Archives

PSG 4-0 ACA : Paris comme à l’entraînement

Publie le 11/09/2010 a 21:41



  • «Une défaite et c’est la crise», avait prévenu l’avisé Luis Fernandez. Opposés au malheureux promu Arles-Avignon (0 point en cinq matchs) après trois défaites consécutives, les hommes d’Antoine Kombouaré ont sortis l’artillerie lourde pour s’imposer largement (4-0) et basculer du bon côté du classement. Nenê (deux buts et une passe décisive) a été le grand bonhomme de la soirée.

     Pour la première fois de l’histoire des deux clubs, le Paris Saint-Germain recevait donc le promu Arles-Avignon, lanterne rouge après 4 défaites en autant de matchs de championnat disputés, pour le compte de la cinquième journée de Ligue 1. Battus par Bordeaux (1-2) et Sochaux (3-1), les Parisiens, privés de Sessègnon, Bodmer et Cearà, blessés, et de Clément suspendu, n’avaient donc pas le droit à l’erreur après cette trêve internationale marquée par la montée au créneau de Sébastien Bazin.

    Face à ce promu arlésien qui a tout de même eu le mérite de bousculer ses précédents adversaires dans le jeu, Paris a donc mis du rythme d’entrée par l’intermédiaire de Giuly, tout en vivacité sur son côté droit. Et même si N’diaye (1e) a fait passer un premier frisson dans un Parc qui sonnait creux (19 000 personnes), c’est bien Paris qui s’est rendu le match facile. Á la conclusion d’un temps fort parisien après une frappe contrée de Nenê aux 6 mètres (17e), Guillaume Hoarau a en effet inscrit son troisième but de la saison sur un centre parfaitement dosé de Ludo Giuly (1-0, 19e). Et après que le Réunionnais ait vu Planté détourner sa tête sur un nouveau centre de l’ancien Barcelonais (20e), c’est un autre néo-international, Mamadou Sakho, à la réception d’un corner de Nenê, qui est venu doubler la mise (2-0, 29e).

    Nenê, l’homme à tout faire

    2 buts en 45 minutes, ce fut également le tarif en seconde période. Au cœur d’une défense arlésienne inattentive et en manque flagrant de vivacité, le Paris-SG a su tuer le match dès l’entame de cette deuxième mi-temps grâce à son Brésilien Nenê, véritable homme à tout faire. De retour de suspension, l’ancien Monégasque a montré combien il était important dans le collectif parisien en obtenant et en transformant un coup franc direct de l’entrée de la surface (3-0, 49e), puis en piquant subtilement son ballon devant Planté sur une passe décisive de Mevlüt Erding (4-0, 55e).

    22 tirs, 14 occasions, Paris aurait même pu faire mieux si Erding (78e, 82e, 93e), Giuly (56e, 59e) ou encore Kezman (79e), ne s’étaient pas montré si maladroits. Mais l’essentiel était ailleurs. Il s’agissait de se rassurer avant un périlleux déplacement à Séville et, au vu de la prestation solide offerte par la défense parisienne, c’est chose faite. Mais la marche risque d’être haute à Sánchez Pizjuán.

    Publie le 11/09/2010 a 21:41

    PSG 4-0 ACA : Paris comme à l’entraînement

    «Une défaite et c’est la crise», avait prévenu l’avisé Luis Fernandez. Opposés au malheureux promu Arles-Avignon (0 point en cinq matchs) après trois défaites consécutives, les hommes d’Antoine Kombouaré ont sortis l’artillerie lourde pour s’imposer largement (4-0) et basculer du bon côté du classement. Nenê (deux buts et une passe décisive) a été le grand bonhomme de la soirée.

     Pour la première fois de l’histoire des deux clubs, le Paris Saint-Germain recevait donc le promu Arles-Avignon, lanterne rouge après 4 défaites en autant de matchs de championnat disputés, pour le compte de la cinquième journée de Ligue 1. Battus par Bordeaux (1-2) et Sochaux (3-1), les Parisiens, privés de Sessègnon, Bodmer et Cearà, blessés, et de Clément suspendu, n’avaient donc pas le droit à l’erreur après cette trêve internationale marquée par la montée au créneau de Sébastien Bazin.

    Face à ce promu arlésien qui a tout de même eu le mérite de bousculer ses précédents adversaires dans le jeu, Paris a donc mis du rythme d’entrée par l’intermédiaire de Giuly, tout en vivacité sur son côté droit. Et même si N’diaye (1e) a fait passer un premier frisson dans un Parc qui sonnait creux (19 000 personnes), c’est bien Paris qui s’est rendu le match facile. Á la conclusion d’un temps fort parisien après une frappe contrée de Nenê aux 6 mètres (17e), Guillaume Hoarau a en effet inscrit son troisième but de la saison sur un centre parfaitement dosé de Ludo Giuly (1-0, 19e). Et après que le Réunionnais ait vu Planté détourner sa tête sur un nouveau centre de l’ancien Barcelonais (20e), c’est un autre néo-international, Mamadou Sakho, à la réception d’un corner de Nenê, qui est venu doubler la mise (2-0, 29e).

