Restez connectés avec nous
Féminines - Houara-d'Hommeaux "Je ne m'inquiète pas pour Paris", "très compliqué de refuser Lyon"

Actu Féminin

Féminines – Houara-d’Hommeaux « Je ne m’inquiète pas pour Paris », « très compliqué de refuser Lyon »

Alors qu’elle vient de changer de club pour passer chez l’Olympique Lyonnais et un peu avant les Jeux Olympiques, l’ancienne joueuse du Paris Saint-Germain, Jessica Houara-d’Hommeaux se confie, dans un entretien sur footofeminin, sur son choix et sur l’avenir.

Tout d’abord, elle aborde le difficile choix de signer avec l’équipe de Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, et de la trace que lui a laissé son passage au Paris Saint Germain.

« Cela a été un choix difficile avec sept ans passés à Paris. Je supporte le club depuis que j’ai 5 ans. C’était une décision qui me déchirait un peu le cœur. Maintenant je pense que pour ma progression personnelle, pour l’envie de gagner des titres, pour le projet sportif très ambitieux, cela était très compliqué de refuser Lyon.

J’avais aussi besoin de renouveau dans ma carrière pour franchir encore un palier. C’était le moment ou jamais, car je n’allais pas faire cela à 31 ans non plus. L’occasion s’est présentée. Cela a été une décision mûrement réfléchie et j’espère avoir fait le bon choix. »

Tout a l’air de ressembler à un changement dans la façon de pensée de notre ancienne joueuse, elle va maintenant franchir un nouveau cap, avec la certitude de jouer les premiers rôle dans toutes les compétitions.

« C’est la première fois où je me suis vraiment posée la question de partir. J’ai eu quelques opportunités mais j’ai connu avec le PSG la non-professionnalisation et la professionnalisation. Je n’avais pas dans la tête l’envie de partir auparavant. Il fallait peut-être que je franchisse un cap dans ma tête. A Lyon, je pourrais le franchir. »

Avec son départ et celle d’autres joueuses emblématiques, le club de la Capitale tourne une page et prend un virage. L’équipe féminine, tout comme celle des garçons, commence une nouvelle ère avec de nouveaux coachs et un nouvel effectif. Mais la nouvelle Rhône-alpine, n’est pas inquiète pour l’avenir du PSG.

« Quand il y a un changement d’entraîneur, c’est toujours quelque chose de différent. Après dernièrement, on a pu voir que Paris garde une ossature. On est quelques unes à partir mais le club a su garder des joueuses et se renforcer avec l’arrivée d’internationales. Je ne m’inquiète pas pour Paris. Ils ont choisi un entraîneur qui a l’habitude du foot féminin, qui a gagné des titres avec Lyon. C’est un nouveau cycle, et comme tout nouveau cycle il va falloir être patient. »

Il ne faut pas être revanchard, mais si la section féminine pouvait tenir tête à Lyon une ou deux fois cette année, cela enlèverait un peu de chagrin d’avoir vu notre internationale partir chez le rival.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin