Restez connectés avec nous
Féminines - L'Equipe de France U20 en quart de finale de la Coupe du Monde avec 7 Parisiennes
@Iconsport

Actu Féminin

Féminines – L’Equipe de France U20 en quart de finale de la Coupe du Monde avec 7 Parisiennes

Les Bleuettes dirigées par Sonia Haziraj participent à la Coupe du Monde U20 féminine, qui se passe au Costa Rica. Tirées dans le groupe C, les françaises sont tombées avec le Canada, la Corée du Sud et le Nigéria. La France avait buté face aux nigérianes lors du premier match (0-1), mais s’était rattrapé lors de la deuxième rencontre en battant le Canada (3-1). Avant la dernière confrontation en phase de groupes, face à la Corée du Sud, les Bleuettes ne sont pas à l’abri d’une élimination et doit assurer une victoire : Mbakem-Niaro arrache les trois points et qualifie la France en quarts de finale (0-1).

Seule Océane Toussaint (gardienne) n’a pas encore trouvé l’occasion d’honorer une sélection, tandis que les six autres parisiennes ont participé au match, au moins trois minutes. La Corée du Sud a démontré une impressionnante domination dans le jeu durant la première période, avec 60% de possession à la mi-temps et plus de 10 corners tirés dans la partie.

Cependant, en revenant des vestiaires, les Bleuettes ont fait preuve de patience et de détermination pour grapiller le ballon. Malgré les quelques occasions françaises, une seule finit au fond des filets et suffit à valider le ticket de l’équipe de Sonia Haziraj (sélectionneure) vers les quarts de finale de la Coupe du Monde U20 féminine. L’Équipe de France aura la lourde tâche d’affronter les tenantes du titre de la compétition, leurs homologues du Japon, le 22 août à 4h00 du matin.

CORÉE DU SUD U20 F – FRANCE U20 F : 0-1 (0-0)

Buts : Mbakem-Niaro (74e)

Avertissements : Old-Hocine (15e), Becho (67e), Mbakem-Niaro (87e)

Composition d’équipe : Sieber – Le Guilly, Sombath, Samoura, Old-Hocine – Fazer (c), Hoeltzel (Sylla 53e) – Becho, Folquet (Hurtré 91e), Traoré (Nassi 94e)Sangaré (Mbakem-Niaro 53e).

Performances des joueuses du PSG

Ce n’est pas possible de ne pas en parler de nouveau, Laurina Fazer (capitaine, milieu) ne cesse d’impressionner et fait preuve d’une grande intelligence de jeu. Percutante avec ses poussées de balle vers l’avant, spectaculaire par sa technique qui élimine ses adversaires, on retiendra aussi les nombreuses fois où Fazer casse les lignes par ses passes, offrant à ses attaquantes un boulevard vers le but sud-coréen.

Véritable bouffée d’air dans l’axe, l’originaire d’Argenteuil (95) fait un grand bien à l’effectif et comptabilise désormais 286 minutes jouées dans cette Coupe du Monde, faisant d’elle la joueuse du PSG la plus utilisée par Sonia Haziraj.

Magnaba Folquet (milieu) est titularisée pour la deuxième fois de suite, alors qu’elle n’avait pas été retenue face au Nigéria. Contrairement au match dernier, face au Canada, la milieu offensive est rentrée directement dans le jeu et a inquiété la gardienne sud-coréenne dès le premier quart d’heure (15e).

Sur les rares ballons de la France, Folquet a tenté tant bien que mal de lancer Sangaré dans la profondeur, le ballon était un peu long (23e). Fazer tente un centre sur sa tête, intercepté par la Corée du Sud (44e). Magnaba Folquet s’avère plus discrète dans la suite du match, et sera remplacée par Océane Hurtré dans le temps additionnel (91e).

Océane Hurtré (attaquante) a joué trois minutes, en remplaçant Folquet (91e), suffisant pour avoir une petite frayeur sur une passe en retrait vers ses défenseures, ou être signalée hors-jeu lors d’un temps fort français. En fait, tout était contrôlé : la joueuse est rentrée pour faire tourner le chronomètre dans le vide.

Jade Le Guilly (défenseure) s’est mangée une attaquante sud-coréenne très active, par sa vitesse et sa technique balle au pied. Heureusement pour la joueuse du PSG, elle était bien entourée (Samoura, Hoeltzel, Fazer) et a su sécuriser son couloir gauche en seconde période. L’attaquante a changé de côté pour se coltiner Old-Hocine, sanctionnée en début de match. Offensivement, ce n’était pas son jour, étant donné le jeu étouffant de ses adversaires. Jade Le Guilly s’est contentée de faire du marquage sur les vives sud-coréennes, et elle peut être satisfaite de sa performance. En espérant que la défenseure se soit remise des deux chocs avec sa compatriote Sieber, en dix minutes d’intervalle.

Manssita Traoré (attaquante) a participé à l’entièreté de la rencontre, bien que ses apparitions se soient faites par phases. Elle proposait des courses, fixait ses défenseures, mais a disparu pendant les temps faibles. Sa coéquipière en club Laurina Fazer lui offre un face-à-face à un quart d’heure de la fin, mais l’attaquante, alors qu’elle dribble la défense, bute contre la gardienne.

Vicki Becho est derrière elle pour récupérer le ballon, et sert Mbakem-Niaro, qui ouvre le score (74e). Traoré nous a offert un festival technique, en cassant le bassin de certaines sud-coréennes par ses multiples crochets et grandes enjambées.

Pour la première fois dans la compétition, Hawa Sangaré est titulaire à la pointe de l’attaque française. Durant 53 minutes, jusqu’à que Mbakem-Niaro la remplace, l’attaquante a épuisé la défense de la Corée du Sud avec des accélérations rapides dans le dos. Magnaba Folquet tentera de l’atteindre depuis le couloir gauche dès le début du match (23e), comme Laurina Fazer depuis l’axe, ou Becho depuis le couloir droit.

Véritable attaquante polyvalente, Hawa Sangaré a été un véritable casse-tête pour ses adversaires, ne sachant comment lui faire du marquage et rester vigilantes sur ses nombreux appels. N’ayant joué que quatre minutes avant la rencontre, la joueuse a peut-être manqué d’automatismes.

Pour le troisième match du groupe C, le Nigéria confirme sa première place du classement en battant le Canada (3-1), qui termine la compétition à zéro point. La France a arraché la victoire à la Corée du Sud (0-1), sécurisant le deuxième ticket vers les quarts de finale, bien qu’un match nul aurait sans doute suffit aux Bleuettes pour accéder au prochain tour. Le Nigéria affronte les Pays-Bas le lundi 22 août à 00h30, alors que l’Équipe de France devra attendre 4h00 le même jour pour se confronter aux tenantes du titre : le Japon. En bref , l’aventure continue dans cette Coupe du Monde U20 féminine, et ce n’est pas aujourd’hui que l’on dormira une nuit complète : allez les Bleuettes !

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Actu Féminin