    Nenê, l’homme à tout faire

    2 buts en 45 minutes, ce fut également le tarif en seconde période. Au cœur d’une défense arlésienne inattentive et en manque flagrant de vivacité, le Paris-SG a su tuer le match dès l’entame de cette deuxième mi-temps grâce à son Brésilien Nenê, véritable homme à tout faire. De retour de suspension, l’ancien Monégasque a montré combien il était important dans le collectif parisien en obtenant et en transformant un coup franc direct de l’entrée de la surface (3-0, 49e), puis en piquant subtilement son ballon devant Planté sur une passe décisive de Mevlüt Erding (4-0, 55e).

    22 tirs, 14 occasions, Paris aurait même pu faire mieux si Erding (78e, 82e, 93e), Giuly (56e, 59e) ou encore Kezman (79e), ne s’étaient pas montré si maladroits. Mais l’essentiel était ailleurs. Il s’agissait de se rassurer avant un périlleux déplacement à Séville et, au vu de la prestation solide offerte par la défense parisienne, c’est chose faite. Mais la marche risque d’être haute à Sánchez Pizjuán.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , , , , , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mao HASHIMOTOa publié un new post."Anciens – Ronaldinho voudrait aider Chapocoense"
    1 hour ago
    Arthur Barbauda publié un new post."Le FC Séville pourrait faire repartir Savaltore Sirigu dès cet hiver, selon Radio Marca"
    2 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    PSG 4-0 ACA : Paris comme à l’entraînement

    <Archives

    «Une défaite et c’est la crise», avait prévenu l’avisé Luis Fernandez. Opposés au malheureux promu Arles-Avignon (0 point en cinq matchs) après trois défaites consécutives, les hommes d’Antoine Kombouaré ont sortis l’artillerie lourde pour s’imposer largement (4-0) et basculer du bon côté du classement. Nenê (deux buts et une passe décisive) a été le grand bonhomme de la soirée.

     Pour la première fois de l’histoire des deux clubs, le Paris Saint-Germain recevait donc le promu Arles-Avignon, lanterne rouge après 4 défaites en autant de matchs de championnat disputés, pour le compte de la cinquième journée de Ligue 1. Battus par Bordeaux (1-2) et Sochaux (3-1), les Parisiens, privés de Sessègnon, Bodmer et Cearà, blessés, et de Clément suspendu, n’avaient donc pas le droit à l’erreur après cette trêve internationale marquée par la montée au créneau de Sébastien Bazin.

    Face à ce promu arlésien qui a tout de même eu le mérite de bousculer ses précédents adversaires dans le jeu, Paris a donc mis du rythme d’entrée par l’intermédiaire de Giuly, tout en vivacité sur son côté droit. Et même si N’diaye (1e) a fait passer un premier frisson dans un Parc qui sonnait creux (19 000 personnes), c’est bien Paris qui s’est rendu le match facile. Á la conclusion d’un temps fort parisien après une frappe contrée de Nenê aux 6 mètres (17e), Guillaume Hoarau a en effet inscrit son troisième but de la saison sur un centre parfaitement dosé de Ludo Giuly (1-0, 19e). Et après que le Réunionnais ait vu Planté détourner sa tête sur un nouveau centre de l’ancien Barcelonais (20e), c’est un autre néo-international, Mamadou Sakho, à la réception d’un corner de Nenê, qui est venu doubler la mise (2-0, 29e).

    Nenê, l’homme à tout faire

    2 buts en 45 minutes, ce fut également le tarif en seconde période. Au cœur d’une défense arlésienne inattentive et en manque flagrant de vivacité, le Paris-SG a su tuer le match dès l’entame de cette deuxième mi-temps grâce à son Brésilien Nenê, véritable homme à tout faire. De retour de suspension, l’ancien Monégasque a montré combien il était important dans le collectif parisien en obtenant et en transformant un coup franc direct de l’entrée de la surface (3-0, 49e), puis en piquant subtilement son ballon devant Planté sur une passe décisive de Mevlüt Erding (4-0, 55e).

    22 tirs, 14 occasions, Paris aurait même pu faire mieux si Erding (78e, 82e, 93e), Giuly (56e, 59e) ou encore Kezman (79e), ne s’étaient pas montré si maladroits. Mais l’essentiel était ailleurs. Il s’agissait de se rassurer avant un périlleux déplacement à Séville et, au vu de la prestation solide offerte par la défense parisienne, c’est chose faite. Mais la marche risque d’être haute à Sánchez Pizjuán.

    By
    @
    OTER ?>