Restez connectés avec nous
L'Equipe pointe l'attitude de Laura Georges à Cardiff et évoque le mercato d'été

Actu Féminin

L’Equipe pointe l’attitude de Laura Georges à Cardiff et évoque le mercato d’été

Après une rencontre âprement disputée, l’Olympique Lyonnais a remporté un quatrième trophée européen et a ainsi réalisé un deuxième triplé consécutif, prenant le dessus sur le Paris Saint-Germain suite à une longue séance de tirs au but, comme en Coupe de France 10 jours plus tôt. Pas de Ligue des Champions la saison prochaine et un mercato d’été à préparer immédiatement. 

Lyon a ajouté un nouveau titre à son palmarès à Cardiff, grâce à un tir au but décisif de Sarah Bouhaddi lors de la séance de tirs au but. Il n’aura pas manqué grand chose au PSG pour gagner un titre précieux qui lui aurait ouvert la prochaine Ligue des champions. Avec deux défaites 6-7 aux tirs au but en Coupe de France et en Ligue des champions, le club de la capitale aura connu une fin de saison cruelle.

En conférence de presse, l’entraîneur parisien Patrice Lair n’a pas voulu accabler sa gardienne Katarzyna Kiedrzynek qui a manqué le tir au but décisif. En revanche, il a sous-entendu qu’une joueuse n’avait pas, à cet instant décisif,  suffisamment pris ses responsabilités.

Dans son édition du jour le journal L’Equipe nous indique qu’il s’agit de la défenseure Laura Georges (32 ans). Après la rencontre, celle-ci a préféré quitter Cardiff et abandonner le reste de ses coéquipières qui participaient à une soirée dans un établissement de la capitale galloise.

« Irréprochable face à Lyon (0-0, 6-7 aux t.a.b.), la gardienne Katarzyna Kiedrzynek a manqué le tir au but qui a fait basculer la rencontre. La Polonaise était inconsolable. Patrice Lair, son entraîneur, ne l’accablait pas : ‘II y en a qui ont de l’expérience et qui n’ont pas été tirer. Ce n’était pas à notre gardienne d’y aller’. Le technicien ne l’a pas citée mais tous les regards se tournent vers la défenseure Laura Georges (32 ans).

Une attitude globale peu appréciée du groupe’

Il ne restait plus que Paredes, Morroni, Georges et donc Kiedrzynek. La première avait manqué le sien à Vannes, en finale de la Coupe de France, et la deuxième n’a que 19 ans. Laura Georges traversa la zone mixte comme une ombre et ne participa pas à la soirée organisée par le club dans un établissement de la capitale galloise, préférant regagner Paris. Une attitude globale peu appréciée du groupe. »

Après cette finale de Coupe européenne, Patrice Lair a échangé avec le président Nasser Al-Khelaïfi sur le prochain mercato. Déjà certaines options sont privilégiées. L’on apprend ainsi que l’entraîneur parisien souhaite conserver les Brésiliennes Formiga et Cristiane, une saison supplémentaire. En défense centrale, leur compatriote Erika Dos Santos devrait effectuer son retour, après avoir été éloignée des terrains pendant 6 mois. Ce retour pourrait davantage fragiliser la position de Laura Georges, dont le contrat dure jusqu’en 2018.

« Lair a de nouveau échangé avec Nasser al-Khelaïfi, évoquant les moyens mis à sa disposition »

« Lair a de nouveau échangé avec Nasser al-Khelaïfi, évoquant les moyens mis à sa disposition. Il aimerait prolonger la milieu brésilienne Formiga et conserver son attaquante vedette Cristiane, courtisée en Chine. En défense, leur compatriote Erika, partie en janvier se soigner au pays, devrait revenir au club. Dans un secteur où le PSG possède déjà Paredes, Cissoko et la polyvalente Geyoro, son retour pourrait réduire le temps de jeu de Georges, sous contrat jusqu’en 2018?.

Privée de Ligue des Champions la saison prochaine, l’équipe parisienne devra désormais panser ses plaies et se renforcer drastiquement si elle veut davantage concurrencer l’OL. Il s’agira de renforcer chaque ligne et d’avoir un groupe plus étoffé pour pouvoir obtenir des résultats convaincants.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Féminin