Hoarau ont eu les opportunités d’envoyer les 22 acteurs en prolongations. Mais le Turc a repris maladroitement du gauche un centre brossé parfait de Nenê (63e). Et le Réunionnais, à bout portant, est tombé sur un grand Roberto alors qu’il allait conclure un cafouillage dans la surface portugaise (78e). La palme du manque de maturité revenant à Maurice qui, dans les ultimes secondes du match, n’a rien trouvé de mieux que de glisser alors qu’il avait une balle de passe décisive (voire de but) au bout du pied (95e).

    Antoine Kombouaré voulait convertir cette semaine de tous les dangers en une semaine «excitante» pour le club de la capitale. C’est raté. Éliminé de la Coupe de la Ligue et désormais de l’Europa League, Paris devra se remobiliser vite. Très vite même puisque Marseille pointe, déjà, le bout de son nez.

    Publie le 17/03/2011 a 21:34

    PSG 1-1 Benfica : Encore raté

    Mené au score contre le cours du jeu après un but de Gaitan (27e), Paris doit se résoudre à quitter l’Europa League au bout de 180 minutes intenses. Benfica aura été tout simplement plus réaliste malgré l’égalisation de Bodmer (35e).

     Antoine Kombouaré ne l’avait avoué qu’à moitié mais ce huitième de finale retour face à Benfica était bien un tournant dans la saison du club de la capitale. Après un début de semaine perturbé par la contre-performance face à Montpellier (2-2), les Parisiens se sont dit ce qu’ils avaient à se dire et devaient l’emporter pour se rassurer et aller au Vélodrome dimanche avec le plein de confiance.

    Oui mais voilà, face à des Portugais frais et disciplinés puisqu’ils avaient (presque) tous été laissés au repos ce week-end, Nenê et consorts ont eu du mal à imposer leur loi. Le Brésilien a vu sa frappe contrée après un une-deux avec Chantôme (16e) puis sa reprise s’envoler (23e) lors des premières demi-occasions du match. Et c’est sur un contre que les Portugais ont inscrit le but qui leur permettrait d’assurer leur qualification. Décalé sur la gauche, Gaitan a feinté le centre pour finalement tromper Edel, qui avait abandonné son premier poteau (0-1, 27e).

    Pour Paris, qui avait désormais deux buts à marquer pour espérer voir les quarts de finale, la tâche s’annonçait alors rude. Et elle l’a été. Même si Erding a buté sur Roberto dans la foulée de l’ouverture du score (28e). Même si le Turc a dévié de la tête pour Bodmer, dont la reprise de volée magistrale n’a pu que remettre les deux équipes à égalité (1-1, 35e). Et même si Nenê, après un coup franc rapidement joué par Maké, a vu son tir frôler les cages du gardien lisboète (46e). 

    Maurice, ça glisse

    Au retour des vestiaires, Paris n’a pourtant pas appuyé sur l’accélérateur. Cardozo (48e , 61e, 73e), Saviola (57e), Luisão (61e) et Aimar (64e) se sont en effet chargés d’animer un match que Paris laissait progressivement filer. Pourtant, Erding puis Hoarau ont eu les opportunités d’envoyer les 22 acteurs en prolongations. Mais le Turc a repris maladroitement du gauche un centre brossé parfait de Nenê (63e). Et le Réunionnais, à bout portant, est tombé sur un grand Roberto alors qu’il allait conclure un cafouillage dans la surface portugaise (78e). La palme du manque de maturité revenant à Maurice qui, dans les ultimes secondes du match, n’a rien trouvé de mieux que de glisser alors qu’il avait une balle de passe décisive (voire de but) au bout du pied (95e).

    Antoine Kombouaré voulait convertir cette semaine de tous les dangers en une semaine «excitante» pour le club de la capitale. C’est raté. Éliminé de la Coupe de la Ligue et désormais de l’Europa League, Paris devra se remobiliser vite. Très vite même puisque Marseille pointe, déjà, le bout de son nez.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès «A part le Classico au retour, on n’a pas vu un grand match du PSG»"
    10 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Lair "comme à l'aller, et cette fois, les filles auront la rage pour mettre le ballon au fond des filets"

    Lair « comme à l’aller, et cette fois, les filles auront la rage pour mettre le ballon au fond des filets »

    Actu Féminin

    Battu lors du match aller, le Paris Saint-Germain va devoir renverser la situation à domicile. En ...

    Vidéos PSG

    PSG 1-1 Benfica : Encore raté

    <Archives

    Mené au score contre le cours du jeu après un but de Gaitan (27e), Paris doit se résoudre à quitter l’Europa League au bout de 180 minutes intenses. Benfica aura été tout simplement plus réaliste malgré l’égalisation de Bodmer (35e).

     Antoine Kombouaré ne l’avait avoué qu’à moitié mais ce huitième de finale retour face à Benfica était bien un tournant dans la saison du club de la capitale. Après un début de semaine perturbé par la contre-performance face à Montpellier (2-2), les Parisiens se sont dit ce qu’ils avaient à se dire et devaient l’emporter pour se rassurer et aller au Vélodrome dimanche avec le plein de confiance.

    Oui mais voilà, face à des Portugais frais et disciplinés puisqu’ils avaient (presque) tous été laissés au repos ce week-end, Nenê et consorts ont eu du mal à imposer leur loi. Le Brésilien a vu sa frappe contrée après un une-deux avec Chantôme (16e) puis sa reprise s’envoler (23e) lors des premières demi-occasions du match. Et c’est sur un contre que les Portugais ont inscrit le but qui leur permettrait d’assurer leur qualification. Décalé sur la gauche, Gaitan a feinté le centre pour finalement tromper Edel, qui avait abandonné son premier poteau (0-1, 27e).

    Pour Paris, qui avait désormais deux buts à marquer pour espérer voir les quarts de finale, la tâche s’annonçait alors rude. Et elle l’a été. Même si Erding a buté sur Roberto dans la foulée de l’ouverture du score (28e). Même si le Turc a dévié de la tête pour Bodmer, dont la reprise de volée magistrale n’a pu que remettre les deux équipes à égalité (1-1, 35e). Et même si Nenê, après un coup franc rapidement joué par Maké, a vu son tir frôler les cages du gardien lisboète (46e). 

    Maurice, ça glisse

    Au retour des vestiaires, Paris n’a pourtant pas appuyé sur l’accélérateur. Cardozo (48e , 61e, 73e), Saviola (57e), Luisão (61e) et Aimar (64e) se sont en effet chargés d’animer un match que Paris laissait progressivement filer. Pourtant, Erding puis Hoarau ont eu les opportunités d’envoyer les 22 acteurs en prolongations. Mais le Turc a repris maladroitement du gauche un centre brossé parfait de Nenê (63e). Et le Réunionnais, à bout portant, est tombé sur un grand Roberto alors qu’il allait conclure un cafouillage dans la surface portugaise (78e). La palme du manque de maturité revenant à Maurice qui, dans les ultimes secondes du match, n’a rien trouvé de mieux que de glisser alors qu’il avait une balle de passe décisive (voire de but) au bout du pied (95e).

    Antoine Kombouaré voulait convertir cette semaine de tous les dangers en une semaine «excitante» pour le club de la capitale. C’est raté. Éliminé de la Coupe de la Ligue et désormais de l’Europa League, Paris devra se remobiliser vite. Très vite même puisque Marseille pointe, déjà, le bout de son nez.

    By
    @
    OTER ?>